Laurent Mucchielli
Sociologue, directeur de recherches au CNRS (Centre Méditerranéen de Sociologie, de Science Politique et d'Histoire). https://mesopolhis.fr/membres/mucchielli-laurent/
Abonné·e de Mediapart

102 Billets

0 Édition

Billet de blog 16 avr. 2020

Laurent Mucchielli
Sociologue, directeur de recherches au CNRS (Centre Méditerranéen de Sociologie, de Science Politique et d'Histoire). https://mesopolhis.fr/membres/mucchielli-laurent/
Abonné·e de Mediapart

Mais où est donc passée la Haute Autorité de Santé?

La polémique autour du protocole prôné par le professeur Raoult pour soigner les malades du Covid-19 aurait pu être évitée si la France avait été capable de proposer au corps médical des «Medical Guidelines». C'était a priori le rôle de la Haute Autorité de Santé (HAS). Elle n'est pas au rendez-vous. Pourquoi ?

Laurent Mucchielli
Sociologue, directeur de recherches au CNRS (Centre Méditerranéen de Sociologie, de Science Politique et d'Histoire). https://mesopolhis.fr/membres/mucchielli-laurent/
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Nous publions aujourd'hui le troisième volet d'une réflexion critique sur le traitement de la crise du Covid-19 par les autorités sanitaires françaises. Et le feuilleton n'est pas terminé. Deux autres épisodes au moins suivront dans les jours qui viennent.

Le point de départ de cette réflexion est toujours le même depuis le début. Et il est très simple. Nous sommes en situation de crise sanitaire inédite et de médecine d'urgence, des centaines de milliers de personnes sont infectées tous les jours, des dizaines de milliers meurent (surtout parmi nos parents et grands-parents), une des questions les plus urgentes à se poser devrait donc être : comment apporter tout de suite des réponses médicales au moins partielles aux malades ?

Or, en lieu et place de ce qui devrait être une discussion concrète entre médecins permettant de mettre au point une stratégie collective, s'est développée une vaste polémique médiatique centrée sur une personnalité certes haute en couleurs (le professeur Didier Raoult, directeur d'un institut hospitalo-universitaire à Marseille, spécialiste des virus et maladies infectieuses), que la plupart des commentateurs du débat public (membres des conseils scientifiques entourant le gouvernement, autres médecins propulsés dans les médias, journalistes, éditorialistes, gens divers et variés donnant leur avis sur tout et n'importe quoi sur les plateaux de télévision, etc.) cherchent par tous les moyens à discréditer.

Les (apparemment) plus sérieux d'entre eux proposent en retour d'attendre que de complexes recherches scientifiques aient été mises au point, leurs cohortes de patients étudiées dans la durée, leurs résultats collectés, traités et publiés. C'est-à-dire concrètement qu'ils proposent implicitement d'attendre que la mort ait quasiment fini de faire son oeuvre pour envisager d'agir.

Ceci n'est pas acceptable, c'est même dramatique. Il faut d'urgence ramener ce débat à la raison, comprendre que dans l'immédiat la démarche pragmatique du professeur Raoult est la seule qui vaille : tester empiriquement des protocoles pour voir ce qui marche le mieux. C'est du reste ce que font de plus en plus de ses confrères médecins, libéraux comme hospitaliers, en testant parfois du reste des variantes intéressantes du protocole marseillais. Ils le font en dépit de l'absence de consignes officielles nationales, en devant parfois les contourner et en pratiquant même dans certains cas une sorte de désobéissance civile.

Mais donc nous n'en serions pas là si il y avait un véritable pilotage national des traitements médicaux du Covid-19. Notre précédent article posait déjà cette question : "où sont les Guidelines ? que fait la Haute Autorité de Santé ? que fait Santé Publique France ? pourquoi le président de la République a-t-il installé un Conseil scientifique puis un Comité analyse recherche et expertise ?". Aujourd'hui, c'est à nouveau la journaliste indépendante Ella Roche (dont j'avais publié le premier texte ici même) qui nous éclaire sur cette question.

