Une élection annulée : que ferait l'autre ?

Les méthodes qui ont abouti à l'annulation de l'élection du député belfortin Ian Boucard sont identiques à celles qui ont permis la réélection de la députée Annie Genevard, et donc son accession depuis une dizaine de jours à une vice-présidence de l'Assemblée Nationale

8 décembre 2017. L'élection du député LR du territoire de Belfort Ian Boucard est annulée. Mais la revanche du député MODEM-En Marche Christophe Grudler n'est pas garantie pour autant si l'on considère

- la pugnacité du candidat démis,

- le fait que la gauche se cherche une candidature unie,

- et enfin la partialité sans en avoir l'air des médias de la propagande officielle

 

Voir par exemple l'article intitulé :

« Première circonscription du Territoire de Belfort : il y aura une nouvelle élection législative d'ici 3 mois »,

Par Isabelle Rolland et Emilie Pou, France Bleu Belfort-Montbéliard et France Bleu

« Il y aura une élection législative partielle dans le Territoire de Belfort. Le Conseil constitutionnel vient de valider le recours déposé par Christophe Grudler (Modem-En Marche) dans la première circonscription. L'élection de Ian Boucard est annulée »

 

A – Cet article de France Bleu n'est pas neutre, ce qui, venant d'un média de la propagande officielle, n'est pas étonnant

Il dit ainsi :

Christophe Grudler se disait victime d'une manipulation électorale et accusait son adversaire et son équipe de campagne d'avoir distribué, juste avant le second tour, des centaines de faux tracts de la France insoumise et du Front national

Cette manière de douter des faits laisse entendre que les faux tracts en question de la France insoumise et du Front national se seraient distribués tout seuls!!!

 

Un autre aspect de la question a été donné par Ian Boucard lui-même au 19-20 de la 3 du 08 ou 09 décembre, et se retrouve dans l'article intitulé :

« Grudler/Boucard: vers une nouvelle législative dans le sud Territoire » du site myairurbaine, signé Bernard Piexi:

« Après « l'instruction, notamment des pièces produites à l'appui du compte de campagne », « Le Conseil constitutionnel a conclu … que M. Boucard avait bien « fait réaliser et distribuer dans les derniers jours de la campagne électorale officielle, deux tracts dont la présentation matérielle les faisaient faussement apparaître comme émanant respectivement des partis “La France insoumise” et “Front national” sans l'accord de ces formations politiques. »

N'en déplaise à France Bleu Belfort, on est là de toute évidence dans un cas de tricherie électorale. Le plus intéressant à retenir, c'est sa présentation par France Bleu : elle montre que, si les Pieds Nickelés de la politique ont ainsi pignon sur rue, c'est grâce à la complicité des médias de la propagande officielle

 

B - Comme par hasard, le même genre de tricherie et de journalisme vendu se retrouve par ailleurs dans le Haut-Doubs, avec la manière dont la candidate sortante du même parti LR, Annie Genevard, a pu être réélue députée et même réussir à devenir, depuis une semaine ou deux, après des aventures rocambolesques, vice-présidente de l'Assemblée Nationale !!!

Ces tricheries électorales et ce journalisme vendu sont décrits par exemple dans les parties B, C et D de l'article intitulé :

« Assemblée Nationale, 28 juin 2017 : des opposants mal placés pour donner des leçons »

 

Dans la partie B, citation :

"Les médias ont certes parfaitement raison de rapporter les accusations féroces d'Annie Genevard et compagnie contre le l'équipe du nouveau président, mais ils oublient l'essentiel : s'ils avaient eux-mêmes fonctionné correctement, Annie Genevard n'aurait eu aucune chance d'être réélue députée

Fin 2015, la députée du Doubs a commencé d'être mise en piste pour devenir ministre de l'Education Nationale d'un gouvernement de droite. Les bribes d'information qu'elle a données peu à peu pour son projet pour l'école annonçaient un désastre.

Les alertes successives lancées à ce sujet constituent au total un dossier accablant. Or, aucune mention de l'existence même de ce dossier n'a été faite dans les médias locaux ou régionaux tels que L'Est Républicain, France Bleu Besançon, FR3 Bourgogne-franche-Comté, C'est à Dire

S'il y a un déni de démocratie ou un rouleau-compresseur, c'est d'abord dans cette information trafiquée qu'il faut le chercher : la censure en la matière est tellement bien organisée, qu'elle arrive à faire croire qu'elle n'existe pas"

 

La partie C donne un premier aperçu des très nombreux documents dont l'existence même est cachée aux français. On retrouve donc la violation de leur déontologie par les médias de la propagande officielle

 

La partie D donne quelques exploits peu glorieux de la machine de guerre électorale, découvert antérieurement à la découverte actuelle de ceux de Ian Boucard, notamment : D – a) le hoax sur les Restos du Coeur

