Violences sur mineurs, un fait majoritairement familial

Les auteurs sont majoritairement des proches, de la famille. Une réalité qui est trop souvent occultée par une presse qui ne traite ces sujets qu'à l'occasion d'une affaire mettant en cause des personnes connues. Dans tous les cas, cela révèle une culture de l'abus d'autorité ; que l'on retrouve dans la pratique politique et administrative et une conception verticale du pouvoir.

https://www.mediapart.fr/journal/france/220620/pedocriminalite-le-chanteur-stephane-metro-poursuivi-pour-atteinte-sexuelle

 

Prolonger

 

7/10/2019

En France, 165.000 enfants sont victimes de viols et violences sexuelles chaque année

En France, 130.000 filles et 35.000 garçons subissent chaque année des viols et tentatives de viols. Une étude Ipsos publiée ce lundi montre que les victimes ont 10 ans en moyenne. Totalement vulnérables, et à la merci de leur agresseur, ils se retrouvent souvent piégés dans leur propre famille.

Pédophilie : En France, les victimes ont 10 ans en moyenne et 83 % d’entre elles sont des filles

51 % des cas de violences sexuelles sur mineurs ont lieu dans le cadre familial et 90 % des agresseurs sont des hommes, selon une étude

1/3/2015

Violences sexuelles: 81% des victimes sont des mineurs, 94% des agresseurs sont des proches, selon une enquête soutenue par l'UNICEF

Une femme sur cinq et un homme sur quatorze déclarent avoir déjà subi des violences sexuelles. Dans 81% des cas, les victimes sont des mineurs. Dans 94% des situations, les agresseurs sont des proches. Voici quelques-uns des chiffres alarmants que rapporte ce 1er mars une enquête de l'association Mémoire Traumatique et Victimologie, avec le soutien de l'UNICEF France.

 

Une absence d'action politique efficace malgré des faits graves et des promesses qui restent dans le domaine du déclaratif et de l'opportunisme médiatique :

 

Marina : l'obligation positive du procureur à diriger une enquête efficace 5 juin 2020

La Cour européenne des droits de l'Homme condamne la France pour l'absence d'investigations du ministère public, le principe de l'opportunité des poursuites s'efface nécessairement devant l'exécution de son obligation positive à garantir l'efficacité des droits de l'Homme, supérieure à l'opportunité des poursuites.

Violences au sein de la famille : un recul stupéfiant des droits des victimes 8 juin 2020

La lutte contre les violences faites aux femmes (et plus généralement les violences intrafamiliales) vient de vivre un recul stupéfiant avec la publication au Journal officiel de la République française du 28 mai 2020 du décret n° 2020-636 du 27 mai 2020 - Par Jean-Michel Garry et Aurore Boyard le 05 Juin 2020

Un couple détruit par un mandataire et longtemps négligé par la justice 7 juin 2020

Un mandataire désigné par un juge des tutelles empêche un couple de se voir depuis cinq ans et demi, depuis que Françoise est tombée malade et qu'elle a d'autant plus besoin de Jean. C'est à Villeneuve d'Asq et la justice reste sourde à cette situation scandaleuse. Une plainte avec constitution de partie…

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.