jean63
Retraité / investigations et recherche de la vérité partout où elle se cache (où on nous la cache)
Abonné·e de Mediapart

520 Billets

1 Éditions

Billet de blog 22 avr. 2016

Jean Eudes : Tous les arguments pour demander la réouverture du dossier

Voilà 3 ans depuis la cassation ( Juin 2013) que j'essaie de faire réouvrir le dossier sur la mort suspecte de mon fils. Tout se passe comme si ce dossier leur brûlait les doigts. Le dernier avocat, Maitre de Caunes, contacté depuis plus d'un an, à qui j'ai transmis tout le dossier et le détail de l'analyse de ce qui s'est passé, semblait avoir dégagé 3 faits nouveaux ( ceux marqués d'un * ) ..

jean63
Retraité / investigations et recherche de la vérité partout où elle se cache (où on nous la cache)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Voilà 3 ans depuis la cassation ( Juin 2013) que j'essaie de faire rouvrir le dossier sur la mort suspecte de mon fils.

J'en suis au 3ième avocat depuis un an après en avoir contacté beaucoup plus que 3 :

- Maitre Arié Alimi qui a semblé vouloir prendre le dossier en octobre 2015 puis n'a plus donné suite.

-  Un avocat Toulousain, Maitre Dunac, qui avait fait exhumer le cops d'Edith Schleichardt lors de l'affaire Alègre-Baudis 13 ans après les faits, pas de suite malgré mes relances,

J'en ai contacté 2 autres Maitre Olivier Morice, avocat des familles de l'attentat de Karachi, de Madame Borrel, Maitre Corinne Herrmann spécialisée dans les "cold case", notamment des crimes en série sur des femmes ou des enfants : pas de réponse.

Tout se passe comme si ce dossier leur brulait les doigts.

Le dernier avocat, Maitre de Caunes, contacté depuis plus d'un an, à qui j'ai transmis tout le dossier et le détail de l'analyse de ce qui s'est passé, semblait avoir dégagé 3 faits nouveaux ( ceux marqués d'un * ), dans un courrier reçu récemment, puis s'est finalement rétracté.

Je lui ai proposé ceux-ci :

 Les faits nouveaux (10) :

* - Témoignage de Edmée .. collègue de travail de JE qui a travaillé avec lui toute la journée du 25 sept 2008 (j'ai un mail d'elle). 

*Témoignage de Mathieu B...... ( connaissance de JE vu à 17h avec Pierre Bondet ), j'ai un mail de lui..

 - Témoignage de France D......  que la BR a refusé d'entendre (amie de JE : randonnées en Ariège Le Mont Vallier début sept 2008 = photos).

 - Traces au poignet et entaille dans la main : FAITS NOUVEAUX car pas signalé lors de l'instruction.

 - Photo du corps avec linge ensanglanté noué autour du thorax ( FAIT NOUVEAU car pas signalé lors de l'instruction (en PJ : les 2 photos ci-jointes sont très parlantes à elle seules).

*Anapath : artefact dû à la putréfaction signalé lors de l'appel par une lettre en délibéré qui n'a reçu aucune réponse et n'a pas été versée au dossier (voir écrits de Costagliola qui affirme que le corps était putréfié et signale même la présence de moisissures). Ceci peut être confirmé par Me Rénier s'il veut témoigner que le vice proc Boyer a dit que le corps était putréfié à cause des portes des casiers ouvertes à l'IML lors de la réunion au TGI du 16 janvier 2009 à laquelle je participais avec les gendarmes de la BR et Cardona de Fronton !! il est écrit à plusieurs endroits dans le dossier que le corps était putréfié avant l'envoi en analyse anapath.

La putréfaction créé un artefact qui fait dire à l'analyse que la personne était vivante au moment de l'impact du corps avec un obstacle (pas forcément avec un train) alors qu'elle était morte (lien internet de la thèse d'une scientifique qui a démontré cet artefact envoyée lors de l'appel par mon avocat en cours de délibéré mais pas accusée de récepotion ni versée au dossier ... bizaremment , comme si elle génait leur conclusion aberrante ).

Draisine : Témoignage de Mme P.......

https://blogs.mediapart.fr/jean63/blog/220416/la-draisine-signalee-par-madame-p-est-venue-le-matin-sur-la-zone-accident

https://blogs.mediapart.fr/jean63/blog/220416/la-draisine-signalee-par-madame-p-est-surement-identifiee

Cette draisine est venue après le train 3630 et n'a été signalée personne lors de l'enquête et de l'instuction. Le juge Colson a prétendu à une erreur de numéro alors que le document informatique SNCF ne laisse aucune doute sur la venue de cette draisine depuis St Jory ( à 4kms du leiu de déouverte du corps) alors que tous les autres trains (dont le dernier, le TEOZ Corail 3630) venaient de Toulouse à 25 kms du lieu ..

Homme de 30-40 ans avec une veste grise : Témoignage de Mme P.......

 Il a pu être prouvé (ma femme et ses frère et soeurs, et moi-même) que JE ne portait  jamais de veste (témoignages de collègues à récupérer si nécessaire) et la seule qu'il possédait -costume- était dans son studio à Ramonville (fait nouveau = argument jamais apporté lors de l'instruction).

https://blogs.mediapart.fr/jean63/blog/220416/la-dame-temoin-de-larrivee-de-lhomme-la-veste-lecluse-confirme-son-temoignage

Déclarations de Sébastien R...... : sa grand mère Madame Doutres a affirmé que les chiens ont joué avec un cadavre au fond du jardin dans la matinée du vendredi 26 septembre 2008.

