Luc Ferry - Christophe Dettinger : deux poids, deux mesures

Christophe Dettinger est incarcéré. L'avocat déplore le défaut d'indépendance des juges. Deux femmes témoignent de la violence subie dont les a sauvées le boxeur en repoussant les gendarmes. Le gouvernement a déployé toute une communication pour stigmatiser cet homme mais il ne s'émeut pas de l'appel à ouvrir le feu sur les gens de Luc Ferry sur Radio Classique. Tarnac, Sivens, Dettinger ?

" Une collecte lancée pour le soutenir a été clôturée par le site en ligne leetchi après avoir récolté plus de 100.000 euros et déclenché une polémique, le gouvernement estimant que cela revenait à encourager la violence. " ( Le boxeur de gendarmes jugé ce mercredi en comparution immédiate 9 janvier 2019 Par Agence Reuters)

Marlène Schiappa a  réclamé l'identification des donateurs au prétexte qu'ils seraient "complices". Ce qui ne peut pas être le cas. Si le Crédit mutuel le fait, il viole le secret bancaire et risque de dissuader les prochains promoteurs d'actions solidaires de sa plateforme Leetchi.

Les droits de la défense sont un droit de l'Homme. Marlène Schiappa les méprise par ses propos.

 

Et pour Luc Ferry, qui recommande aux forces de l'ordre de tirer sur les gens, il en pense quoi le gouvernement ?

"Ce que je ne comprends pas, c'est qu'on ne donne pas les moyens aux policiers de mettre fin à ces violences. C'est insupportable !" Luc Ferry, a évoqué la question des violences qui ont émaillé les derniers rassemblements des "gilets jaunes". Et en réaction aux "types qui tabassent à coup de pied un malheureux policier qui est par terre", le philosophe estime que les forces de l'ordre devraient "se [servir] de leurs armes une bonne fois. Ça suffit !" "On a la quatrième armée du monde [la 6e en termes de dépenses en réalité], elle est capable de mettre fin à ces saloperies", tonne-t-il.

L'actualité judiciaire Sivens ou les mutilations provoquées par des tirs directs sur les gens ne suffisent pas ?

N'y a -t-il pas là l'expression d'une appréciation discriminatoire des "saloperies" ? De quelles saloperies parle Luc Ferry ?

Luc Ferry serait-il un nostalgique du maintien de l'ordre à l'ancienne, comme à Fourmies ?

Y aurait -il un regain de la stigmatisation de classe par l'emploi univoque de la "saloperie" comme il y a une dénonciation des "salauds de pauvres" ?

Cela résume le drame des riches à trouver que les pauvres leur coûtent trop cher.

 

Et la Justice, qu'en pense-t-elle ?

Elle est rendue au nom du peuple et Luc Ferry recommande de tirer sur le peuple.

Il y a une contradiction à ce que la justice rendue au nom du peuple ne défende pas mieux le peuple.

Le procureur de Paris n'a pas ouvert d'enquête préliminaire.

Ce que dit Luc Ferry n'est pas un appel à la violence ? A une violence mortelle, puisqu'il appelle à tirer sur les gens.

L'article 79 du code de procédure pénale impose l'ouverture d'une instruction en matière de crime.

 

Voilà donc un étonnant philosophe dont l'activité est censée être la recherche de la sagesse. De quelle philosophie se revendique-t-il pour appeler à tirer sur les gens et perdre ainsi son calme ?

 

Luc Ferry s'est excusé sur Twitter, mais Christophe Dettinger aussi.

Il y a une grande différence. Le second n'a pas appelé au meurtre, lui. Car tirer sur les gens avec des armes à feu aboutit à un meurtre, ou à sa tentative (condamnée comme l'infraction).

La justice rendue au nom du peuple qui ne réagit pas pour défendre le peuple est cependant autrement plus diligente pour poursuivre ceux sur qui on tire et on appelle à tirer. Et à les enfermer.

Le boxeur de la banlieue est cité en comparution immédiate aujourd'hui à l'issue de sa garde à vue, comme l'ont demandé les syndicats de policiers avant même le début de l'enquête.

