Coronavirus : en Allemagne, l’épidémie fait peu de victimes

Si le pays est confronté comme ailleurs à une croissance exponentielle du nombre de personnes infectées, celui des morts reste étonnamment bas comparé à celui de pays voisins. Comment s’explique ce « modèle allemand » ? « Si nous avons peu de décès par rapport au nombre de personnes infectées, c’est parce que nous effectuons de nombreux tests, un demi-million par semaine. »

http://www.rfi.fr/fr/europe/20200328-coronavirus-en-allemagne-%C3%A9pid%C3%A9mie-fait-peu-morts

 

Prolonger :

Coronavirus :  l'Allemagne adopte un plan de 1100 milliards d'euros

L’Allemagne a adopté ce mercredi un plan inédit depuis la guerre de 1 100 milliards d’euros pour réduire au minimum l’impact économique et social de la crise causée par le Covid-19. Un montant qui représente près d’un tiers de la richesse totale du pays durant une année.

" Il est urgent d'enquêter sur l'origine animale de l'épidémie de Covid-19 "  27 mars 2020

La recherche se focalise sur les traitements et les vaccins, analyse le professeur Didier Sicard, mais elle néglige l'origine animale de l'épidémie. Spécialiste des maladies infectieuses, il affirme qu'il faut retourner sur le terrain, étudier de plus près la chaîne de transmission des coronavirus. 27/03/2020 Par Tara Schlegel

Frédéric Keck : « Les chauves-souris et les pangolins se révoltent » - 20 mars 2020 Par Joseph Confavreux

L’anthropologue Frédéric Keck explore dans un ouvrage vertigineux, à paraître quand le coronavirus le permettra, comment la nature se venge avec des virus qui rendent caduques nos techniques de prévention des maladies et des épidémies, chamboulant la géopolitique planétaire.

Le ministère de la santé administre la preuve de sa faute  27 mars 2020

Le Règlement Sanitaire International (RSI) que met en ligne le ministère de la santé établit la faute des ministres de la santé et soulève la question de la responsabilité de la ministre du travail comme du ministre de l'agriculture en cas de contamination des travailleurs qu'ils invitent ou obligent à aller travailler au mépris du droit à la santé et du droit de retrait, notamment.

Covid-19 : Eugénisme social en marche   21 mars 2020

Le pouvoir prépare l'opinion au tri des malades plutôt que de débloquer 10 milliards d'euros nécessaires à garantir l'accueil de tous les malades et la sécurité des soignants. Son cynisme comptable s'inscrit dans la logique des premiers de cordées qui seront les seuls sauvés ; les autres étant invités à taire leur angoisse en attendant de tomber malade et de disparaître, faute de moyens.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.