Magyd Cherfi : respect Monsieur !

S'il est un chant à la fraternité que j'aimerais partager en ces temps de division sociale c'est bien celui-ci. Je l'ai croisé dans le quartier rive gauche de Toulouse, le sourire aux lèvres au moment où mon regard furtif lui dit "je vous reconnais, c'est vous Zebda" un homme bon, humain en l'écoutant sur le plateau d'ONPC. Les mots sonnent justes, chez lui la sincérité transpire...