Laurent Mucchielli

Sociologue, directeur de recherches au CNRS (Centre Méditerranéen de Sociologie, de Science Politique et d'Histoire). https://www.lames.cnrs.fr/spip.php?article10

France

Son blog
615 abonnés Le blog de Laurent Mucchielli
Voir tous
  • L’espérance de vie a-t-elle réellement chuté de façon inédite en 2020 ?

    Par
    On prolonge ici l'analyse de la surmortalité liée au Covid en France en 2020. On discute cette fois la « chute de l'espérance de vie » annoncée par l'INSEE, en montrant qu'elle doit être historicisée et relativisée. Au passage, on répond aussi à certains journalistes malveillants qui cherchent à empêcher le débat intellectuel.
  • A quand un débat démocratique sur les objectifs de la vaccination généralisée ?

    Par
    Comme leurs homologues anglais, les modélisateurs de l'Institut Pasteur continuent à prédire des catastrophes et à se tromper. Leur objectif est désormais de justifier la vaccination de la totalité de la population, au lieu de réserver les vaccins aux personnes à risque et de prendre au sérieux la question du consentement. Il y a urgence à ouvrir un vrai débat démocratique sur cette question.
  • Au nom de la science. La science peut-elle servir de guide à notre société ?

    Par
    C’est au nom de l'autorité de la science que le gouvernement a depuis un an décidé de mettre sous cloche les processus démocratiques et certaines libertés fondamentales. Or la science n'est ni infaillible, ni incorruptible. Revenant sur plusieurs exemples marquants de 2020, cet article montre que, en réalité, c’est bien plus souvent la politique qui a influencé la science que l’inverse.
  • L’épidémie de Covid-19 a eu un impact relativement faible sur la mortalité en France

    Par
    On analyse ici la surmortalité liée à l'épidémie de Covid en France en 2020. On la compare aux épisodes habituels de surmortalité saisonnière et à leurs effets de moisson. On tient compte de l’évolution de la structure de la population marquée par un vieillissement continu. Au final, on estime à 3,6% l’excès par rapport à la mortalité attendue, augmentation réelle mais pas l'hécatombe annoncée.
  • Que restera-t-il de l’épidémiologie à la fin de la crise Covid-19 ?

    Par
    Cet article rappelle quelques erreurs systématiques portés par les épidémiologues les plus visibles, comme la croyance que leur modèle est plus vrai que la réalité ou bien la nécessité d’exprimer des vues pessimistes pour soutenir des formes de gouvernement par l’acceptabilité sociale. On ne devrait pas laisser à cette discipline le monopole de l’expertise pour la décision publique.
Voir tous