 

Ce procès est l'occasion de poser la question de l'appréciation de la conventionnalité du maintien de l'ordre et de l'obligation de désobéir à des ordres illégaux du côté des forces de l'ordre ; de l'obligation de porter secours et de la légitime défense du côté du boxeur.

Le tribunal remplira-t-il son rôle ?

" Les juridictions pénales sont compétentes pour interpréter les actes administratifs, réglementaires ou individuels et pour en apprécier la légalité lorsque, de cet examen, dépend la solution du procès pénal qui leur est soumis. " (article 111-5 du code pénal)

Le code pénal est d'ordre public. Le juge doit se saisir d'office de cette question.

 

Si le boxeur des banlieues a su cristalliser la réprobation institutionnelle, le philosophe des beaux quartiers ne soulève aucune remarque : rien. Les syndicats de policiers approuvent le philosophe ?

Reste que l'unanimité du pouvoir contre le boxeur avant même qu'il soit jugé et sa mansuétude dans l'autre cas signale qu'il y a deux poids, deux mesures. L'incarcération de M. Dettinger le confirme. Cette mise en détention est incohérente, d'autant qu'il y a des témoins pour confirmer ses dires, une absence de casier judiciaire et des garanties de représentation.

 

Le principe d'égalité a décidément pris beaucoup de plomb dans l'aile ces derniers mois en France.

 

 

 

____________

 

Mises à jour :

Le Parisien : L’avocate du boxeur Christophe Dettinger va demander le report de son procès

Son avocate, Me Laurence Léger, entendait néanmoins demander le renvoi de l’examen de l’affaire à une date ultérieure, comme la loi le permet. « Nous allons demander un délai pour préparer sa défense mais également pour ramener un peu de calme et de sérénité dans ce dossier. Nous entendons échapper à l’emballement médiatique qui n’est pas favorable mon client », explique la pénaliste. Après un week-end sous pression, l’ancien sportif de haut niveau s’était rendu lundi dernier à la police.

«Je ne veux pas d’une justice pour l’exemple»

« Mais je ne voudrais pas que son procès devienne celui des Gilets jaunes, alerte Me Léger. C’est celui de Christophe Dettinger. Je souhaiterais qu’il soit jugé comme un justiciable ordinaire. Ni plus, ni moins. Je ne veux pas d’une justice pour l’exemple. »

Sur le fond, le moment venu, Christophe Dettinger entend s’expliquer sur son attitude. « Il a commis des violences. Il les assume et il les regrette », indique Me Léger. « Mais il ne s’agissait pas de violences gratuites. Il a réagi à des violences policières commises sur une femme et son fils », poursuit l’avocate. Laquelle conteste d’ailleurs le choix du parquet d’avoir opté pour la comparution immédiate. « Il serait plus opportun d’ouvrir une information judiciaire pour mener des investigations complémentaires. Il faut remettre les faits dans leur contexte », plaide-t-elle.

 

Hufftington Post :

Christophe Dettinger : une gilet jaune affirme qu'il lui a "sauvé la vie"

La manifestante assure que le boxeur est venu la défendre alors qu'elle était sous les coups des policiers.

La gilet jaune qui dit avoir été sauvée par Christophe Dettinger raconte

Gwenaëlle s'est rendue à la comparution immédiate du boxeur pour lui apporter son soutien.

Cette personne a déposé plainte contre les forces de l'ordre

Révolution permanente :

Brigitte témoigne : "Ce boxeur et d’autres GJ m’ont protégée, puis on a laissé partir les CRS !"

Venue de l'Essonne, Brigitte manifestait samedi à Paris pour la première fois de sa vie, outrée par la répression et par solidarité avec les Gilets Jaunes. Elle donne ici sa vision de la désormais célèbre scène où Christophe Dettinger a boxé un CRS, vidéo à l'appui.

