Pierre Sassier
Abonné·e de Mediapart

587 Billets

0 Édition

Billet de blog 19 oct. 2018

Pierre Sassier
Abonné·e de Mediapart

EuropaCity et les inondations dans l'Aude

Ce n'est pas une réplique de la théorie du chaos : EuropaCity n'aura pas plus d'influence qu'un battement d'aile de papillon sur les épisodes cévenols et les catastrophiques inondations que vient de connaître le département de l'Aude. Mais, de par les coûts qu'elle engendre pour le contribuable, elle en a une sur la façon de traiter ces problèmes qui devraient être prioritaires.

Pierre Sassier
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Si le projet EuropaCity aussi inutile que pharaonique est financé sur fonds privés, il n'en reste pas moins que le coût de la desserte à la charge de l’État  est lui aussi pharaonique : entre 1 et 1,8 milliards d'Euro à la charge de l’État. Et ce coût est probablement sous-estimé en raison des dérapages budgétaires du Grand Paris.

Parmi les arguments des partisans du projet, il y a  celui des transports, qui mettraient fin au supposé désenclavement de la ville de Gonesse. C'est une double imposture :
- D'abord parce que la ville de Gonesse n'est nullement "enclavée". Renseignement pris auprès d'une habitante de cette ville, la gare RER de Villiers le Bel est accessible par autobus et le trajet prend 10 minutes.
- Ensuite parce que la desserte d'EuropaCity nécessite un détournement de la ligne 17 par rapport à une trajectoire directe (planche 7 de l'article en lien). Malgré ce "crochet", la gare sera située à près de deux kilomètres de la première habitation.

Au vu de ces deux éléments, qu'on arrête de prendre les citoyens pour des imbéciles :  la gare d'Europacity, dont le permis de construire vient d'être émis contre toute logique puisque la construction de la ligne correspondante n'interviendra pas avant 2027, ne servira pas la population riveraine : c'est bel et bien pour desservir EuropaCity que cette gare doit voir le jour et pour nulle autre raison.

Et le rapport avec les inondations dans l'Aude est là : il s'agit purement et simplement d'un détournement d'argent public au profit des investisseurs d'Europacity, alors que cet argent serait beaucoup plus utilement dédié au financement des équipements - digues, bassins de rétention ou autres - qui protégeraient nos concitoyens du Sud de ces inondations qui deviennent à répétition.

Il est vrai qu'entre consacrer "un pognon de dingue" au profit de "gens qui ne sont rien" et jeter l'argent par les fenêtres largement ouvertes par les "premiers de cordée" d'EuropaCity, le Méprisant de la République et son chenil de toutous parlementaires semblent avoir déjà arbitré en faveur de l'aberration que constitue le grand projet inutile.

Monsieur le Président, agir, ce n'est pas aller faire le pitre sur le terrain des inondations où vous n'êtes d'aucun secours. Sans une action rapide et concrète contre les inondations, tout le reste n'est que vanité et poursuite du vent.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte