Après la terrible mésaventure de la tornade, Lina et son mari sont restés avec nous à peu près deux mois.

 Sacker ne rêvait que d'une seul chose, vivre avec Lina et leur petit garçon, chez lui. Il a commencé à prendre des contacts à Hama et puis il a retrouvé du boulot. 

Nous leur avons rendu visite après encore un certain temps, dans leur nouvelle maison.

 Il s'agissait d'un logement de fonction, adjacent au travail de Sacker, qui s'occupait dorénavant d'un élevage semi-industriel de poulets (mais néanmoins "le paradis de la poule" par rapport à ce que j'ai vu en France sur ce thème..!.). Beaucoup de travail, fait par une équipe de deux à trois hommes selon l'ouvrage.

L'ensemble était impeccable, ce qui est en soit un challenge quand on parle de poules.

Sacker était épanoui, heureux de pouvoir nous recevoir largement, et Lina, enceinte, avait transformé les trois pièces assez sommaires qui leur avait été allouées, en un douillet petit nid.

Nous nous sommes mis a parlé des différents contacts qui avait permis de trouver ce travail et j'ai vite compris qu'il s'agissait d'un réseau de "cousins", plus ou moins proches.

"J'ai pas eu le choix" m'expliqua Sacker" si tu veux vivre normalement, tu n'as pas le choix. 

Tu vois Adeline, il y a un truc bizarre. Quand les étrangers viennent en Syrie, ils sont toujours très surpris. Ils disent que nous sommes gentils et accueillants; Mais enfin par exemple, vous, en France, vous avez plein de musulmans, vous savez bien que les les musulmans sont accueillants!!!

Alors ici les étrangers nous prennent en photos et ont presque l'air surpris que l'on ait pas un couteau entre les dents. Je ne comprends pas pas pourquoi ils pensent ça de nous. J'aimerais parler avec eux mais c'est vrai que les étranger parlent rarement l'arabe et que nos écoles ne sont pas très bonnes en langues étrangères. 

Nous les syriens, on est plus tellement tournés vers l'Occident, à cause de l'histoire de la Palestine. Moi, j'ai grandis avec en permanence des vidéos et des films sur les terres que l'on a volé à la Palestine, que l'on lui vole encore d'ailleurs et le fait qu'on nous a pris le Golan, sans aucune explication ou même excuse. Quand j'ai essayé d'en parler avec des étrangers, les traducteurs nous ont toujours dit que ça allait les mettre en colère. On ne peut parler de rien avec les étrangers, c'est comme si ils savaient toujours mieux que nous. C'est presque un sujet interdit. Toi je te parle parce que tu parles arabe et que l'on a mélangé nos sangs, mais sinon je ne parlerais pas. 

Regarde pour le Liban, ton mari, , le mari de ma soeur et moi-même, on y a passé 4 ans de notre vie parce que l'Etat nous a dit qu'il fallait sortir les israéliens du pays. Il y avait eu les massacres de Beyrouth (Sabra et Chatilla). On peut dire ce que l'on veut mais les israéliens , on les a sorti à peu près du pays. Après ils ont dit qu'ils occupaient encore 10% du territoire et que l'ONU était d'accord avec ça. Nous on a rien compris. On nous dit que c'était pour la sécurité des israéliens, mais c'est eux qui avaient attaqués. C'est fort quand même!!! Moi j'ai perdu mon frère et mon meilleur ami au Liban, sous mes yeux. Maintenant tout le monde s'en fout et les libanais, c'est à peine s'il ne nous crachent pas dessus quand on y va. Pourtant , on y a beaucoup été pour chercher du travail, on l'a beaucoup reconstruit pour pas cher leur pays et même eux ils sont d'accord sur le fait que c'est pas nous qui l'avons détruit! 

Après il y a eu le coup des tours en Amérique. On nous a expliqué que c'était de la faute de l'Irak et même de la Syrie. Pourtant, sur Al Jezzira, il disait que les hommes qui ont détournés les avions étaient saoudiens. Même Oussama il est saoudien. Bref, j'y comprends rien.