Bonne lecture

LM

_______________________________________________________________________________________________

EST PASSÉE LA HAUTE AUTORITÉ DE SANTÉ ? 

La suite de cet article est désormais reprise dans le livre La Doxa du Covid, tome 2 : Enquête sur la gestion politico-sanitaire de la crise du Covid, Bastia, éditions Éoliennes, 2022.

Sortie officielle le 10 mars, disponible sur commande dans toutes les librairies (distribution : Pollen) et sur tous les sites de vente en ligne.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Qatar : le Mondial de la honte
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique

À la Une de Mediapart

Journal — Moyen-Orient
Des Russes désertent vers la Turquie pour ne pas « mourir pour Poutine »
Après que le président russe a décrété la mobilisation partielle des réservistes pour faire face à la contre-offensive de l’armée ukrainienne, de nombreux citoyens fuient le pays afin de ne pas être envoyés sur le front. 
par Zafer Sivrikaya
Journal — Politique
La justice dit avoir les preuves d’un « complot » politique à Toulouse
L’ancienne députée LR Laurence Arribagé et un représentant du fisc seront jugés pour avoir tenté de faire tomber une concurrente LREM à Toulouse. Au terme de son enquête, le juge saisi de cette affaire a réuni toutes les pièces d’un « complot » politique, selon les informations de Mediapart.
par Antton Rouget
Journal — Exécutif
Retraites, chômage, énergie : Macron attaque sur tous les fronts
Le président de la République souhaite mener à bien plusieurs chantiers d’ici à la fin de l’année : retraites, chômage, énergies renouvelables, loi sur la sécurité, débat sur l’immigration… Une stratégie risquée, qui divise ses soutiens.
par Ilyes Ramdani
Journal
« L’esprit critique » cinéma : luxe, érotisme et maternité
Notre podcast culturel débat des films « Sans filtre » de Ruben Östlund, « Les Enfants des autres » de Rebecca Zlotowski et « Feu follet » de João Pedro Rodrigues.
par Joseph Confavreux

La sélection du Club

Billet de blog
Les sulfureuses éoliennes de la baie de Saint-Brieuc en débat
[Rediffusion] A l’initiative d’Ensemble ! deux débats ont été organisés les 24 et 25 septembre autour du projet de parc éolien dans la baie de Saint-Brieuc. En voici le compte rendu vidéo, avec mon intervention, présentant mes enquêtes sur Mediapart, et les prises de parole de Katherine Poujol (responsable de l’association « Gardez les caps !) ou encore de Lamya Essemlali (présidente de Sea Shepherd France).
par Laurent Mauduit
Billet de blog
Saint-Jean-Lachalm, un village qui a réussi ses éoliennes, sans s'étriper
Saint-Jean-Lachalm, un village de la Haute-Loire qui a trouvé le moyen de ne pas s’étriper lorsque l’idée d’un champ d’éoliennes a soufflé dans la tête de son maire, Paul Braud. En faisant parler un droit coutumier ce qui, de fil en aiguille, a conduit… au chanvre.
par Frédéric Denhez
Billet de blog
L’éolien en mer menacerait la biodiversité ?
La revue Reporterre (par ailleurs fort recommandable) publiait en novembre 2021 un article auquel j’emprunte ici le titre, mais transposé sous forme interrogative … car quelques unes de ses affirmations font problème.
par jeanpaulcoste
Billet de blog
Éolien : vents contraires !
[Rediffusion] Mal aimées parmi les énergies renouvelables, les éoliennes concentrent toutes les critiques. La région Provence Alpes-Côte d'Azur les boycotte en bloc sans construire d'alternatives au « modèle » industriel. le Ravi, le journal régional pas pareil en Paca, publie une « grosse enquête » qui ne manque pas de souffle...
par Le Ravi