NIRMEL MOUCHIQUEL

Travailleur Indépendant - code NAF: Entreprises Artistiques et Culturelles - musicien, compositeur, auto-éditeur, auto-producteur, poète, philosophe, peintre, chercheur en électroacoustique et ingénierie du son, chercheur en techniques solfégiques

DIJON - FRANCE

Sa biographie
Né en 1975 de parents indien et française, j'ai commencé la musique au Conservatoire de Chenôve à côté de Dijon à l'âge d'environ 5 ans, la clarinette à 6 ans. Je suis entré en 1992 au Club Musique du lycée Le Castel à Dijon, et au Conservatoire de Dijon en classe de Supérieur, sur concours. J'ai démissionné du lycée après une Terminale A1, philo-maths, et du Conservatoire avec une Mention Très Bien en solfège, une Première Médaille en déchiffrage instrumental, et une Mention Bien en Musique de Chambre. J'ai commencé mon activité professionnelle en tant que Travailleur Indépendant en octobre 1996. J'ai plus de cinq cents concerts à mon actif, plus de trois cents compositions, suis inscrit à la SACEM en tant que Auteur-Compositeur depuis 1992, ai fait partie des groupes Take Five (jazz), Mozg (rock progressif), Ratatouille Quintette (jazz manouche), Grave de Jazz (jazz), Cobra Jazz Band (collectif avec de jeunes musicien.ne.s de jazz parisien.ne.s à partir d'un duo clarinette basse-guitare pour faire de la création de jazz), Orchestre Philharmonique de Dijon dont j'ai été le Président pendant deux ans, et de diverses formations dont des renforts dans des harmonies municipales autour de Dijon et pour l'Orchestre Dijon Bourgogne. J'ai conçu plusieurs nouvelles techniques de composition que je garde secrètes, mais dont quelques idées sont sur mon deuxième site personnel at: http://merlinproductions.fr/metisjazz.fr , les Modes Parallélants, les Modes Cristallins, etc, que j'ai utilisées autant dans ma technique d'improvisation jazzistique en concerts, que dans certaines de mes compositions en disques, et que dans mon cahier de 50 fugues créatives sur des thèmes au Concours du CNSMDP entre 1813 et 1901. J'ai auto-produit 14 disques dont une cassette audio en 1992 et ai mis en musique et sous forme de pièce radiophonique en 7 CDLPs, le dernier ouvrage de Victor Hugo en dodécasyllabes, condensé d'exégèse intitulé La Fin de Satan, disponible en streaming en entier depuis 2014. Actuellement, j'auto-édite un Traité d'Acoustique de plus de 1200 pages, condensé de mathématiques concernant autant la musique et le son que l'informatique et l'électronique, contenant des éléments de commentaires sur ma pensée philosophique et politique ainsi que des événements historiques, en plus de mes ouvrages précédents en philosophie, poésie, théâtre, notamment.
Son blog
3 abonnés Le blog de NIRMEL MOUCHIQUEL
  • 23 billets
  • 0 édition
  • 0 article d'éditions
  • 0 portfolio
  • 0 lien
  • 0 événement
  • 0 favori
  • 0 contact
Voir tous
  • Ta côte ou ta blette?

    Par
    Pendant que les bikers de York ont apparemment abusé sur le champagne à dire sur France Info tout à l'heure que Trump a rendu sa gloire à l'Amérique alors que ce joueur de tromblon est quasi la risée de la planète, pendant que Macron apparemment se prend pour la Callas à hurler aux morts de se réveiller pour leur accrocher un petit pendentif...
  • ... preuve par deux

    Par
    Pour preuve que je fais en moyenne une découverte par jour et qu'il me suffit de résoudre des équations, je dirais même autant mathématiques que philosophiques pour que je continue à avoir raison et pour découvrir des méthodes, des inventions même en électronique, etc, voici une deuxième résolution d'équations en quelques demi-pages qui date d'hier ou ce matin.
  • Plus d'une découverte par jour en moyenne, la méthode socialiste

    Par
    Voici, sans avoir changé une virgule, ce que je viens de placer sur ma page facebook, une méthode que j'ai calculée (avant-)hier, qui me permet sans équerre ni compas, de tracer des longueurs de nombres à l'infini à leur longueur exacte. C'est ce type de découverte mathématique qu'il y a dans mon Traité d'Acoustique.
  • Art et oeuvre d'art

    Par
    Il est rare de trouver dans l'Histoire de la peinture, des artistes véritables, qui n'ont pas tracé à la règle ou au papier calque, au papier huilé, à l'agrandisseur, etc. Dans la sculpture, la musique, etc, c'est pareil. Je pense être le seul musicien qui a réellement improvisé, sur scène ou dans mes disques, les autres ayant sans doute récité des partitions.
  • Pourquoi le Bien et le Mal?

    Par
    Le 20 février, j'ai posté ce commentaire par rapport à une émission de Les chemins de la connaissance, émission de philosophie de France Culture, par rapport à la question sur laquelle portait l'émission, et par rapport au contenu de l'émission elle-même. Mon post est ce que je pense du Bien et du Mal. Ca n'est pas très compliqué, il suffisait d'y (pré-)penser.