J LORTHIOIS

urbaniste, socio-économiste

FRANCE

Sa biographie
Professionnelle militante (quand on s'occupe d'emploi et d'insertion, soit on est complètement à côté de ses pompes, soit on est militant-e-) 40 ans d'activité au service de la mise en relation des ressources de la Main-d’œuvre, de l'Emploi et des Territoires. Une prédilection pour les banlieues sensibles et les populations exclues, notamment en Ile-de-France. Co-fondatrice de deux mouvements alternatifs : 1/ en 1977, le Mouvement de l'Habitat Groupé Autogéré (MHGA) devenu Eco-Habitat Groupé qui a créé les premières expériences d'habitat participatif; 2/ dans les années 90-2000, le mouvement de l'Economie Alternative et Solidaire, au sein de la coopérative REAS dont elle assuré la présidence du Directoire. Ce réseau a créé notamment les premiers outils financiers solidaires, la première plate-forme de commerce équitable, le réseau des communes pour l'économie solidaire devenu RTES, les pôles d'économie solidaire, etc... Site : www.j-lorthiois.fr
Voir tous
  • Sommaire de mon Bêtisier : du global - Grand Paris - au local - Triangle de Gonesse -

    Par
    Qu'il s'agisse de la Métropole du Grand Paris (MGP), du pôle de Roissy et de son bassin, ou encore d'un site comme le Triangle de Gonesse, tous ces territoires emboîtés souffrent du même mal : être la proie d'intérêts capitalistiques qui tentent de priver les populations résidentes de leur capacité à «s'autofinaliser », à décider elles-mêmes de leur propre destin. Sommaire des thèmes abordés.
  • Bassin de Roissy 2- Pôle : poids de l'aéroport surestimé, populations oubliées

    Par
    Notre analyse se base sur la notion de "territoires vécus", structurés par la vie quotidienne des habitants. Ce qui permet de restituer aux "emplois résidentiels" liés aux populations locales leur véritable poids au sein du pôle de Roissy.
  • Bassin de Roissy-1 : 5 territoires emboîtés comme des poupées gigognes

    Par
    Nous présentons ici l'organisation territoriale du Grand Bassin de Roissy, composé de 5 territoires emboîtés. Notre analyse repose sur la prise en compte des "territoires vécus", structurés par les activités quotidiennes des habitants, aux antipodes des "territoires prescrits" respectant des périmètres institutionnels.
  • Ligne 17 Nord, intox 4 - A la recherche des "gains de temps" perdus

    Par
    Grâce à des calculs fallacieux, la SGP affiche une rentabilité de la ligne 17 Nord totalement usurpée, faisant miroiter d'énormes "gains de temps" de transport. Ce qui est particulièrement inopérant pour un réseau essentiellement métropolitain avec des gares très éloignées non seulement des pôles d’habitat - donc des travailleurs, principaux usagers des TC - ...mais aussi des destinations finales.
  • Ligne 17- Intox 3- Potentiel : 100 000 emplois fictifs validant les gares de Roissy

    Par
    Le site de la Société du Grand Paris (SGP) indique pour Roissy « 92 000 emplois sur la plateforme » qui intègrent abusivement les emplois du Bourget. Et surtout, il fait miroiter « un potentiel de 132.000 emplois » pour justifier la ligne 17 Nord et les gares de Roissy CDG 2 et 4. Problème : l'évaluation date de 2012, prévoyant 104 000 postes en 2022 ; on en compte 5000. Désintox.