* EuropaCity: des raisons de la colère

Depuis presque deux mois la France est confrontée à une grave crise sociale -et politique- entre violences policières et publiques, revendications multi facettes, rejets démocratiques et populismes de toutes les couleurs. Mais en terres de Gonesse, qui résume toutes les aberrations du pouvoir de l'argent et de l'arbitraire contre l'environnement, rien n'ébranle le méga EuropaCity du groupe Auchan!
  • Date Le 20 février 2019
  • Lieu Salle Olympe de Gouges, 15 rue Merlin - Paris 11ème. [18h30-22h] métro Voltaire (ligne 9) ou Père Lachaise (ligne 2 et 3)
  • Réservation, inscription Entrée libre * échanges autour des stands d’associations engagées dans la transition écologique.
  • Information Soirée animée par : Hervé Kempf, rédacteur en chef de Reporterre * Accueil du public avec le film «EuropaCity, le monstre qui cache la forêt (et les champs dévastés)»

Image associée  

EuropaCity «la folie des grandeurs»...

Comme si rien ne se passait dans ce pays, le pouvoir, les pouvoirs (de l’État, de l'argent, de l'immobilier...) se comportent dans le Triangle de Gonesse avec les mêmes attitudes, les mêmes méthodes que celles dénoncées par une contestation qui se cherche, essaye de se faire entendre, notamment par la colère faute d'être reconnue.

Quatorze associations, en partenariat, organisent le mercredi 20 février, dans la Salle Olympe de Gouges, Paris 11, une soirée d’information et d’échanges pour sauver le patrimoine agricole de l’Île-de-France et s’engager vraiment dans la transition écologique. Soirée animée par Hervé Kempf , Rédacteur en chef de Reporterre, qui débutera par la projection du film «EuropaCity, le monstre qui cache la forêt (et les champs dévastés)».

* *

Depuis 2011, le groupe Auchan, associé à un investisseur chinois et avec le soutien de L’État, veut construire sur les terres agricoles de Gonesse le méga-centre commercial Europacity : 200.000 m² de boutiques, 2700 chambres d’hôtel, une piste de ski artificielle...

Une zone de bureaux de la moitié de la taille de la Défense est aussi annoncée.

Contestés de toute part, le projet Europacity et la ZAC du Triangle de Gonesse sont pourtant loin d’être abandonnés. Cet automne, l’Etat a signé le permis de construire de la gare et plusieurs indices laissent penser que les travaux pourraient bientôt débuter.

Il est essentiel de tous se mobiliser, car à seulement 15 kilomètres au nord de Paris se profile un projet d’un autre temps qui bétonne des terres fertiles pour y construire un temple dédié à la consommation alors que la zone en est déjà saturée.

Au programme

Introduction de la soirée par François Vauglin, maire du 11ème arrondissement de Paris ;

* Marc Dufumier : «Des sols vivants et fertiles, notre meilleure arme pour lutter contre le changement climatique»

* Chanson «Nous voulons des coquelicots» avec Emily Loizeau

* «Cinq points-clés de la mobilisation contre EuropaCity». Table ronde avec Marie-Monique Robin et des membres du Collectif Pour le Triangle de Gonesse; Où en est la lutte ? / Les défaillances de l’État / Présentation du projet CARMA / Les enjeux locaux du transport et de l’emploi / La bataille juridique

* «Les soutiens du CPTG ont la parole», avec notamment Marie Toussaint, Olivier Razemon, Dominique Potier, Nous Gonessiens, Stephen Kerckhove, Marie Desplechin, Gilles Clément, Delphine Batho, Clémentine Autain, Fabien Gay, Julien Bayou et Corinne Lepage.

 

* * * Pour informations sur le projet d'EuropaCity, voir les blogs de  PIERRE SASSIERJ LORTHIOISScopFair

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.