Jeffrey Epstein : Rémy Heitz rend la perquisition impossible

Alors que le viol impose l'ouverture d'une instruction, Rémy Heitz n'a ouvert qu'une enquête préliminaire. Ce cadre d'enquête sert aujourd'hui de prétexte pour expliquer que la police ne peut pas perquisitionner l'appartement parisien de Jeffrey Epstein, parce qu'il serait états-uniens - pendant que- comme dans l'affaire Benalla - l'appartement est nettoyé à la demande du propriétaire.

https://www.franceculture.fr/emissions/journal-de-7-h/journal-de-7h-du-vendredi-30-aout-2019

Le parquet entrave donc la manifestation de la vérité en ouvrant seulement une enquête préliminaire alors que la loi l'oblige à ouvrir une instruction  (art.79 du code de procédure pénale)  qui permettrait la perquisition.

Article 79 : " L'instruction préparatoire est obligatoire en matière de crime "

Ce comportement judiciaire soulève la question de la dissipation des preuves et de l'obstacle à la manifestation de la vérité (Légifrance)

Il fait de même obstacle aux droits des victimes et au droit à un procès équitable (art préliminaire du code de procédure pénale et Convention européenne des droits de l'Homme)

La justice aurait-elle des réticences à poursuivre les violences des notables ou les violences sexuelles ? Cela contraste étonnamment avec sa diligence à poursuivre et réprimer les manifestants, les contestataires ou les syndicalistes.

Il y a deux poids deux mesures en matière de traitement de la violence.

Une 99° victime vient de tomber sous les coups mortels de son conjoint pendant que le Grenelle de Marlène Schiappa s'organise lentement et que le gouvernement compte les morts. Une inertie que dénonce Eva Darlan.

 

Prolonger :

 

Les viols commis au sein des classes favorisées échappent aux assises

Une équipe de chercheurs a constaté que 90% des accusés de viols jugés aux assises sont issus des milieux populaires. Or les enquêtes de victimation montrent que le viol touche tous les milieux sociaux de façon à peu près équivalente. Où sont donc passées les classes aisées ? Entretien avec la sociologue… Entretien - Louise Fessard - 27 mai 2011 - 116 commentaires

Violences conjugales : Luc Frémiot et Eva Darlan lancent une pétition

Accéder à la pétition : https://www.change.org/p/ministres-de-la-justice-et-de-l-int%C3%A9rieur-non-assistance-a-femmes-en-danger?recruited_by_id=8868fa83-1377-4fd7-a4d7-38dd84a2f27f&share_bandit_exp=abi-16465332-fr-FR&share_bandit_var=v2

Violences conjugales : Marlène Schiappa est "complètement à côté de la question"

Marlène Schiappa, secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, est "complètement à côté de la question" avec son Grenelle organisé en septembre, a estimé Luc Frémiot, ancien procureur de la République de Douai, sur franceinfo mercredi 7 août.

"Féminicide" : responsabilité de la puissance publique

Maître Isabelle Steyer va plaider le 7 octobre prochain la plainte contre l'Etat suite à l'assassinat d'Isabelle Thomas et de ses deux parents par son conjoint malgré des plaintes et des signalements. Prisonnier particulièrement surveillé, l'administration pénitentière n'a pas permis de prévenir le suicide de l'assassin dont la mort a éteint l'action publique. 78 femmes sont mortes depuis janvier.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.