marugil
Citoyen
Abonné·e de Mediapart

394 Billets

0 Édition

Billet de blog 5 août 2022

Karl Olive, nouvel ambassadeur du Qatar en France

A propos des 6500 ouvriers qui sont morts sur les chantiers de la prochaine Coupe du Monde de football au Qatar, l’ancien maire de Poissy et député macroniste a déclaré : « Il ne faut pas confondre et mélanger ce qui n’a pas à être mélangé. »

marugil
Citoyen
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

S’exprimant sur France Info, le député LREM des Yvelines a ajouté : « À ce moment-là, on peut aussi rappeler qu’au moment de la construction de la Tour Eiffel, il y a eu plus de 300 morts ». Quelques heures plus tard, il a dû rétropédaler et reconnaître qu’il avait proféré un mensonge. Un de plus.

Karl Olive, c’est ce « pote » du président de la République qui se surpasse dans la flagornerie depuis plusieurs années dans l’espoir de décrocher un maroquin. En vain jusqu’à ce jour. Emmanuel Macron n’est toutefois qu’à demi ingrat puisqu’il lui a remis son hochet – la légion dite d’honneur - en octobre dernier. Pour se consoler de n’avoir pas encore de strapontin dans le salon Murat de l’Elysée, cet arriviste qui n’y arrive pas passe son temps sur les plateaux des chaînes d’infox en continu. Adepte des déclarations à l’emporte-pièce et du « plus c’est gros, plus ça passe », c’est « un bon client » comme disent les journalistes. Le monsieur ne dédaigne ni la trivialité (comme ici sur le vaccin anti-Covid), ni la goujaterie sexiste (comme ici en Conseil municipal) et la teneur de ses interventions ne risque pas de faire de l’ombre à qui que ce soit sur le plan intellectuel.

© @KARLOLIVE

Entre deux selfies sur les bancs du Palais-Bourbon, le combat du moment de Karl Olive, c’est la promotion du Qatar, de la Coupe du Monde de décembre 2022, des investissements qataris en France et notamment ceux du PSG à Poissy. A l’écouter s’exprimer à l’Assemblée Nationale sur le projet de loi établissant un partenariat relatif à la sécurité de la Coupe du monde de football de 2022, on se dit que le Qatar pourrait faire l’économie d’un ambassadeur en France. Karl Olive est devenu pour cette monarchie du Golfe ce que le député Habib Meyer est à Israël. Il vente dans son intervention la coopération franco-qatarienne dans « la sécurité, la culture, l’éducation, la santé et le sport ». A propos du centre d’entraînement du PSG en construction à Poissy, il loue les « exigences sociales et environnementales des collectivités et du club (sic) ». La Coupe du Monde se jouera dans des stades climatisés à Doha, les entraînements du PSG se feront sur des pelouses chauffées à Poissy. Le Qatar et son nouveau représentant en France sont en effet d’une exigence extrême en matière environnementale.

Karl Olive, le Qatar et le football, c’est le conflit d’intérêts à tous les étages - un gage de réussite en Macronie. Comme il le rappelait dans son intervention à l’Assemblée, il a contribué aux Jeux Asiatiques de 2006 à Doha. En septembre 2020, il a été nommé représentant de la Fédération française de football (FFF) à la Ligue de football professionnel (LFP). Qui était vice-présidente de la FFF au moment de sa nomination ? Brigitte Henriques, la sœur de … Karl Olive. Qui a été nommé au bureau de la LFP en tant que représentant de la Ligue 1 quelques jours plus tard ? Nasser Al-Khelaïfi, le président du PSG avec qui Karl Olive a négocié l’implantation du centre d’entrainement à Poissy. Nasser Al-Khelaïfi est aussi ministre dans le gouvernement qatari et il est membre du comité d’organisation de la Coupe du monde de football 2022. Tout cela se fait donc en famille, linge sale compris.