Un article puant de fanatisme intitulé : « La honte des Restos du Coeur, faites circuler » avait été démasqué comme étant un hoax cinq ans plus tôt. Il a été ressorti des cartons juste avant les élections pour pousser les électeurs vers la droite de Fillon-Genevard et l'extrême-droite

Sur le plan électoral, la seule gagnante possible était Annie Genevard, étant donné la diabolisation permanente de l'extrême-droite, et surtout l'appui solide et secret apporté à Annie Genevard par ce qu'on peut appeler les Vaillants Petits Combattants de l'Armée Rouge

 

Pour l'essentiel, la méthode qui a fait réélire la députée LR sortante du Haut-Doubs est donc bien la même que celle des faux tracts diffusés par ceux qui ont fait réélire dans un premier temps le député LR sortant du Territoire de Belfort. Dans un cas comme dans l'autre les documents diffusés

- ne portent pas la signature de la personne qui en bénéficie

- préservent parfaitement son autorité morale, tout en étant en eux-mêmes véritablement abjectes

- sont diffusés par des Vaillants Petits Combattants sans liaison apparente avec la blanche colombe qui en bénéficie

 

La partie D -d) du même article : « « Assemblée Nationale, 28 juin 2017 : des opposants mal placés pour donner des leçons » s'appuie sur une pièce à conviction qui serait suffisante pour faire annuler l'élection de la vice-présidente LR de l'Assemblée Nationale, en supposant qu'il soit encore temps et que le parti du nouveau président porte plainte. Cette pièce à conviction, c'est tout simplement le tract du deuxième tour de la candidate de la France en Marche, qui comporte une falsification du programme national.

La tromperie visait à faire croire que le gouvernement Macron allait relancer la vieille guerre scolaire entre enseignement public et enseignement privé. Sait que cette guerre scolaire s'est terminée en 1984 et que personne n'en veut plus, surtout dans le Haut-Doubs

Voir les deux articles des blogs de Mediapart, intitulés :

« Des taupes infiltrées dans l'équipe Macron ont pistonné une députée LR »

et :

"Des taupes infiltrées dans l'équipe Macron : SUITE »

 

C – Conclusions

1°) Les irrégularités électorales abordées ici posent la question de la naïveté de ceux qui les gobent, et de la conscience politique de ceux qui les acceptent

On peut rassurer pleinement les uns et les autres. Ils ne sont pas naïfs, ils ne sont pas coupables. Ils ont tout simplement à faire à l'armée du mensonge la plus performante du monde. Elle est infiniment plus efficace que celle qui a fait les beaux jours de la Russie stalinienne

Cette supériorité lui vient de l'utilisation secrète et systématique des leçons de Machiavel. Cette pratique comprend d'abord, entre autres, un entretien criminel de la naïveté populaire. Un autre atout considérable est dans le fait que la pluralité des partis est utilisée pour donner l'illusion du pluralisme et du débat démocratique

2°) Ces irrégularités électorales posent également la question de la formation des citoyens qui a pu faire leur lit.

Elles n'augurent rien de bon sur ce que Annie Genevard aurait été capable de faire si le hasard des élections avait amené à en faire une ministre de l'Education Nationale

Elles posent des questions également sur ce qu'Annie Genevard a pu dire à mots couverts dans la séance où elle était chargée de former les futurs députés de François Fillon. Voir :

« Annie Genevard, chargée de former les futurs députés de François Fillon »

Citation : « La veille du rassemblement de la place du Trocadéro, Annie Genevard, Secrétaire générale-adjointe des Républicains, députée-maire de Morteau (Doubs), était « particulièrement heureuse » d'inaugurer à Lyon, la première réunion décentralisée des éventuels futurs députés de son parti »

3°) La suite de l'histoire a heureusement montré que la désinformation voulue conjointement par les médias, par le tandem Fillon-Genevard, et par les Vaillants Petits Combattants de l'Armée Rouge avait un effet boomerang, et qu'on peut en a déjà vus quelques effets

Au moment de l'affaire Pénélope, on a pu annoncer :

« Marche triomphale de Fillon blessé : direction Waterloo »

Après quoi on a pu écrire

« C'est la guérilla de l'information qui a coulé François Fillon »

On peut maintenant prévoir :

« Droite écartelée : son prochain « seul homme capable de sauver la France » n'est pas pour demain »

On ne sait certes pas quel sera le résultat des élections de remplacment qui auront lieu dans un délai de trois mois, mais on peut déjà dire avec Christophe Grudler qu'elles seront une « bataille de la démocratie contre la voyoucratie »

 

Ortograf-FR (Louis Rougnon Glasson) doc g375-h12 décembre 2017 Une élection annulée : que ferait l'autre ? (A)

.

 

.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.