J LORTHIOIS

urbaniste, socio-économiste

FRANCE

Sa biographie
40 ans d'activité au service de la mise en relation des ressources de la Main-d'Oeuvre, de l'Emploi et des Territoires. Une prédilection pour les populations exclues et les banlieues sensibles, notamment en Ile-de-France. Co-fondatrice de deux mouvements alternatifs : - en 1977, le Mouvement de l'Habitat Groupé Autogéré (MHGA) devenu Eco-Habitat Groupé qui a créé les premières coopératives d'habitants ; - dans les années 90-2000, le mouvement de l'Economie Alternative et Solidaire, au sein de la coopérative REAS dont elle assuré la présidence du Directoire. Site : www.j-lorthiois.fr
Voir tous
  • Bêtisier d’Europacity, ch 11- Arroser 2 milliardaires fait-il pleuvoir en banlieue ?

    Par
    La semaine dernière, M. Blazy, maire de Gonesse, M. Renaud président de la CA Roissy-Pays de France et Mme Cavecchi, présidente du Conseil Départemental 95 ont inondé les médias de messages alarmistes sur une flambée de violence possible de la banlieue Est du Val d’Oise, après l’annonce de l’annulation d’Europacity.
  • Bêtisier d'Europacity, ch 10. Annulation : juste décision pour un projet non viable

    Par
    « Exécution en règle », « couteau dans le dos »…La mise en scène d’une dramatisation de la situation est à l’œuvre chez les partisans d’Europacity, qui ne décolèrent pas, après l’annonce du Président de la République de l’abandon de ce temple de la consommation. Un projet qui par sa démesure et son inutilité représentait la parfaite caricature d’un consumérisme insoutenable.
  • Bêtisier d’Europacity, ch 9. Pub douteuse : sondage truqué, manifestation parachutée

    Par
    Régulièrement, on oppose au combat du Collectif Pour le Triangle de Gonesse (CPTG) qui défend les terres agricoles, les résultats d’un sondage commandité par les promoteurs du méga-projet, tendant à accréditer une proportion considérable d’habitants «favorables à Europacity ».
  • Bêtisier d'Europacity, ch 8. L'imposture des 10.000 emplois prétendus

    Par
    A l'issue du débat public de 2016, la direction d'Europacity a choisi la statistique la plus arrangeante, s'abritant derrière l’État, quitte à tordre la vérité et prétendre ne supprimer AUCUN emploi ! Mais depuis, la crise de la grande distribution, le dérèglement climatique, la concurrence entre grands pôles a fortement décrédibilisé ce projet et rendu aléatoires ses promesses ...
  • Bêtisier du pôle de Roissy, ch 1. Utilité locale pour le territoire : 6%

    Par
    Roissy, « manne d’emplois » pour son territoire ? On peut en douter ! Pôle métropolitain ultra-spécialisé en Transport-Logistique, il lui faut recruter sur 10 départements et 400 communes pour trouver sa main-d’œuvre. La plate-forme n’emploie que 5,4% des actifs de son bassin. Et Roissy a perdu 19000 emplois en 7 ans. On est loin de l’image d’Épinal qu’on voudrait nous faire croire...