Vincent Truffy
Journaliste à Mediapart

194 Billets

10 Éditions

Billet de blog 17 mars 2011

Le «New York Times» teste sa formule payante

Le New York Times vient de passer son site Web au payant. Jusqu'au 28 mars, l'expérience n'est menée qu'au Canada, le temps de régler les détails de l'offre. Ensuite, le reste des lecteurs passera au taximètre: 20 articles offerts chaque mois pour tout le monde, ensuite, il faudra être abonné.

Vincent Truffy
Journaliste à Mediapart
© 

Le New York Times vient de passer son site Web au payant. Jusqu'au 28 mars, l'expérience n'est menée qu'au Canada, le temps de régler les détails de l'offre. Ensuite, le reste des lecteurs passera au taximètre: 20 articles offerts chaque mois pour tout le monde, ensuite, il faudra être abonné. «Ce changement affectera surtout les gros consommateurs de contenu sur notre site Web et nos applications mobiles», explique Arthur O. Sulzberger, éditeur du quotidien.

En mettant en place ce modèle déjà utilisé par le Financial Times (210.000 abonnés Web, 400.000 abonnés papier), le quotidien espère maintenir l'affluence des lecteurs occasionnels, qui se passeraient trop facilement d'un site auquel ils ne sont pas particulièrement attaché en cas de «mur payant», tout en s'attachant les lecteurs fidèles, déjà convaincus de la valeur du journalisme du New York Times et qui reviendraient d'autant plus volontiers qu'ils payeront désormais pour cela.

Les abonnés papier n'auront rien à débourser de plus, mais devront transformer leur inscription sur le Web. Sur smartphones et tablettes, seuls les articles de «une» seront gratuits. Pour un accès Web et téléphone, il en coûtera 15 dollars (11 euros) pour quatre semaines; 20 dollars pour l'offre Web et tablette; 35 dollars pour l'ensemble Web, téléphone, tablette.

Etrangement, il n'y a aucun avantage à s'abonner à l'ensemble. On peut même considérer que le prix de 20 dollars pour l'accès à l'application iPad, alors que le site est consultable sur la tablette pour 15 dollars est une incitation à se contenter de la formule basse. De même, le nombre de 20 articles semble assez élevé, surtout lorsque l'on connaît une petite finesse: les lecteurs qui arriveront grâce à des recommandations extérieures (liens publiés sur des blogs ou partagés sur les réseaux sociaux) ne seront pas bloqués, «même s'ils ont atteint leur limite mensuelle».

Ceci, pour profiter pleinement du trafic des réseaux sociaux (1,2 million de fans sur Facebook, 3 millions de followers sur Twitter) qui concurrencent désormais largement Google comme pourvoyeur de trafic. Et pour conserver une part aussi importante que possible des 30 millions de lecteurs mensuels du site.

En septembre 2005, le New York Times avait déjà tenté une incursion dans le payant, avec Times Select: pour 8 dollars par an, l'internaute avait accès aux articles des chroniqueurs du quotidien. Deux ans plus tard, la direction du journal avait décidé de renoncer à ses 227.000 abonnés en ligne et aux 10 millions de dollars annuels qu'ils apportaient, estimant que cela ne compensait pas la baisse de fréquentation et la perte de chiffre d'affaires publicitaire qui en découlait.

Le contexte économique a changé depuis lors, et si le marché de la publicité en ligne se développe, les rentrées publicitaires ne suivent pas: en 2010, les journaux du New York Times Media Group ont vu leur chiffre décliner de 2,1% (780 millions de dollars), assez pour chercher d'autres sources de financement, trop pour s'en passer.

«Le défi aujourd'hui est de mettre un prix sur notre travail sans nous isoler du monde, de s'assurer que l'on continue de compter pour le public le plus vaste possible, insiste le propriétaire du journal. Cela nous permettra de développer une nouvelle source de revenu pour soutenir notre mission journalistique et notre capacité d'innovation numérique, tout en conservant une audience large et croissante pour soutenir notre offre publicitaire.»

Lire aussi:

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Pouvoir d'achat
« Et Macron, il pense aux familles nombreuses quand tout augmente ? »
En avril 2022, selon l’Insee, les prix des produits de grande consommation vendus dans la grande distribution ont augmenté de 1,3 %. Une hausse des prix que subissent de plein fouet les plus modestes. À Roubaix, ville populaire du nord de la France, la débrouille règne.
par Faïza Zerouala
Journal — France
Violences conjugales : Jérôme Peyrat finalement contraint de retirer sa candidature
L’ancien conseiller d’Emmanuel Macron, condamné pour violences conjugales, renonce à la campagne des législatives. La défense catastrophique du patron de LREM, Stanislas Guerini, a accéléré les choses. Et mis fin à la gêne qui montait au sein du parti présidentiel, où personne ne comprenait cette « décision venue d’en haut ».
par Ellen Salvi
Journal
Affaire Jérôme Peyrat : « Le problème, c’est qu’ils s’en foutent »
Condamné pour violences conjugales en 2020, Jérôme Peyrat a fini par retirer sa candidature aux élections législatives pour la majorité présidentielle à deux jours de la date limite. Il était pourtant toujours soutenu par les responsables de La République en marche, qui minimisent les faits.
par À l’air libre
Journal
Élisabeth Borne et l’écologie : un certain savoir-rien-faire
La première ministre tout juste nommée a exercé depuis huit ans de nombreuses responsabilités en lien direct avec l’écologie. Mais son bilan est bien maigre : elle a soit exécuté les volontés de l’Élysée, soit directement contribué à des arbitrages problématiques.
par Mickaël Correia et Jade Lindgaard

La sélection du Club

Billet de blog
Entretien avec Ava Cahen, déléguée générale de la Semaine de la Critique
La 61e édition de la Semaine de la Critique se déroule au sein du festival de Cannes du 18 au 26 mai 2022. La sélection qui met en avant les premiers et seconds longs métrages, est portée pour la première fois cette année par sa nouvelle déléguée générale Ava Cahen qui défend l'amour du cinéma dans sa diversité, sa réjouissante monstruosité, ses émotions et son humanité.
par Cédric Lépine
Billet de blog
Quand le Festival de Cannes essaie de taper fort
La Russie vient de larguer 12 missiles sur ma ville natale de Krementchouk, dans la région de Poltava en Ukraine. Chez moi, à Paris, je me prépare à aller à mon 10e Festival de Cannes. Je me pose beaucoup de questions en ce mois de mai. Je me dis que le plus grand festival du monde tape fort mais complètement à côté.
par La nouvelle voix
Billet de blog
Le générique ne prédit pas la fin
Que se passe-t-il lorsque le film prend fin, que les lumières de la salle de cinéma se rallument et qu’après la séance, les spectatrices et spectateurs rentrent chez eux ? Le film est-il vraiment terminé ? Le cinéma vous appartient. Le générique ne prédit pas la fin. Il annonce le début d’une discussion citoyenne nécessaire. Prenez la parole, puisqu’elle est à vous.
par MELANIE SIMON-FRANZA
Billet de blog
images écrans / images fenêtres
Je ne sais pas par où prendre mon film.
par Naruna Kaplan de Macedo