Psychologie de la connerie

Frédéric Pagès finit sa chronique de présentation du livre en écrivant que " Lacan avertissait son public : "la psychanalyse est un remède contre l'ignorance, elle est sans effet sur la connerie". Quel dommage ! Les électeurs continueront d'élire des génies bardés de diplômes qui n'ont aucune intelligence des situations. On ne vise personne. "

https://editions.scienceshumaines.com/psychologie-de-la-connerie_fr-699.htm

Un objet d'études - historique - qui a été jugé comme un " Vaste programme ".

La "connerie" se serait substituée, avec la sécularisation, à la "folie" (Magazine littéraire N°456). On y aurait perdu en passant d'Erasme à Heidegger.

Encore plus fort que Lacan, Martin Heidegger ne comprenait pas lui-même ce qu'il écrivait.

Un précurseur de la "pensée (très) complexe" que dénonce Emmanuel Todd ? Bertrand Russell l'avait aussi fait.

Romain Gary prétendait que c'était le courant intellectuel le plus répandu (source : sur France culture 1ère vidéo).

L'actualité politique paraît vouloir le confirmer.

Si le plus grand courant intellectuel qui domine le Monde est la connerie, c'est peut-être ce qui a tué Gary.

Combien d'autres plus modestes et anonymes en souffrent et en meurent dans l'indifférence et l'ignorance des "cons" qui dirigent la société ?

Le "con" n'a pas l'excuse de la folie. Il a la prétention et la fierté de sa bêtise que le livre s'applique à cerner et à détailler. Un travail qui ne fait donc que commencer.

Présentation de l'éditeur :

Un monde sans connards est possible !

En fait, non. Désolés.

Mais ça n’empêche pas d’y réfléchir.

La connerie, chacun la connaît : nous la supportons tous au quotidien.

C’est un fardeau. Et pourtant les psychologues, spécia­listes du comportement humain, n’ont jamais essayé de la définir.

Mieux la comprendre pour mieux la combattre, tel est l’objectif de ce livre, même si nous sommes vaincus d’avance.

Des psys de tous les pays, mais aussi des philosophes, sociologues et écrivains, nous livrent ici leur vision de la connerie humaine.

C’est une première mondiale.

Et peut-être une dernière, profitez-en !

« On a besoin de livres comme celui-là. »

Steven Pinker, professeur de psychologie à Harvard

Psychologie de la connerie
Feuilleter le livre

Je télécharge le livre PDF  - 15 €

Je télécharge  le livre EPUB  - 15 €

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.