2022 le bon programme est celui au pouvoir pas dans l'opposition

L'"avenir En Commun" est le meilleur programme pour notre avenir, oui... mais non ! Qu'est-ce qu'un bon programme, c'est un programme appliqué par un gouvernement au pouvoir mais pas un programme de perpétuelle opposition, comme en 2017. Seul un programme d'union et une candidature unique de gauche peut gagner en 2022

21/03/21) Oui, l'"Avenir En Commun" est le meilleur programme, celui qui offre le plus d'espoir, aussi bien pour le social que pour l'environnement. Un programme écosocialiste qui a été élaboré par des citoyens responsables et décidés à améliorer la société. Mais ce programme, pour nous sauver de l'ultralibéralisme qui nous précipite dans la misère et le réchauffement climatique, doit être appliqué. Rien ne sert d'avoir un excellent programme, si, comme en 2017, il ne gagne pas l'élection présidentielle et donc n'est jamais appliqué. 

Le bon programme sera celui porté par un(e) candidat(e) ÉLU(E) et donc en position de l'appliquer. Pour être élu(e) ce(tte) président(e) ne peut qu'être porter par une candidature UNIQUE de Gauche. La situation est trop grave. Il nous faut absolument stopper la gestion de pénurie de la pandémie et les régressions sociales infligées pour subventionner la survie de l'économie capitaliste. Il nous faut absolument stopper nos pertes de droits fondamentaux et de nos libertés. Il nous faut absolument stopper le règne de la dictature du "marché" et rétablir notre souveraineté pour choisir nos politiques économiques et sociales.

Le bon programme sera celui porté par un(e) président(e) élu(e) qui nous offrira enfin une 6ème République, au lieu d'une 5ème république de rois élus pour 5ans à qui l'on donne un chèque en blanc avec une Assemblée Nationale de godillots. 

 

Le bon programme sera donc celui porté par l'union des forces de Gauche, tant des partis que des associations, que des citoyens de Gauche. Pour faire cette union il faut un programme, mais aussi il faut des personnes pour l'incarner et le porter, tant pendant la campagne électorale qu'au futur gouvernement d'union, une fois ce programme élu en même temps que son (sa) candidat(e). C'est pourquoi ce n'est pas seulement une candidature unique que la Gauche doit nous proposer, mais c'est tout un gouvernement en état de prendre les rênes du pays dès le lendemain de l'élection que nous devons pouvoir élire en même temps que le président.

Ce gouvernement d'union doit regrouper des personnalités (autant des partis que de la société civile) engagées précédemment par leurs ACTES sur les choix sociaux et écologiques, qu'ils mettront en pratique comme ministres d'union de la gauche. Ces futur(e)s ministres doivent être présentés aux votes des Français en même temps que la candidature présidentielle et donc être annoncés dès la campagne électorale. Ces futur(e)s ministres porteront leurs futures responsabilités ministérielles du programme commun pendant toute la campagne électorale et la parole médiatique ne devra pas être monopolisée par le ou la candidat(e). C'est avec une telle transparence programmatique et gouvernementale qu'ils pourront convaincre une majorité d'électeurs de voter pour le candidat unique de Gauche.

L'union sur un programme et des personnes à été possible dans la région Hauts-de-France pour les élections régionales, alors pourquoi pas dans les autres régions, puis pour l'élection présidentielle. L'union de la Gauche victorieuse dans de nombreuses régions serait un immense espoir pour mobiliser tous les citoyens, et même tous les abstentionnistes sur une candidature unique de Gauche en 2022. 

Les candidatures uniques de Gauche, en régions comme pour la présidentielle, c'est MAINTENANT OU JAMAIS.

Lire aussi :

https://blogs.mediapart.fr/edition/entre-republique-et-bastille/article/081020/2022-contre-labstention-un-gouvernement-dunion-de-la-gauche

Billet d'abord édité dans l'édition :de Republique à Bastille le 21/03/21

https://blogs.mediapart.fr/edition/entre-republique-et-bastille/article/210321/2022-le-bon-programme-est-celui-au-pouvoir-pas-dans-lopposition

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.