Mathieu Repiquet
Sciences - Santé - Société - Investigation
Abonné·e de Mediapart

18 Billets

0 Édition

Billet de blog 18 oct. 2021

Mathieu Repiquet
Sciences - Santé - Société - Investigation
Abonné·e de Mediapart

« Pur Noisetier » : l’arnaque des bijoux thérapeutiques en bois

L’entreprise canadienne « Pur Noisetier », suivie par plus de 30.000 personnes sur Facebook, tente de pénétrer le marché français des gadgets prétendument thérapeutiques. Notre enquête révèle de graves manquements scientifiques, éthiques et légaux.

Mathieu Repiquet
Sciences - Santé - Société - Investigation
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Cette entreprise vend des bracelets et colliers en bois de noisetier canadien, qui sont agrémentés de pierres aux prétendues vertus thérapeutiques. Prétendant s’être « engagée dans un vaste programme de recherche afin de fournir à sa clientèle des produits efficaces et de haute qualité dont les effets thérapeutiques sont démontrés scientifiquement »[i], l’entreprise « Pur Noisetier » commet son premier mensonge d’une longue série. En effet, contactée à plusieurs reprises, l’entreprise n’a pas été en mesure d’appuyer ses dires, tant sur leur prétendu programme de recherche clinique que concernant les sources de toutes les allégations thérapeutiques. Leurs seules preuves sont en fait une accumulation de témoignages (ce qui correspond à un niveau de preuve nul), aucune étude contrôlée n’ayant été publiée alors même que sa mise en place est extrêmement simple[ii].

Comment « Pur Noisetier » vous enfume

Sur son site internet et ses brochures publicitaires, l’entreprise prétend que le bois composant les bracelets a des vertus antioxydantes et anti-inflammatoires. Sur ce point, précisons qu’il est tout à fait possible que le bois de noisetier contienne des molécules avec de telles propriétés. En revanche, il est strictement impossible d’un point de vue biochimique que le port de bracelet en bois puisse avoir un quelconque effet sur le stress oxydatif (neutralisation des radicaux libres etc.). Il joue alors sur cette subtilité dans leur communication.

Sur ses dépliants et son site internet, l’entreprise prétend que ses bijoux en bois agissent sur l’arthrite, l’eczéma, le psoriasis, les aphtes, les maux d’estomac et les poussées dentaires des bébés. Ces dispositifs sont présentés comme étant « thérapeutiques ».

Prospectus "Pur Noisetier" avec allégations thérapeutiques mensongères

Contactée pour avoir des données appuyant leurs allégations thérapeutiques, l’entreprise joint alors une page web de leur site internet contenant des dizaines d’articles scientifiques[iii] qu’ils présentent comme légitimant leurs allégations thérapeutiques. Il s’agit en fait d’une tentative d’enfumage car aucune de ces études ne traite spécifiquement de dispositifs en bois de noisetier et ils leur font dire ce qu’elles ne disent pas. Le quidam pourrait alors croire que « ça a l’air savant » et sérieux. Que nenni. Leurs seules preuves sont des témoignages[iv] de clients (dont on ne peut pas, par ailleurs, vérifier l’authenticité). L’effet placebo et l’évolution naturelle de la maladie (la plupart des maladies guérissent d’elles-mêmes) suffisent amplement à expliquer les diverses « améliorations » constatées. Plusieurs de leurs pages web font par ailleurs mention des « chakras », ce qui démontre que cette entreprise est bien plus proche des New-Age que de la science biomédicale.

L’arnaque litho-thérapeutique

Au-delà des mensonges sur les bienfaits thérapeutiques du port de dispositifs en bois de noisetier, l’entreprise « Pur Noisetier » met sur leurs bijoux des pierres ayant prétendument des bénéfices thérapeutiques (c’est ce qu’on appelle la lithothérapie).

