M. Le Pen et E. Macron comptent-ils développer l'éducation civique?

C'est la question qu'a posé Emmanuel, lecteur de Mediapart, aux 11 candidats à la Présidentielle, avant le 1er tour. Il ne reste aujourd'hui en course qu'Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Comptent-ils développer l'éducation civique, ce "rempart contre les dérives politiques" ? Rien ne paraît moins sûr.

Sur le site de démocratie directe whyboOk.org, Emmanuel, lecteur de Mediapart, a posé avant le 1er tour la question suivante aux 11 candidats : Comment comptez-vous développer l'éducation civique, le meilleur rempart contre les dérives politiques ?

Restent aujourd'hui en course Marine Le Pen et Emmanuel Macron. La question leur est donc toujours adressée, sachant que Marine Le Pen a déclaré ne pas souhaiter répondre aux lecteurs de Mediapart (cf notre article de blog) et Emmanuel Macron n'en trouve tout simplement pas le temps (cf notre autre article), ni sur whyboOk.org, ni sur questionnezvoscandidats.org (autre site d'interpellation directe des candidats par les citoyens). Un peu dommage pour un candidat qui qualifie la société civile de "pilier de la transformation des sociétés"...

Le lecteur de Mediapart ayant adressé cette question aux candidats y ajoute la citation suivante : « Pour Jean Zay [Ministre de l'Éducation nationale de 1936 à 1939], la République repose avant tout sur le civisme et l'intelligence des citoyens, c'est-à-dire sur leur éducation intellectuelle et morale. […] Contre la conservation sociale mais aussi contre les utopies révolutionnaires, la politique est ce mouvement par lequel l'humanité s'approfondit et devient en quelque sorte plus digne d'elle-même. »

Marine Le Pen et Emmanuel Macron comptent-ils développer l'éducation civique afin que l'humanité s'approfondisse et devienne en quelque sorte plus digne d'elle-même ?

 

Qu'est-ce que whyboOk ? 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.