" Pour Tignous, profondément athée, les religions étaient des sectes obscurantistes "

Le 7 janvier 2015, le dessinateur Tignous était assassiné par deux islamistes, aux cris de "Allahu Akbar !", dans les locaux de Charlie Hebdo. Après avoir massacré douze personnes , accusées d'être des blasphémateurs, en moins de deux minutes, les frères Kouachi hurlaient qu'ils avaient "vengé le Prophète Mohamed".

"Il n'y avait pas de rafales. Celui qui avançait vers le fond de la pièce et vers moi tirait une balle et disait: "Allahu Akbar ! " Il tirait une autre balle et répétait: "Allahu Akbar !"Il tirait encore une autre balle et répétait encore "Allahu Akbar !"

(Philippe Lançon, survivant du massacre à Charlie hebdo, Le Lambeau, Gallimard, 2018, p 78).

Et, après avoir laissé quatre blessés au milieu d'une mare de sang qui noyait le sol d'une pièce dans laquelle ceux qui avaient été des dessinateurs, un économiste, une psychanalyste, des journalistes, n'étaient plus que des lambeaux de chair humaine  déchiquetée, les frères Kouachi hurlaient, dans la rue:

"Nous avons vengé le Prophète Mohamed !"

Parmi leurs victimes, le dessinateur Tignous.

Chronique de François Rollin, sur France Inter, le 13 janvier 2015:

Dire que Tignous est mort - Le billet de François Rollin © France Inter

Entretien avec Chloé Verlhac:

Pour la femme de Tignous, les frères Kouachi "n'ont pas tué l'artiste" - RTL - RTL © RTL - On a tellement de choses à se dire

 Dans le bureau de Tignous, à Montreuil:

L'épouse de Tignous s'attache à faire vivre sa mémoire © BFMTV

Ce matin, L'Humanité publiait un entretien avec Chloé Verlhac, illustré par ce dessin de Gros:

img-20200107-0002

Sur le même sujet:

https://blogs.mediapart.fr/lancetre/blog/040120/lorsque-chloe-verlhac-veuve-de-tignous-devait-se-cacher-pour-signer-son-livre

https://blogs.mediapart.fr/lancetre/blog/040120/non-les-humoristes-de-charlie-hebdo-nont-pas-merite-de-mourir

In memoriam, ce très beau dessin, publié ce matin à la Une de La Croix:

img-20200107-0001

 Chloé Verlhac vient de publier ce livre:

chloe-verlhac

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.