lancetre
Abonné·e de Mediapart

457 Billets

0 Édition

Billet de blog 17 août 2016

Le visa refusé à l'écrivain francophone Ali Zamir : mais quel est ce pays ?

Attendu en France dans le cadre de la rentrée littéraire, l'écrivain comorien, d'expression française, Ali Zamir , s'est vu refuser un visa. Les autorités craignent-elles qu'il vienne "voler le pain" des écrivains français ? Une pétition est lancée par son éditeur contre cette décision scandaleuse. Une décision qui s'inscrit dans le contexte d'un repli de la France sur elle-même..

lancetre
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

 Ali Zamir, écrivain francophone auquel le consulat français d'Anjouan avait refusé un visa pour la France !

MISE A JOUR 17 08 à 18h: Finalement, le gouvernement a décidé d'accorder un visa à Ali ZAMIR ...

Mais ne peut s'empêcher de mentir, pour couvrir la première décision de la préfecture, qui était bel et bien un refus, signifié par écrit !

Le ministère de l'Intérieur affirme aujourd'hui que le visa que "n'avait pas été refusé, le dossier était toujours en cours d'instruction (...) C'était un peu long mais la décision a été rendue".

La préfecture de La Réunion avait en fait  refusé le transit de l'écrivain sur le territoire de ce département d'Outre-mer, sans préciser les raisons de cette décision. "Le dossier administratif fait trois lignes. Il est noté "refus de visa," motif de refus "refus de la préfecture de La Réunion". Donc le motif du refus est un refus ! Quand vous voyez ça, vous vous dites c'est un autre monde, raconte Frédéric Martin (...) La France, et l'Europe en général, sont en train de se transformer le continent en citadelle."

(Article publié sur le site de France Culture)

http://www.franceculture.fr/litterature/lecrivain-comorien-ali-zamir-obtient-finalement-son-visa

Ci-dessous le texte de la pétition, qui a donc atteint son objectif:

  Nous apprenons aujourd’hui que l’écrivain comorien Ali Zamir et son épouse ont vu leur demande de visa pour un séjour en France rejetée.

Ali Zamir est l’auteur du roman «Anguille sous roche», à paraître aux éditions Le Tripode le 1er septembre 2016. Déjà sélectionné par plusieurs prix littéraires (le Prix de Littérature Francophone Senghor 2016, le Prix du Roman Fnac 2016, le Prix du Livre sur la place à Nancy, le Prix Hors Concours 2016), ce texte est présenté par une dépêche de l’AFP d'aujourd'hui comme le premier roman «le plus singulier de la rentrée».

Ali Zamir est supposé séjourner en France durant les mois de septembre et octobre prochain pour répondre aux multiples invitations des médias, des librairies et de festivals comme les Bibliothèques idéales à Strasbourg et Les Correspondances à Manosque.

L’importance de ce jeune auteur francophone – Ali Zamir a 27 ans – est soulignée depuis plusieurs semaines par de nombreux écrivains, critiques littéraires et libraires (vous en trouverez un aperçu ici). Qu’une administration lui refuse sa venue en France, a fortiori pour la seule raison que la préfecture de la Réunion n’autorise pas son transit sur ce territoire, nous semble incompréhensible.

Nous pensons qu'un pays qui se ferme même à ceux qui éveillent sa langue est un pays qui se condamne. 

Frédéric Martin
Directeur des éditions Le Tripode

Une pétition de soutien à Ali Zamir est en ligne ici

Ce refus de visa, absolument incompréhensible, s'inscrit dans un contexte:

une société française qui se replie de plus en plus sur elle-même, ne supporte plus l'étranger (même un écrivain francophone !), le pauvre, le sans-abri...

https://blogs.mediapart.fr/juliette-keating/blog/170816/montreuil-familles-roms-expulsees-disparaissez

Photographies de Gilles Walusinski, prises à Montreuil.

