Ras-le bol de la mystification politique !

Ce pouvoir cogne sur les faibles pour faire plaisir aux forts. C'est à la portée du premier venu. Il n'y a rien de politique. C'est le règne de l'obséquiosité du chef chafouin. Le président est un liquidateur judiciaire qui met le pays aux enchères. Il fait du populisme de (très) riches à très court terme. La politique est de garantir le bien-être général. Le pouvoir qui le néglige est illégitime.

La majorité ne construit rien pour l'avenir. Elle n'est qu'une entreprise de démolition de la société. Chaque "réforme" ruine les acquis sociaux adoptés en réaction et pour prévenir les crimes de guerre - et leur cortège de victimes - tout en appelant au devoir de mémoire. Ultime indécence d'une mentalité antihistorique, antihumaniste.

Sa méthode est un Blietzkrieg législatif prestissimo vivacissimo. Tant pis pour ceux qui ne peuvent pas suivre, à moins de sombrer dans la cocaïne. Une " start-up nation " délinquante qui fabrique de jeunes invalides privés de protection sociale. Une politique de la terre brûlée, de provocations et de mépris du droit et de la dignité.

L'atomisation du lien social signale une imperméabilité à la démocratie et à la justice1. Cela illustre le degré de mépris pour les électeurs et l'importance que la presse fasse oeuvre de "républicanisme critique ".

Le bilan est prévisible et coupable. « Macron est un illuminé. Il a l’impression qu’il a été élu grâce à Dieu, qu’il est investi d’une mission et que seul lui a raison. » (Laurent Berger - Le Parisien 4/6/2018 - Le Canard enchaîné mercredi 6 juin 2018 page 2)

Les cabinets des ministres explosent sous la charge de travail à préparer des réformes pour encombrer les médias de nouvelles annonces. Les députés se plaignent de burn-out. " En même temps " est une injonction paradoxale. C'est Biribi à coup de marches forcées, une reprise du Fou de guerre de PsicoParty d'Antonio Albanese (It.). "Le pervers narcissique possède une intelligence de guerre qui fait mourir sa victime à petit feu"

La stratégie de communication du pouvoir consiste à saturer l'actualité d'annonces pour détourner l'attention de la démolition de l'Etat social et solidaire garanti par la constitution. La France ne sait-elle produire que des trapézistes de la langue de bois et des funambules du verbiage ? Des mystificateurs de l'inversion normative et de la régression sociale ? Où sont les autres ? Personne pour relever le niveau ? Dire Non ?2

Comble de la novlangue, la République se trouve aujourd'hui dans l'intitulé des partis politiques qui diffusent des idées fascistoïdes, discriminatoires, stigmatisantes, qu'il s'agisse de culpabiliser les jeunes et les vieux, les retraités, les malades, les travailleurs et les chômeurs, les étrangers, ...3  Toute personne ne correspondant pas au dernier décile des revenus de l'Insee y a droit.

LREM est le Pognon en Marche, le parti des CSP++ qui trouvent que tous les autres leur coûtent trop cher. Cette majorité interroge sur le succès du mépris et de l'indifférence. Le Canard enchaîné la décrit comme une cour des miracles. L'inertie irrésistible de la médiocrité interroge sur l'acmé de la dérive, la "France moisie " de Sollers. Est-elle un destin ou un particularisme ?

 

1-  Paul Ricœur : "Une vie bonne, avec et pour autrui, dans des institutions justes"

2- Jean-Luc Mélenchon n'a rien fait en dix ans au parlement européen contre le TTIP. Il aurait du saisir la CJUE comme l'a fait Sophie In't Veld. Que fait-il à l'Assemblée ? Il a commis une faute politique en 2012 en appelant à voter Hollande sans rien négocier. La logique voudrait qu'il laisse sa place. Ce ne sont pas les jeunes qui manquent.

3- Trump est républicain. La Chine populaire l'est. Poutine l'est peut-être. Le FN s'en revendique.

 

Mises à jour :

Un an de Macron : « Le compte n'y est pas » | Alternatives Economiques

Médiapart : Macron: un an de politique libérale et conservatrice

 

Les économistes soutenant Macron lui écrivent qu'il se plante

Médiapart :

Trois fidèles de Macron clouent au pilori sa politique «indifférente à la question sociale»

La note des économistes confirme les ravages du présidentialisme à la française

France inter : La fronde des économistes pro-Macron - France Inter

France Bleu : Trois économistes fidèles d'Emmanuel Macron appellent le président ...

Europe 1 : Trois économistes proches de Macron alertent sur le déséquilibre de ...

La charge de 3 économistes proches de Macron au sujet - Challenges

Ouest-France : Trois économistes proches de Macron l'appellent à rééquilibrer sa ...

Le Monde : La note confidentielle de trois fidèles de Macron pour un rééquilibrage ...

L'Opinion : Trois fidèles invitent Macron à rééquilibrer sa politique à gauche | L ...

Le Figaro : Trois économistes fidèles de Macron prônent un rééquilibrage social

Les Echos : Ce que proposent les économistes proches de Macron pour rectifier ...

Macron advisers say he's too right-wing - Economy - RFI

Ces fidèles historiques déçus par l'an I du quinquennat - Le Monde

France Info : Trois économistes proches d'Emmanuel Macron estiment que la politique du gouvernement est "déséquilibrée à droite"

La Croix : Un rééquilibrage social réclamé par des économistes macronistes ...

Hufftingtonpost : Trois cerveaux du programme de Macron le mettent en garde contre ...

Emmanuel Macron de plus en plus pressé de faire du social - France 24

Le Parisien : Macron incité à rééquilibrer sa politique à gauche par ses amis

Le JDD : Macron doit faire plus de social, écrivent trois de ses fidèles dans une ...

LCI :  Trois économistes proches de Macron lui demandent de réorienter sa ...

L'Obs : Jean Pisani-Ferry : "Macron doit aller plus loin pour réduire l'inégalité ...

France Soir : Trois économistes proches de Macron l'incitent à faire plus de social ...

Le Point : Vidéo - Trois fidèles de Macron tancent sa politique économique - Le ...

Libération : Trois économistes qui ont inspiré le programme de Macron prônent un ...

...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.