Ma génération n'y comprend rien. Alors on s'arrange entre nous en faisant plus confiance à personne. Ici, on croule sous les polices et sur les informateurs. Il suffit de savoir qui est qui et qui fait quoi et c'est assez pratique finalement parce que ce qu'il veulent c'est de l'argent. Au moins si tu payes, tu as la bonne information, tu as même de l'aide parfois.

 A l'époque d'Hafez, en plus, l'opinion de la Syrie était respectée , ça se voyait à la télé, maintenant avec Bachar, qui est plus occidental, c'est plus compliqué parce qu'il veut moderniser le pays. Il veut un peu nous faire rentrer dans le "monde international", c'est clair. Moi je dis que c'est une bonne idée, mais si on commence par avoir le droit de dire ce que l'on pense sur la Palestine et sur ce que pense vraiment le monde arabe, les gens normaux pas les extrémistes. 

Votre truc de la démocratie, j'y comprend rien. Si c'est pour qu'on nous raconte des mensonges, comme ils font sur le Liban, sur l'Irak, et sur l'Arabie saoudite, où ils sont tous fous et tyranniques, je pense que qu'il faut mieux qu'on reste comme on est maintenant. Tu vois on est pas malheureux. Toi, t'as vécu longtemps au Liban, tu vas pas me dire que les voisins d'en bas, ils ne sont pas encore une plaie pour le Liban. T'as-vu les camps de palestiniens au Liban? et les avions qui franchissent toujours le mur du son dans la journée? Alors faut arrêter là...moi que je suis retourné au Liban l'année dernière pour y rechercher du travail et j'ai bien compris que de toute façon, c'était mal barré. 

Ici, finalement on est bien et je voudrais pas te choquer, mais l'Occident, il me fait plutôt peur"

 

Mon mari ne l'avait même pas interrompu une seul fois à partir du moment où il avait parlé du Liban.

On a bu du thé à la menthe...

Les garçons jouaient avec le bébé.

Je savais pas trop quoi dire. On avait vécu sur la même planète mais sans voir le même film et je n'avais pas des tonnes d'arguments pour défendre que mon film avait plus de sens. Il avait juste mis des mots sur le sien.

 

Lien vers "Ma Syrie" (14)

Lien vers "Ma Syrie" (12) 

Lien vers "Ma Syrie" (11) 

Lien vers "Ma Syrie (10)

Lien vers "Ma Syrie" (9)

Lien vers "Ma Syrie" (8) (Journée de la femme)

Lien vers "Ma Syrie" (7)

Lien vers "Ma Syrie" (6)

Lien vers "Ma Syrie" (5)

Lien  vers "Ma Syrie" (4)

Lien vers "Ma Syrie" (3)

 Lien vers "Ma Syrie" (2)

Lien vers Ma Syrie (1)

La première partie de mes écrits sur la Syrie, se trouve dans l'édition sur les révolutions dans le monde arabe sous les liens suivants:

(cliquez ici pour avoir accès au huitième article de cette série sur le monde bédouin du centre de la Syrie) C'est dans cet article que j'explique mon désaccord avec l'édition spéciale de  Médiapart et à la suite duquel, je suis revenue sur mon blog....

(cliquez ici pour avoir accès au septième article de cette sériesur le monde bédouin du centre de la Syrie)

(cliquez ici pour avoir accès au sixième article de cette série sur le monde bédouin du centre de la Syrie)

(cliquez ici pour avoir accès au cinquième article de cette série sur le monde bédouin du centre de la Syrie)

(cliquez ici pour avoir accès au quatrième article de cette série sur le monde bédouin du centre de la Syrie)

(Cliquez ici pour avoir accès au troisième article de cette série sur le monde bédouin du centre de la Syrie)

(Cliquez ici pour avoir accès au second article de cette série sur le monde bédouin du centre de la Syrie)

(Cliquez ici pour avoir accès au premier article de cette série sur le monde bédouin du centre de la Syrie)

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.