Sam.
30
Aoû

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Fuel Emergency : Avianca 052 New York. 25-01-90

 

Comme c'est curieux ! 


Chez les Otelli père & fils, on ne semble pas avoir compris la portée du drame qui s'est joué en Janvier 1990 à New York !


Un boeing 707 de Avianca, la compagnie aérienne colombienne se crashait en approche le 25 Janvier 1990 , à court de carburant. Lire ici le rapport du NTSB ( ou cliquez sur l'image )

L'équipage du vol 052 n'avait pas déclaré qu'ils allaient être à court de carburant s'ils devaient continuer à attendre
( ils ont attendu sur ordre du contrôle 1h17', en trois circuits d'attente différents), et quand enfin ils ont annoncé 5' de vol restant, le mauvais sort leur a fait subir un terrible windshear à 500' en approche finale, les contraignant à remettre les gaz alors qu'ils n'avaient pas encore la piste en vue.... 

Jean-Pierre Otelli avait pourtant publié sa vision de ce drame dans son livre " Le secret des boîtes noires ", n'épargnant jamais comme à son habitude les pilotes, se plaisant même à souligner parfois leur irresponsabilité, comme l'indique un critique anonyme sur le site http://www.critiqueslibres.com/i.php/vcrit/17741

Jean-Pierre Otelli et Altipresse poursuivis en diffamation devant la 17ème Chambre Correctionnelle de Paris

 

Il y tout juste un an, je m'élevais contre cette honteuse campagne déclenchée contre la Cie Ryanair, dans un article intitulé comme suit :

La charge contre Ryanair : une campagne malveillante qui fait pschitt 

 

 

Le BEA et l'entrave à l'expression de la Vérité

 

Dans le cadre de l'enquête sur le drame du Rio-Paris, close tout récemment, tel qu'annoncé par Me Alain Jakubowicz, l'un des avocats de l'association Entraide et Solidarité AF447, et actuel Président de la LICRA

Comment ne pas s'interroger sur le travail fourni par le BEA, le bureau français d'Enquêtes et d'Analyses pour la Sécurité de l'Aviation Civile, quand on sait qu'il est visé par des plaintes pour  " entrave à la manifestation de la Vérité ". Une famille de victime du crash d'Air France vol AF447 considère en effet que le BEA aurait pu trouver l'épave beaucoup plus tôt... Voir aussi cet autre article du journal le Point.fr " Crash Rio-Paris, une plainte vise les enquêteurs "

Deborah Hersman gave her farewell address at a National Press Club Speakers Breakfast.

 

Deborah Hersman on Transportation Safety

Deborah Hersman, outgoing National Transportation Safety Board chair, gave her farewell address at a National Press Club Speakers Breakfast. She reflected on her time as head of the safety agency, the issues she championed, and what remains to be done.

 

NTSB Chairman Deborah Hersman

 

The american National Transportation Safety Board

 NTSB Chairman Deborah Hersman is recognized as one of the nation's most visionary and passionate safety leaders who advocates for safety across all modes of transportation. Among her many initiatives, Chairman Hersman has focused attention and actions on distracted driving, child passenger safety, and helping accident victims and their families. She emphasizes the NTSB's role as "the conscience and the compass of the transportation industry."

Le terrible crash du B777-200 ER de la Cie Asiana Airlines est survenu le 6 Juillet 2013. À peine 24 heures plus tard, la très brillante patronne du NTSB américain était en mesure de tenir une première conférence de presse... Impressionnant !

Chairman Hersman's briefs media on Asiana flight 214

Crash ASIANA Airlines à San Francisco. Vol 214 (2)

 

Un rapport du NTSB implacable ! Ici

Une enquête rigoureuse et forte ! UN NTSB indépendant et doté de pouvoirs importants, y compris judiciaires en termes d'enquête.
Remarquable !

On est très loin des crachotements et des logorrhées rédactionnelles, des conférences de presse, et des rapports du BEA. Non les gens du BEA ne sont pas les meilleurs du monde et de loin !

 

Cunimbs sur l'océan ! Une nuit comme les autres...

 

Nuit en vol sur la mer d’Arabie.


À mi-chemin entre les Émirats et l’Inde, dans une légère turbulence et des phénomènes d’ondes, je bavarde avec mon pilote. Les conditions de vols sont bonnes pour l’instant, comme souvent il est difficile de se faire entendre par le centre de contrôle de Mumbaï en HF, c’est un flot ininterrompu de messages, d’appels, de crachotements. On n’est pas «  loggés en CPDLC » malheureusement, et tant bien que mal on arrive à placer notre message de position.

Newsletter