Ainsi, on peut lire sur leur site internet que leurs différents gadgets contenant des pierres sont « bénéfiques pour le système immunitaire, la circulation sanguine, le renforcement des os, les maladies gastro-intestinales, les douleurs, la régulation des hormones, le diabète, l’arthrose, la schizophrénie, la dépression… ». Selon la direction générale de la répression des fraudes française (DGCCRF), de nombreuses entreprises jouent sur cette mode et font usage de pratiques commerciales trompeuses (allégations thérapeutiques mensongères, information déloyale donnée au consommateur etc.). Elle cible particulièrement les propriétés que « Pur Noisetier » attribue à ses produits : effets bénéfiques pour la santé, antibactérien, antioxydant, antiinflammatoire etc.[v]. Cette institution française considère par ailleurs que la lithothérapie est une pseudoscience. Plusieurs entreprises du secteur ont déjà été condamnées. Non exhaustivement, c’est le cas de « Kerdynelle », du « Centre de lithothérapie », d’ « Energy’s Stones », d’ « Alia Minéraux », « Minorales do Brazil » ou bien encore de « les pierres des fées »[vi].

 Comment « Pur Noisetier » tente de pénétrer le marché français du bullshit pseudothérapeutique

Afin de toucher un public au-delà des frontières canadiennes, l’entreprise dispose d’un site internet avec un domaine « .fr ». Ils se paient également des publireportages dans des journaux bien connus pour leur désinformation sanitaire hors norme, comme Biocontact (dont il a déjà été question dans un article[vii]). Ils ciblent particulièrement le marché des « écolos », de la maternité / « féminité » et de la périnatalité.

« Les pierres pour préserver la santé des dents » : vraiment ?

Pur Noisetier a créé une collection complète destinée soi-disant à lutter contre les douleurs dentaires des bébés à partir de bracelets composés de pierres magiques. Selon le Dr. Cyril Vidal, chirurgien-dentiste, vulgarisateur et président du Collectif FakeMed[viii] : « aucune pierre particulière n’a démontré de preuve d’efficacité pour agir contre la gêne occasionnée par les poussées dentaires. La conduite à tenir consiste à masser la gencive enflammée avec un doigt propre ».

A travers cet article, nous avons donc démontré que l’entreprise « Pur Noisetier » ne respectait pas la réglementation en vigueur (article L5122-15 du CSP), trompait ses potentiels clients en leur faisant croire que leurs babioles ont des vertus thérapeutiques et s’exposait donc aux foudres des autorités françaises.

Alors que l’Agence du médicament et des produits de santé (ANSM) a pour tâche de faire respecter les lois et les réglementations (notamment l’article L5122-15 du Code de la santé publique), le désengagement dont elle fait preuve depuis une dizaine d’années est très inquiétant puisqu’elle laisse le champ libre à tous les charlatanismes possibles, qui peuvent à leurs tours être préjudiciables pour les consommateurs.


Vous êtes victime d'une arnaque, d'un charlatan ou d'une dérive sectaire ? Voici la conduite à tenir : https://blogs.mediapart.fr/mathieu-repiquet/blog/270921/sante-que-faire-si-je-suis-victime-dun-charlatan-ou-dune-derive-sectaire

Pour toute question ou volonté de partager des données, je suis joignable sur Twitter (@MathieuRepiquet), Facebook (Mathieu Repiquet) ou par mail sécurisé epistemethikos@protonmail.ch

Pour plus d'info : https://menace-theoriste.fr/author/mathieu-repiquet-moracchini/ & https://blogs.mediapart.fr/mathieu-repiquet/blog


[i] https://purnoisetier.fr/pages/decouvrez-le-noisetier-recherche-et-developpement

[ii] Ce qui est compréhensible puisque réaliser une étude méthodologiquement bonne serait pour cette entreprise se tirer une balle dans le pied, car aucun mécanisme biologique plausible pourrait rendre crédible leurs prétentions

[iii] https://www.purnoisetier.fr/blogs/blog-pur-noisetier/recherche-appliquee?fbclid=IwAR1sqgxq1EQG45H9g4pQuRQIjDyf4Z_GG5UQtHB7_N9ajqcycx1qvI1FOk0

[iv] https://purnoisetier.fr/pages/foire-aux-questions-faq

[v] https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/securite-des-colliers-et-bracelets-pour-jeunes-enfants ; https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/qualite-et-conformite-des-bijoux-comportant-des-pierres-gemmes-ou-des-perles

