Affaire Saad Lamjarred :Les fausses rumeurs sur Laura Prioul

Pendant presque un an, trop trop de fausses rumeurs ont circulé sur la victime présumée de Saad Lamjarred: D'abord, sur sa prétendue arrestation en lien avec un personnage inventé de toutes pièces qu'on avait dit qu'il était trafiquant de drogue. Et puis sur l'histoire de sa prétendue implication dans un soi-disant traquenard qu'on aurait tendu au chanteur. Faux. Tout cela était faux.

  Lire aussi : Saad Lamjarred : Le Narcisse des Temps Modernes 

 

 

Laura Prioul : la vérité © lora 's life

 

   Il n' y a eu ni complot ni traquenard. C'est maintenant une certitude. Nous avons été tout vérifier auprès de sources officielles et infaillibles. 

   L'histoire est toute simple, celle d'une jeune fille de 20 ans et d'un homme de 12 ans son aîné, un homme qui traîne derrière lui des histoires anciennes pas du tout inventées où il était accusé également de viol et de violences.

   L'homme en question a été poursuivi aux Etats-Unis pour les mêmes faits en 2010 avec exactement le même " modus operandi ". Une jeune Américaine d'origine albanaise prénommée Armella avait porté plainte contre lui pour  viol et violences.

   Pour cette histoire des USA, le chanteur n'avait jamais été innocenté mais l'affaire avait été close suite au refus de la plaignante de coopérer avec la justice américaine.

  Après qu'un mandat d'arrêt international ait été lancé par Interpol contre le chanteur qui avait fui les États-Unis, un arrangement à l'amiable avait été conclu entre les deux parties et la page avait été définitivement tournée. 

  Le chanteur aurait été impliqué dans d'autres histoires du même genre au Maroc ainsi que dans d'autres pays, mais à chaque fois il s'en est sorti habilement, sauvé par son entourage et par des personnages hauts placés.

Hahahahahahah © jalad99

  En France, "Z",  une Franco-Marocaine, avait elle aussi porté plainte contre ce chanteur  pour viol et violences. Des faits qui se seraient déroulés à Casablanca au Maroc, d'après les confidences de plusieurs amis du chanteur témoins de cette affaire.

  Une Lettre de  "Z" où celle-ci raconte son calvaire avec le chanteur avait été publiée sur le mur Facebook d'un animateur radio assez célèbre au Maroc qui se reconnaîtra.

  "Z"  affirme clairement dans cette lettre avoir été violée et violentée.

  Dans tous ces récits de femmes présumées victimes, on est en présence d'un homme charmeur, séduisant, beau gosse et immensément gentil qui d'un seul coup pète un câble et se transforme en monstre violent quand les filles refusent de céder à ses avances.

  Effets de la drogue combinée à l'alcool ? Très Probablement. Selon des membres de son entourage qui nous ont contacté, le chanteur avait déjà toutes ces mauvaises habitudes, et ce, bien avant qu'il vienne en France.

  Aux Etats-Unis et surtout à Tanger ( Maroc ) où il enchaînait des petits boulots dans des cabarets, il était déjà accro à l'alcool et aux stupéfiants.

  En France, quelques jours avant son concert prévu au Palais des Congrès, les notes de consommation de sa chambre n°743 à l'hôtel Marriott des Champs-Elysées font mention de commandes de Vodka et de Kir Royal dès le matin !

  Et qu'en est-il des traces de cocaïne retrouvées par les enquêteurs dans son sang suite à son interpellation la nuit du drame ? L'organisatrice de son concert Ilhem Bouzid nous a dit que le chanteur aurait lui-même passé des commandes de cette substance.

  Et ce sont ces consommations de cocaïne et d'alcool qui font que le viol et les violences dont il est accusé sont qualifiés d' "aggravés " par la justice.

   Et quid de sa victime présumée ? Zéro consommation d'alcool, zéro consommation de drogue et casier judiciaire vierge. Une fille tranquille, sans histoires à qui on a collé tous les défauts du monde. Injustement.

  Les moutons de panurge ont trop vite cru à un complot qui n'a pas eu lieu, sans doute trompés par un chanteur aux apparences angéliques et qui cache trop bien son jeu.

  Dans sa vidéo publiée le 12 novembre, Laura Prioul a révélé une grande partie de ce qui s'est passé la nuit du drame, mais n'a pas montré toutes les blessures que lui a fait subir le chanteur et que la justice a soigneusement consignées dans le dossier d'accusation. 

   Bientôt on saura certainement plus de choses sur cette affaire une fois que le procès aura commencé.

   Aux Assises ou en Tribunal Correctionnel ? Laura Prioul  et sa famille que nous avons contactées espèrent que l'affaire sera traitée en Correctionnelle car les juges sont des professionnels contrairement aux Assises et que c'est surtout beaucoup moins éprouvant pour les victimes.

   En Correctionnelle, pour les faits qui lui sont reprochés, le chanteur encourt jusqu' à 10 ans de prison. Rendez-vous donc le 22 février pour un réquisitoire définitif émanant du Parquet. 

  À cette date, le ministère public prononcera soit un réquisitoire de renvoi devant le tribunal correctionnel soit un réquisitoire de mise en accusation devant la cour d'assises soit un réquisitoire de non-lieu..

 

               Docteur Rachid BARBOUCH

 

 

  

 

  

  

  

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.