LREM: la politique par les nuls (suite)

Bonne nouvelle pour Fabienne Colboc à qui j'avais consacré un précédent billet (voir ici). Elle a été rejointe par Emilie Guerel (voir ici ) et Anissa Khedher (voir ici) dans la compétition très relevée des candidats LREM les plus remarquables. Et force est de constater que cette dernière vient de placer la barre très haut!

Ayant obtenu 32% des voix au premier tour dans la 7e circonscription du Rhône, cette brillante prestation ne devrait toutefois pas empêcher Anissa Khedher d’être élue dimanche.

Quant à Emilie Guerel, elle appartient de plus au club très fréquenté des candidats LREM qui trainent des casseroles (voir ici). Elle a obtenu plus de 31% des voix au premier tour, et ses évidentes qualités devraient donc lui permettre de l’emporter facilement au second tour.

Malheureusement, le très haut niveau de cette compétition a conduit de nombreux candidats LREM à refuser de participer à des débats avec leurs concurrents, nous privant ainsi de la découverte de nouveaux talents. Pour nous consoler, il nous suffit d'attendre quelques jours car on les retrouvera sans doute presque tous au Palais Bourbon où ils / elles pourront donner toute la mesure de leur créativité et de leur talent oratoire.

Il parait que notre président souhaite mettre en œuvre certaines méthodes de gestion (pardon! de management, voir ici) du secteur privé dans la sphère publique et y insuffler un "esprit start-up". Bien que sceptique, on finirait presque par être d'accord avec lui. En effet, si les recruteurs des start-ups étaient aussi brillants que ceux qui composaient la commission d'investiture de LREM, il y aurait du souci à se faire...

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.