Laurent Mucchielli

Sociologue, directeur de recherches au CNRS (Laboratoire Méditerranéen de Sociologie), www.laurent-mucchielli.org

France

Son blog
223 abonnés Le blog de Laurent Mucchielli
Voir tous
  • Le référendum d’initiative citoyenne: une fausse bonne idée?

    Par
    Le mouvement des Gilets Jaunes est une révolte populaire peu organisée et aux revendications hétérogènes. Toutefois, parmi ces dernières, l’une s’est progressivement imposée : le référendum d’initiative citoyenne (RIC). On soutient ici qu'il s'agit pourtant d'une fausse bonne idée et qu’il serait préférable de favoriser la démocratie participative au niveau local.
  • Pourquoi le mouvement des Gilets Jaunes n'est sans doute pas terminé

    Par
    Dès avant le samedi 15 décembre, beaucoup de commentateurs annonçaient la fin prochaine du mouvement des Gilets Jaunes. Or, si l’on constate en effet une forte baisse du nombre des manifestants à Paris, il est douteux d’une part que le mouvement soit terminé en province, d’autre part que ce soient les annonces du Président de la République qui aient vraiment apaisé la colère des manifestants.
  • Comment analyser sociologiquement la colère des Gilets Jaunes?

    Par
    En l'absence d'enquête sur le mouvement social en cours, on souhaite simplement partager ici quelques enseignements tirés d’une expérience de sociologue ayant travaillé sur diverses formes de violences sociales et politiques (notamment les émeutes), ainsi que sur les stratégies sécuritaires (notamment le maintien de l’ordre) déployées à leur encontre.
  • A Nice, Christian Estrosi continue à municipaliser la sécurité

    Par
    La ville de Nice vient d'annoncer qu'elle expérimentait une application développée en Israël, qui permet au quidam d’appeler le centre de vidéosurveillance lorsqu’il est témoin d’une incivilité, de filmer l’incident et de le faire visionner en temps réel par les policiers municipaux. Voici donc une nouvelle étape dans le processus de municipalisation de la sécurité cher à C. Estrosi.
  • Quand les industriels se moquent de la santé de leurs salariés

    Par
    livre-pascal-marichalar
    Pourquoi faudrait-il « perdre sa vie en la gagnant » ? Pourquoi est-il si difficile de faire reconnaître certaines maladies professionnelles ? Les dirigeants des entreprises qui ignorent délibérément ces risques ne doivent-ils pas être considérés comme des criminels ? Telles sont les questions soulevées par un livre racontant l'expérience des verriers de Givors.
Voir tous