Michel Lejeune

Professeur honoraire Univ. Grenoble-Alpes, Statisticien, Auteur de "La singulière Fabrique des sondages d’opinion" (éd. L’Harmattan, juin 2021)

Sa biographie
Michel Lejeune, statisticien Professeur honoraire de l’université Grenoble-Alpes Centralien et PhD in statistics, a suivi une carrière académique aux USA, en Suisse et en France où il a été professeur à l’ENSAI, à l’ESCP et au CNAM, puis professeur des Universités à Grenoble. Il a été membre élu de l’Institut International de Statistique et du Conseil de la Société Française de Statistique. Il a une expérience de trente ans des pratiques sondagières notamment comme directeur du Centre de Recherche sur l’Epargne et membre du Comité Scientifique du CESP auditant les sondages pour les mesures d’audience des médias de 1993 à 2013. SITE : www.michel-lejeune-statistique.fr Principaux livres : Statistique : La Théorie et ses Applications, 431p., Springer, 2010 La singulière Fabrique des Sondages d'Opinion, 168 p., Editions L'Harmattan, juin 2021 (19€) (Lien : https://www.editions-harmattan.fr/livre-la_singuliere_fabrique_des_sondages_d_opinion_michel_lejeune-9782343234557-70323.html )
Son blog
3 abonnés Le blog de Michel Lejeune
  • 4 billets
  • 0 édition
  • 0 article d'éditions
  • 0 portfolio
  • 0 lien
  • 0 événement
  • 0 favori
  • 0 contact
Voir tous
  • Que tirer avant scrutin des derniers sondages pour le premier tour 2022 ?

    Par
    Ce texte vise à tirer tous les enseignements utiles des derniers sondages avant le scrutin du premier tour de 2022. Peut-on anticiper des sur- ou sous-estimations de certains candidats? Peut-on avoir une estimation fiable de l'abstention? Quel est l'effet des redressements?
  • Ah ! l’abstention dans les sondages électoraux

    Par
    Dans son édition du samedi 15 – dimanche 16 janvier 2022, Le Figaro relayait la parole des communicants des instituts de sondage en ce qui concerne les difficultés d’appréhender l’abstention ce qui, pensent-ils, rejaillirait sur la qualité de leurs estimations. Or, l'abstention estimée intervient de façon non établie dans la qualité des intentions de vote.
  • Le rôle de la commission des sondages : en réaction à un article du Télégramme

    Par
    Le Télégramme vient de publier un article qui restitue des interviews auprès de la Commission des Sondages. Il répartit « ce qu'il faut savoir » sur les contrôles effectués en cinq points : la méthode, les sondages retoqués, les hypothèses de second tour, les échantillons, l'abstention. Je livre une vision critique qui écarte l’argument de qualité que tirent les sondeurs de ce contrôle.
  • Il faut raison garder face aux fluctuations d’intentions de vote des candidats

    Par
    On a fait grand cas récemment de l’augmentation de la cote dans les sondages de Valérie Pécresse, comme cela avait été fait début octobre pour celle d’Éric Zemmour. La raison voudrait qu’on ne se précipite pas sur le premier écart substantiel venu en se perdant en conjectures. Mais ce vœu est difficilement compatible avec les attentes médiatiques et la propulsion excessive de sondages.