Dernières nouvelles:

Mais quel est donc ce pays, qui en arrive, par peur panique de l'étranger, à refuser un visa à un écrivain qui écrit dans sa langue ?

https://blogs.mediapart.fr/juliette-keating/blog/060816/quel-est-ce-pays

Ce pays où une jeune fille meurt écrasée par un camion, pour avoir voulu rejoindre son frère en Angleterre, sans que cela n'émeuve grand monde ?

https://blogs.mediapart.fr/eugenio-populin/blog/170716/samrawit-avait-17-ans-elle-venait-derythree

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Défense
Néonazis dans l’armée : l’insupportable laisser-faire du ministère
Un militaire néonazi, dont le cas avait été évoqué il y a huit mois par Mediapart, a été interpellé en novembre par des douaniers. L’armée, elle, ne l’avait sanctionné que de vingt jours d’arrêts. Ce cas pose une nouvelle fois la question de la grande tolérance de l’institution vis-à-vis de militaires fascinés par le Troisième Reich. D'autant que Mediapart a encore découvert de nouveaux cas.
par Sébastien Bourdon et Matthieu Suc
Journal — Gauche(s)
Union des gauches : Hidalgo et Montebourg tentent de rebattre les cartes
La candidate du PS et le candidat de la Remontada à la présidentielle ont appelé, dans la journée, à une candidature commune à gauche, en offrant de se retirer. Les pressions en faveur de l’union ainsi que les mauvais sondages expliquent aussi ce retournement. 
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle
Journal — Droite
À droite, mais à quel point ? Valérie Pécresse sommée de placer le curseur
La candidate LR à l’élection présidentielle est confrontée à une double injonction : retenir les électeurs d’Éric Ciotti, tentés par un basculement à l’extrême droite, sans rebuter pour de bon la droite « modérée » qu’embrasse Emmanuel Macron. Le premier défi de sa campagne. Et le principal ?
par Ilyes Ramdani
Journal
Condamné par la justice, le ministre Alain Griset quitte le gouvernement
Le ministre délégué chargé des PME a démissionné, mercredi, après avoir été condamné à six mois de prison avec sursis et trois ans d’inéligibilité avec sursis pour avoir menti dans sa déclaration de patrimoine et d’intérêts. Emmanuel Macron lui avait maintenu sa confiance, malgré des éléments accablants. Alain Griset a fait appel de cette décision.
par Sarah Brethes et Ellen Salvi

La sélection du Club

Billet de blog
Dépense moyenne par élève et étudiant : quand un élève en « vaut » deux
Les choix de dépense publique illustrent une politique : on dépense pour un.e élève de classe prépa plus que pour une écolière et un collégien réunis. Vous avez dit « égalité des chances » ?
par Jean-Pierre Veran
Billet de blog
Abolir les mythes du capital
Ces derniers jours au sein de l'Éducation Nationale sont à l'image des précédents, mais aussi à celle du reste de la société. En continuant de subir et de croire aux mythes qui nous sont servis nous nous transformons inexorablement en monstres prêts à accepter le pire. Que pouvons-nous faire pour retrouver la puissance et l'humanité perdues ?
par Jadran Svrdlin
Billet de blog
Remettre l’école au milieu de la République
Parce qu'elle est centrale dans nos vies, l'école devrait être au centre de la campagne 2022. Pourtant les seuls qui en parlent sont les réactionnaires qui rêvent d'une éducation militarisée. Il est urgent de faire de l'école le coeur du projet de la gauche écologique et sociale. Il est urgent de remettre l'école au coeur de la Nation et de la République.
par edouard gaudot
Billet de blog
Au secours ! le distanciel revient…
Le spectre du distanciel hante l'Europe... Mais en a-t-on dressé le bilan ? Les voix des « experts » (en technologies numériques, plutôt qu'en pédagogie) continuent de se faire bruyamment entendre, peut-être pour couvrir la parole des enseignant-e-s... et des élèves.
par Julien Cueille