Pierre Nazereau

Militant associatif

Issy les Moulineaux - France

Sa biographie
Je m'appelle Pierre Nazereau, j'ai 56 ans, je suis célibataire, sans enfants, et je vis en région parisienne. Atteint d'ostéogenèse imparfaite, maladie génétique dite « des os de verre », j'ai fait toute ma scolarité par correspondance. Après avoir obtenu un bac B (actuellement ES), j'ai ensuite étudié l'économie, la comptabilité, puis l'anglais.En 2004, avec un ami architecte, j'ai conçu et réalisé entièrement l'adaptation d'un appartement où je pourrais vivre autonome, projet financé par la ville d'Issy les Moulineaux et le département des Hauts-de-Seine. Et ce projet a remporté en 2006 le Prix « Confort de Vie », organisé par la Fondation Caisse d'Epargne / Crédit Foncier.Sans activités professionnelles, je me suis investi dans différentes associations. Tout d'abord l'Association de l'Ostéogenèse Imparfaite, pour laquelle j'ai fait un blog, puis participé à la rédaction de son bulletin trimestriel. Ensuite j'ai rejoint l'association de Florence Méjécase, « Handiparentalité », dans laquelle je suis chargé de communication, secrétaire, et administrateur de la page Facebook. J'administre également une autre page Facebook, consacrée à ma maladie. Je suis également adhérent de l'APPAS, Association Pour la Promotion de l'Accompagnement Sexuel.En dehors de ça, j'aime le cinéma, la musique, la lecture, l'informatique et internet, la vie, et les relations humaines.
Son blog
2 abonnés Le Handicap dans tous ses états
  • 4 billets
  • 0 édition
  • 0 article d'éditions
  • 0 portfolio
  • 0 lien
  • 0 événement
  • 0 favori
  • 7 contacts
Voir tous
  • Handicap + couple = AAH en péril

    Par
    Le candidat Macron avait fait du handicap une des priorité de son quinquennat, s'il était élu.... Aujourd'hui, et avant le vote du budget, les annonces concernant les personnes en situation de handicap ne sont guère réjouissantes... Florence Méjécase-Neugebauer, présidente de l'association «Handiparentalité», a interpellé Sophie Cluzel, la secrétaire d'Etat chargée des personnes handicapées :
  • Sexe et handicap : pourquoi ce débat ?

    Par
  • Chiche ?

    Par
  • Handicap : l'Apartheid ignoré

    Par
    Le 20 janvier 2015, lors de ses vœux à la presse, Manuel Valls, le premier ministre, avait parlé d’un « apartheid territorial, social et ethnique », afin de dénoncer l’exclusion qui caractérise les quartiers populaires, autour des grandes villes. Il voulait nommer « la réalité telle qu’elle est ». Mon propos n’est pas de nier cette exclusion, bien évidemment, mais ce jour-là, Manuel Valls a oublié ( ?) une autre exclusion, celle qui concerne les personnes en situation de handicap, et qui correspond également à un véritable apartheid, dont personne ne parle.