- Fait nouveau TRES IMPORTANT :

Il y a aussi toute la piste pas explorée de la salle d'escalade où JE était inscrit depuis août 2008 avec une adresse gmail pas connue (JE avait une boite mail chez laposte.net mais pas chez gmail).

Or il s'avère qu'un homme était présent les 2 fois où il y est allé en août 2008  aux mêmes heures que lui, entre 21 heures et 23 heures (je détiens le relevé de la salle d'escalade ALTISSIMO à Montaudran). Je détiens aussi son nom par le relevé de présence de la salle.

Cet homme était dentiste juste à côté de la BR boulevard St Michel !!! connaissait-il les gendarmes de la BR : Voinson, Bégué ou Devaux ? cet homme n'avait pas laissé de numéro de téléphone ni fixe, ni portable, à la salle d'escalade ... bizarre non ? ).

Il a bizaremment quitté Toulouse le mois suivant la mort de JE et a arrêté son métier de dentiste.

Il connaissait très bien la zone Ariègoise où JE allait se promener et où il devait aller avec ses copains le week-end qui arrivait (cirque de Cagateille près de Foix).

Or cet homme est en photo dans internet au col de Bayle lors de la construction d'un petit refuge, ce col se situant exactement dans la zone de ballade prévue de JE et ses copains.

Or il se trouve que JE n'avait pas réglé le problème d'hébergement pour la nuit du 27 au 28 septembre (nuit en montagne) et que Pierre Bondet n'avait qu'une tente 3 places alors qu'ils étaient 5 (et JE n'avait pas de tente).  Jean Eudes a-t-il reçu un appel téléphonique qu'on nous a caché et qui lui donnait un RV our récupérer cette tente ?  cette propositionpouvait-elle venir de ce dentistes féru d'escalade et de randonnées en montagne ?

Et comme par hasard, Voinson le TIC est parti en retraite dans un petit village d'Ariège dans le même secteur (je l'ai su par un de ses collègues de la BR qui m'a répondu et j'ai su ensuite qu'il est parti à 52 ans, car sa date de naissance est dans son audition par Bégué). 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Écologie
Incendies en Gironde : « C’est loin d’être fini »
Dans le sud de la Gironde, le deuxième méga-feu de cet été caniculaire est fixé mais pas éteint. Habitants évacués, élus et pompiers, qui craignent une nouvelle réplique, pointent du doigt les pyromanes avant le dérèglement climatique, qui a pourtant transformé la forêt des Landes en « grille-pain ».
par Sarah Brethes
Journal
Été de tous les désastres : le gouvernement rate l’épreuve du feu
Le début du second quinquennat Macron n’aura même pas fait illusion sur ses intentions écologiques. Depuis le début de cet été catastrophique – canicules, feux, sécheresse –, les ministres s’en tiennent à des déclarations superficielles, évitant de s’attaquer aux causes premières des dérèglements climatiques et de l’assèchement des sols.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal
Des avocates et journalistes proches de Julian Asssange poursuivent la CIA
Deux journalistes et deux avocates américains ont déposé plainte contre l'agence de renseignements américaine et son ancien directeur, Michael Pompeo. Ils font partie des multiples proches du fondateur de WikiLeaks lui ayant rendu visite dans son refuge de l'ambassade équatorienne de Londres alors qu'il été la cible d'une vaste opération d'espionnage.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Écologie
Pour plus d’un quart des Alsaciens, l’eau du robinet dépasse les normes de concentration en pesticides
Dans le Bas-Rhin, des dépassements des limites de qualité ont été constatés dans trente-six unités de distribution qui alimentent en eau potable plus de 300 000 habitants, soit un quart de la population. Le Haut-Rhin est touché dans des proportions similaires.
par Nicolas Cossic (Rue89 Strasbourg)

La sélection du Club

Billet de blog
De Kaboul à Kyiv : femmes déchues de leur citoyenneté
[Rediffusion] Rien en apparence semble lier le sort des femmes afghanes à celui de leurs contemporaines ukrainiennes si ce n’est déjà la dure expérience d’une guerre sans fin. A travers leur corps de femme, peu importe leur âge, elles subissent une guerre menée contre leur statut durement gagné en tant que citoyennes ayant des droits, au nom d’une violence patriarcale que l’on espérait révolue.
par Carol Mann
Billet de blog
« Le canari dans la mine de charbon » : chronique annoncée de la crise du Sri Lanka
La grave crise économique que traverse le Sri Lanka, la suspension du paiement de la dette souveraine et le soulèvement populaire de 2022 ont attiré l’attention du monde entier. Le Sri Lanka est décrit comme le « canari dans la mine de charbon », c’est-à-dire un signe avant-coureur de l’avenir probable d’autres pays du Sud.
par cadtm
Billet de blog
Russie, une guerre criminelle, une opinion complice ?
Une analyse du sociologue russe Lev Goudkov, qui démonte les leviers de la propagande du pouvoir russe et y voit l'explication du soutien passif, mais majoritaire apporté par la population russe à l'intervention militaire en Ukraine. Il ne cessera, selon lui, qu'avec un choc qui lui fasse prendre conscience des causes et des conséquences de la guerre, processus qui n'est pas encore engagé.
par Daniel AC Mathieu
Billet de blog
Quand la langue nous fait défaut
Les mots ne sont plus porteurs de sens, ils ne servent qu'à indiquer ce que l'on doit penser et ce qu'il est interdit de penser. La réaction du gouvernement français aux bombardements de Gaza le démontre une fois de plus.
par ekeland