 

Tweeter

Déroulé de l'audience ayant débuté à 22 h 15

Catherine Fournier‏Compte certifié @cathfournier

#ChristopheDettinger ne veut pas être un symbole des #giletsjaunes et veut être jugé dans la sérénité", affirme son avocate Laurence Léger en marge de l'audience. https://t.co/tAjjEA5vcD

La femme qui affirme que #ChristopheDettinger lui a sauvé la vie alors qu'elle était frappée par un membre des forces de l'ordre samedi 5/01 à Paris est présente. Elle est représentée par Philippe de Veulle 21 h 38

Le tribunal a terminé d'examiner les deux dernières affaires #ChristopheDettinger vient de faire son entrée dans le box, les traits tirés, vêtu d'un pull noir. 22 h 14

#ChristopheDettinger demande un délai pour préparer sa défense. Le renvoi de son procès est donc de droit, précise la présidente, qui n'entend pas faire un rappel des faits. 22 h 15

Me Vigier se charge lui même de ce rappel des faits, qu'il juge nécessaire pour demander un supplément d'information ou l'ouverture d'une instruction judiciaire 22 h 23

Selon Me Vigier, ce complément d'information est nécessaire pour comprendre le "contexte" dans lequel les faits, reconnus par le prévenu, ont été commis 22 h 24

"cet homme, qui a assisté aux autres manifestations, est venu à celle ci en famille, pas pour en découdre. Mais il a réagi quand il a vu cette femme en train de se faire frapper par les gendarmes sur la passerelle", résume Me Vigier #ChristopheDettinger 22 h 38

"Nous avons besoin de comprendre comment cet homme ss antécédents en est venu à porter des coups violents. Les faits ne disent pas l'homme, l'homme est ailleurs", philosophe Me Vigier #ChristopheDettinger 22 h 38

Sa consœur Laurence Léger précise que le fils de la femme qui a témoigné en faveur de #ChristopheDettinger a fourni son casque "portant 9 coups de matraque" mais que la police n'a pas voulu s'en saisir 22 h 38

Me Léger déplore que la circonstance aggravante de "violences en réunion" ait été retenue contre son client #ChristopheDettinger 22 h 38

Le tribunal examine maintenant les éléments de personnalité de #ChristopheDettinger pour trancher sur un placement en détention provisoire ou son maintient en liberté sous contrôle judiciaire dans l'attente de son procès 22 h 40

Au tribunal de Paris, les avocats des parties civiles et le parquet se prononcent contre la demande de supplément d'information ou de renvoi, émise par Christophe Dettinger. 22 h 39

Les avocats des PC et le parquet se prononcent contre la demande de supplément d'information ou de renvoi à l'instruction, estimant que la justice dispose d'éléments suffisants #ChristopheDettinger 22 h 40

Pas d'antécédents judiciaires, Père de trois enfants, il travaille à la mairie d'Arpajon comme fonctionnaire territorial. Il a pris sa retraite de boxeur professionnel en 2013 22 h 46

Au travail, il est décrit comme "ferme mais pas violent ni obtus". Il encadre une équipe de 12 à 15 personnes 22 h 47

Le parquet requiert son maintien en détention provisoire en raison du "risque de réitération" car #ChristopheDettinger "adhère au mouvement des gilets jaunes depuis le début" 22h 48

Selon la représentante du parquet, #ChristopheDettinger "n'a pas exprimé de réels regrets" et s'est "caché pendant deux jours", ce qui ne garantit pas "sa représentation en justice" lors de son procès 22 h 49

La défense demande au tribunal de traiter #ChristopheDettinger comme "un justiciable normal" "sans faveur" mais sans "traitement exemplaire" et de le maintenir en liberté car la détention provisoire "doit rester l'exception" 22 h 50

#ChristopheDettinger prend la parole en dernier. Les larmes aux yeux, il assure qu'il "regrette ses actes". "Je ne suis pas fier de moi quand je vois ces images, j'ai trois enfants à élever correctement". Le tribunal se retire pour délibérer 22 h 51

La décision est tombée: maintien en détention provisoire. Des gens crient en sortant de la salle : "ils le laissent en prison ! dictature ! Vous allez voir samedi !" #christopheDettinger l'ambiance est très tendue 23 h 51

#ChristopheDettinger sera jugé le 13 février 23 h 51

#ChristopheDettinger Me Hugues Vigier estime que la justice n'a pas fait preuve d'"indépendance" vis à vis du "pouvoir exécutif" en le maintenant en détention provisoire 23 h 55

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.