Mireille Delmas Marty déplore l'absence de prise en compte du Droit

Mireille Delmas-Marty (professeur honoraire au Collège de France) : " Manifeste pour une mondialité apaisée ". Les devoirs de prévoir en considération du futur qui entre dans le champ juridique : développement durable, générations futures, ...

https://www.youtube.com/watch?v=Lg4LUc0whv0

L'homme n'est pas au centre du Monde, il faut donc organiser le droit en considération des interdépendances entre l'homme et le reste du Monde.

Mireille Delmas Marty commente le dernier carnet du Centre d’analyse, de prévision et de stratégie (CAPS) du ministère des affaires étrangères " Les mondes de 2030 "

L'autre ouvrage auquel se réfère Mireille Delmas Marty :

Le pot au noir et comment l'éviter

3 oct. 2016 Par Jacques Dubois

Face aux désordres d’une planète mondialisée, la juriste Mireille Delmas-Marty se mue en navigatrice proposant la fable envoûtante de la rose des vents, soit un faisceau de solutions possibles mobilisant les forces du droit, depuis la Déclaration universelle des droits de l’homme (1948) jusqu’à la COP 21 (2015).

 

Précisions bibliographiques  sur le carnet du CAPS :

Le Monde diplomatique décembre 2017 "Dans les revues" p.27 :  Le Centre d’analyse, de prévision et de stratégie dessine Les mondes possibles en 2030, et envisage les évolutions de sujets-clés, de la démographie aux idéologies, en passant par le climat ou les conflits. (Hors-série, été-automne, prix non indiqué. — Ministère des affaires étrangères, Paris.)

Sur le Net : Note 4  Avant-propos de Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Les mondes de 2030, Les Carnets du CAPS, Hors-série, été-automne 2017.

Egalement sur Médiapart : Alep : Guerre, paix et mythologies, par Guillaume Berlat

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.