NIRMEL MOUCHIQUEL

Travailleur Indépendant - code NAF: Entreprises Artistiques et Culturelles - musicien, compositeur, auto-éditeur, auto-producteur, poète, philosophe, peintre, chercheur en électroacoustique et ingénierie du son, chercheur en techniques solfégiques

DIJON - FRANCE

Sa biographie
Né en 1975 de parents indien et française, j'ai commencé la musique au Conservatoire de Chenôve à côté de Dijon à l'âge d'environ 5 ans, la clarinette à 6 ans. Je suis entré en 1992 au Club Musique du lycée Le Castel à Dijon, et au Conservatoire de Dijon en classe de Supérieur, sur concours. J'ai démissionné du lycée après une Terminale A1, philo-maths, et du Conservatoire avec une Mention Très Bien en solfège, une Première Médaille en déchiffrage instrumental, et une Mention Bien en Musique de Chambre. J'ai commencé mon activité professionnelle en tant que Travailleur Indépendant en octobre 1996. J'ai plus de cinq cents concerts à mon actif, plus de trois cents compositions, suis inscrit à la SACEM en tant que Auteur-Compositeur depuis 1992, ai fait partie des groupes Take Five (jazz), Mozg (rock progressif), Ratatouille Quintette (jazz manouche), Grave de Jazz (jazz), Cobra Jazz Band (collectif avec de jeunes musicien.ne.s de jazz parisien.ne.s à partir d'un duo clarinette basse-guitare pour faire de la création de jazz), Orchestre Philharmonique de Dijon dont j'ai été le Président pendant deux ans, et de diverses formations dont des renforts dans des harmonies municipales autour de Dijon et pour l'Orchestre Dijon Bourgogne. J'ai conçu plusieurs nouvelles techniques de composition que je garde secrètes, mais dont quelques idées sont sur mon deuxième site personnel at: http://merlinproductions.fr/metisjazz.fr , les Modes Parallélants, les Modes Cristallins, etc, que j'ai utilisées autant dans ma technique d'improvisation jazzistique en concerts, que dans certaines de mes compositions en disques, et que dans mon cahier de 50 fugues créatives sur des thèmes au Concours du CNSMDP entre 1813 et 1901. J'ai auto-produit 14 disques dont une cassette audio en 1992 et ai mis en musique et sous forme de pièce radiophonique en 7 CDLPs, le dernier ouvrage de Victor Hugo en dodécasyllabes, condensé d'exégèse intitulé La Fin de Satan, disponible en streaming en entier depuis 2014. Actuellement, j'auto-édite un Traité d'Acoustique de plus de 1200 pages, condensé de mathématiques concernant autant la musique et le son que l'informatique et l'électronique, contenant des éléments de commentaires sur ma pensée philosophique et politique ainsi que des événements historiques, en plus de mes ouvrages précédents en philosophie, poésie, théâtre, notamment.
Son blog
4 abonnés Le blog de NIRMEL MOUCHIQUEL
  • 40 billets
  • 0 édition
  • 0 article d'éditions
  • 0 portfolio
  • 0 lien
  • 0 événement
  • 0 favori
  • 1 contact
Voir tous
  • Franckenstein en 3D imprimable

    Par
    Je ne blague toujours pas. J'avais dit que je gardais une tartine en poche, mais en fait, je vous l'ai servie en complément d'un précédent article de blog. Par contre, je n'avais pas remarqué que j'avais une deuxième tartine de prête. Franckenstein en 3D imprimable, vous croyez que ce n'est pas faisable? Je vous garantis que si, avec une bonne batterie et quelques processeurs.
  • Franckenstein en 3D imprimable

    Par
    Je ne blague toujours pas. J'avais dit que je gardais une tartine en poche, mais en fait, je vous l'ai servie en complément d'un précédent article de blog. Par contre, je n'avais pas remarqué que j'avais une deuxième tartine de prête. Franckenstein en 3D imprimable, vous croyez que ce n'est pas faisable? Je vous garantis que si, avec une bonne batterie et quelques processeurs.
  • Des couches et des strates, Ô Castor!

    Par
    Oui, une petite couche de plus de philosophie, précision des concepts et notions, clarté de conscience, histoire de faire plaisir aux molécules intégrées de Sartre et De Beauvoir, les deux moitiés de castors, qui martelèrent le fer pendant qu'il fut chaud au lieu de marteler le fût avant que ça refroidisse.
  • Ca sent le fauve mais ça s'accroche pas au mur

    Par
    Il paraît que l'on pouvait reconnaître Jacques Chirac à son immense amour de la culture mais sa détestation énorme de la musique. Le bruit et l'odeur des instruments de musique, en général, c'est seulement en cas d'interprétation du genre lire la partition à l'envers ou jouer autre chose que ce qui est écrit, et là, effectivement, ça peut parfois sentir la viande et le graillon.
  • Erreur journalistique ou mensonge?

    Par
    Vous avez peut-être entendu France Info vers 23h30 heure française diffuser un extrait d'un chant en chinois provenant de manifestant.e.s à Hong-Kong. Sans doute, peu de gens ont reconnu ce chant. Pourquoi France Info n'a pas cité d'où il provient? Xi Jing Ping a-t-il demandé à Macron puis Lagardère et ensuite les présentateurs.trices de France Info de diffuser sans dire ce que c'est?