[vi]https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000024143971?init=true&page=1&query=lithoth%C3%A9rapie&searchField=ALL&tab_selection=all ; https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000000422215?init=true&page=1&query=lithoth%C3%A9rapie&searchField=ALL&tab_selection=all ; https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000020809007?init=true&page=1&query=lithoth%C3%A9rapie&searchField=ALL&tab_selection=all ; https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000000421566?init=true&page=1&query=lithoth%C3%A9rapie&searchField=ALL&tab_selection=all ; https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000018664497?init=true&page=1&query=lithoth%C3%A9rapie&searchField=ALL&tab_selection=all

[vii] https://blogs.mediapart.fr/mathieu-repiquet/blog/090519/biocontact-dangereux-vecteur-de-desinformation-sanitaire

[viii] https://www.fakemed.org/

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Les Chinois défient la répression dans la rue sur l’air de «L’Internationale»
Le mouvement de protestation contre les mesures anti-Covid s’est étendu ce week-end à l’ensemble de la Chine. Plus d’une cinquantaine d’universités se sont également mobilisées. Des slogans attaquent le Parti communiste chinois et son numéro un Xi Jinping. Une première depuis 1989. 
par François Bougon
Journal — Asie et Océanie
« C’est un défi direct à Xi Jinping »
Pour le sinologue Zhang Lun, professeur d’études chinoises à Cergy-Paris-Université, le mouvement de protestation en Chine est dû au sentiment de désespoir, en particulier chez les jeunes, provoqué par les mesures draconiennes de lutte contre la pandémie. Pour la première fois, les nombreuses critiques envers le numéro un Xi Jinping sont passées des réseaux sociaux à la rue.
par François Bougon
Journal — Violences sexistes et sexuelles
Affaire Sofiane Bennacer : la présomption d’innocence n’est pas une assignation au silence
Après la médiatisation de l’affaire, l’acteur, mis en examen pour « viols », et la réalisatrice Valeria Bruni Tedeschi crient au non-respect de la présomption d’innocence. Ce principe judiciaire fondamental n’empêche pourtant ni la parole, ni la liberté d’informer, ni la mise en place de mesures conservatoires.
par Marine Turchi
Journal — Police
À Bure, les liens financiers entre gendarmes et nucléaire mélangent intérêts publics et privés
En vigueur depuis 2018, une convention entre la gendarmerie nationale et l’Agence nationale de gestion des déchets radioactifs permet la facturation de missions de service public. Mais alors, dans l’intérêt de qui la police agit-elle ? Mediapart publie le document obtenu grâce à une saisine de la Cada.  
par Jade Lindgaard

La sélection du Club

Billet de blog
Acte 2 d’une démission : la métamorphose, pas le greenwashing !
Presque trois mois après ma démission des cours liés à une faculté d’enseignement de la gestion en Belgique et la publication d’une lettre ouverte qui a déjà reçu un large écho médiatique, je reviens vers vous pour faire le point.
par Laurent Lievens
Billet de blog
À la ferme, tu t’emmerdes pas trop intellectuellement ?
Au cours d'un dîner, cette question lourde de sens et d'enjeux sociétaux m'a conduite à écrire cet article. Pourquoi je me suis éloignée de ma carrière d'ingénieure pour devenir paysanne ? Quelle vision de nombreux citadins ont encore de la paysannerie et de la ruralité ?
par Nina Malignier
Billet de blog
Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique
Attac publie ce jour une note intitulée « Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique ». Avec pour objectif principal de mettre en débat des pistes de réflexion et des propositions pour assurer, d’une part, une véritable justice fiscale, sociale et écologique et, d’autre part, une réorientation du système financier.
par Attac
Billet d’édition
Bifurquer : le design au service du vivant
15 ans d'évolution pour dériver les principes du design graphique vers une activité pleine de sens en faveur du vivant. La condition : aligner son activité professionnelle avec ses convictions, l'orchestrer au croisement des chemins entre nécessité économique et actions bénévoles : une alchimie alliant pour ma part, l'art, le végétal, le design graphique et l'ingénierie pédagogique.
par kascroot