Alors, comme le dit si bien Karl Olive, il faut certes « appeler à de nécessaires avancées sur la question des droits de l’Homme » au Qatar mais on ne va tout de même pas se priver de juteuses affaires pour 6500 morts, qui plus est des Indiens, des Pakistanais ou des Sri-Lankais. Après tout, quand le Colisée a été construit, combien d’esclaves sont morts sur le chantier ? Est-ce qu’on en a fait toute une histoire ?

© ParisTeam

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Afrique
Kenya : le pays suspendu à des élections à haut risque
Mardi 9 août se déroulent au Kenya des élections générales. Alors que la population fait face à une crise économique et à une forte hausse des prix, ce scrutin risque de déstabiliser ce pays clé de l’Afrique de l’Est. 
par Gwenaelle Lenoir
Journal — Proche-Orient
L’apartheid, révélateur de l’impunité d’Israël
Le débat sur l’existence ou non d’un système d’apartheid en Israël et dans les territoires palestiniens occupés est dépassé. L’apartheid israélien est un fait. Comme le confirme l’escalade des frappes et des représailles autour de la bande de Gaza, il est urgent désormais de mettre un terme à l’impunité d’Israël et de contraindre son gouvernement à reprendre les négociations.
par René Backmann
Journal — Proche-Orient
Au moins trente et un morts à Gaza depuis le début de l’offensive israélienne
Parmi les victimes des frappes visant la bande de Gaza figurent six enfants et des dirigeants du groupe armé palestinien Djihad islamique. L’armée israélienne parle d’une « attaque préventive ».
par La rédaction de Mediapart (avec AFP)
Journal — Amériques
Au Pérou, l’union du président de gauche et de la droite déclenche une déferlante conservatrice
Sur fond de crise politique profonde, les femmes, les enfants et les personnes LGBT du Pérou voient leurs droits reculer, sacrifiés sur l’autel des alliances nécessaires à l’entretien d’un semblant de stabilité institutionnelle. Les féministes sont vent debout.
par Sarah Benichou

La sélection du Club

Billet de blog
Michael Rakowitz, le musée comme lieu de réparation
À Metz, Michael Rakowitz interroge le rôle du musée afin de mettre en place des dynamiques de réparation et de responsabilisation face aux pillages et destructions. Pour sa première exposition personnelle en France, l’artiste irako-américain présente un ensemble de pièces issues de la série « The invisible enemy should not exist » commencée en 2007, l’œuvre d’une vie.
par guillaume lasserre
Billet de blog
Réponse au billet de Pierre Daum sur l’exposition Abd el-Kader au Mucem à Marseille
Au Mucem jusqu’au 22 août une exposition porte sur l’émir Abd el-Kader. Le journaliste Pierre Daum lui a reproché sur son blog personnel hébergé par Mediapart de donner « une vision coloniale de l’Émir ». Un membre du Mrap qui milite pour la création d'un Musée national du colonialisme lui répond. Une exposition itinérante diffusée par le site histoirecoloniale.net et l’association Ancrages complète et prolonge celle du Mucem.
par Histoire coloniale et postcoloniale
Billet de blog
Deux expos qui refusent d'explorer les réels possibles d'une histoire judéo-arabe
[REDIFFUSION] De l’automne 2021 à l’été 2022, deux expositions se sont succédées : « Juifs d’Orient » à l’Institut du Monde Arabe et « Juifs et Musulmans – de la France coloniale à nos jours » au Musée de l’Histoire de l’Immigration. Alors que la deuxième est sur le point de se terminer, prenons le temps de revenir sur ces deux propositions nous ont particulièrement mises mal à l'aise.
par Judith Abensour et Sadia Agsous
Billet de blog
A la beauté ou la cupidité des profiteurs de crise
Alors que le débat sur l'inflation et les profiteurs de la crise fait rage et que nous assistons au grand retour de l'orthodoxie monétaire néolibérale, qui en appelle plus que jamais à la rigueur salariale et budgétaire, relire les tableaux d'Otto Dix dans le contexte de l'Allemagne années 20 invite à certains rapprochements idéologiques entre la période de Weimar et la crise en Europe aujourd'hui.
par jean noviel