Pascale Fourier
Abonné·e de Mediapart

128 Billets

3 Éditions

Billet de blog 17 déc. 2019

Education Nationale: pour les retraites, les chiffres sont têtus

Chacun se plaît à croire l'impossible: non, le Gouvernement ne peut être décidé à paupériser massivement toute une profession, plus de 800.000 agents de l'Etat qui se consacrent à la formation des enfants de la Nation. Eh bien si! La preuve par les chiffres. Ils sont têtus. Les enseignants aussi.

Pascale Fourier
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Les enseignants ne perdront pas à la réforme par points. C'est promis, c'est juré, ça sera inscrit dans  la loi. Et même, on va les augmenter, c'est juré, c'est craché, et c'est même pour l'année prochaine. Croix de bois, croix de fer...
Las...La FSU,  syndicat des enseignants le plus important, a été reçu par le Ministre de l'Education Nationale, ce lundi 16 Décembre, veille de grève. Et le communiqué de ce syndicat, suite à cette rencontre, est parlant :

"La revalorisation éventuelle est donc toujours conçue comme une contrepartie de la baisse des pensions. Aucune réponse n’a été faite sur les générations 1960 et suivantes qui seraient touchées dès 2022 par un âge d’équilibre (64 ans en 2027). Les compensations seraient prioritairement tournées vers les générations 1975 et suivantes.

La référence à une loi de programmation pluri-annuelle (censée s’étaler jusqu’à 2037) serait incluse dans le projet de loi retraites et des premiers éléments de revalorisation sont annoncés dès le 1° janvier 2021. Mais le budget consacré à cette loi de programmation reste flou, le Ministre disant » Je ne sais pas si c’est 8, 9 et demi ou 11 milliards sur 15 à 20 ans »."

82 euros bruts par mois...qui rapporteront 0.180187643 euro de pension de retraite brute par mois

Soyons fous ! Prenons le chiffre le plus haut et la durée la plus courte: 11 milliards sur 15 ans, ce qui fait 733.333.333 euros par an.
Sachant qu'il y a 736.997 enseignants devant élèves ( sans compter les enseignants du privé sous contrat), cela donne la coquette somme de 995 euros!
995 euros annuels, c'est 82 euros bruts par mois...qui rapporteront 0.180187643 euro de pension de retraite brute par mois, sur la durée de la vie.
Joyeux Noël aux enseignants !

© Snudi FO Savoie



Rappel 1 :
Pour une pension qui serait la même que la pension moyenne actuelle des pensions de enseignants, il faudrait un salaire 4343 euros de salaire brut mensuel sur toute la carrière.
Rappel 2 :
A moins d'une revalorisation conséquente, un enseignant partira en retraite après 43 ans de carrière suivant les grilles de rémunération actuelle avec son salaire de début de carrière, ou presque...

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
L’action des policiers a causé la mort de Chouviat
D’après l’expertise médicale ordonnée par le juge d’instruction, la clé d’étranglement et le plaquage ventral pratiqués par les policiers sur Cédric Chouviat, alors que celui-ci portait encore son casque de scooter, ont provoqué l’arrêt cardiaque qui a entraîné sa mort en janvier 2020.
par Camille Polloni
Journal — France
Dans les Ehpad du groupe Orpea, des CDI introuvables
D’après nos informations, des recrues du groupe privé de maisons de retraite doivent, en France, se contenter de signer des CDD au motif qu’il s’agirait de remplacer des salariés en CDI. Or, dans bien des cas, ces salariés n’existeraient pas. Le groupe dément toute irrégularité, assurant qu’« il n’y a jamais eu d’emploi fictif au sein de l’entreprise ».
par Leïla Miñano avec Benoît Brevet (Investigate Europe)
Journal — Droite
Le député Guillaume Peltier visé par une enquête
Le parquet de Blois a annoncé, lundi 24 janvier, l’ouverture d’une enquête préliminaire à la suite des révélations de Mediapart sur l’utilisation des fonds publics du député Guillaume Peltier, porte-parole de la campagne d’Éric Zemmour.
par Sarah Brethes et Antton Rouget
Journal — France
Le ministre, l’oligarque et le juge de trop
Avocat, Éric Dupond-Moretti s’en est pris avec virulence à un juge qui faisait trembler Monaco par ses enquêtes. Ministre, il a lancé une enquête disciplinaire contre lui. Mediapart révèle les dessous de cette histoire hors norme et met au jour un nouveau lien entre le garde des Sceaux et un oligarque russe au cœur du scandale. 
par Fabrice Arfi et Antton Rouget

La sélection du Club

Billet de blog
Agir pour faire reconnaître le génocide ouïghour. Interview d'Alim Omer
[Rediffusion] l’Assemblée Nationale pourrait voter la reconnaissance du caractère génocidaire des violences exercées sur les ouïghour.es par la Chine. Alim Omer, président de l’Association des Ouïghours de France, réfugié en France, revient sur les aspects industriels, sanitaires, culturels et environnementaux de ce génocide.
par Jeanne Guien
Billet de blog
La cynique et dangereuse instrumentalisation du mot « génocide »
La répression des Ouïghours existe au Xinjiang. Elle relève très probablement de la qualification juridique de « crimes contre l’Humanité ». Mais ce sont les chercheurs et les juristes qui doivent déterminer et les faits et leurs qualifications juridiques, et ce le plus indépendamment possible, c’est à dire à l’écart des pressions américaines ou chinoises.
par Bringuenarilles
Billet de blog
Génocide. Au-delà de l'émotion symbolique
Le vote de la motion de l'Assemblée Nationale sur le génocide contre les ouïghours en Chine a esquivé les questions de fond et servira comme d'habitude d'excuse à l'inaction à venir.
par dominic77
Billet de blog
« Violences génocidaires » et « risque sérieux de génocide »
La reconnaissance des violences génocidaires contre les populations ouïghoures a fait l’objet d’une résolution parlementaire historique ce 20 janvier. C'était un très grand moment. Or, il n'y a pas une mais deux résolutions condamnant les crimes perpétrés par l’État chinois. Derrière des objets relativement similaires, se trouve une certaine dissemblance juridique. Explications.
par Cloé Drieu