Alain Saiche
Abonné·e de Mediapart

1947 Billets

0 Édition

Billet de blog 3 mai 2021

Alain Saiche
Abonné·e de Mediapart

²lcf²-La cagnotte fiscale Marge de manoeuvre @EmmanueMacron, de 2012 à nos jours.

La cagnotte fiscale: L'augmentation des impôts JM Ayrault 2013 a permis de dégager 50 milliards € sur 3 ans pour le pacte de responsabilité 2014-2016! Les impôts continuant à courir en 2017-2018-2019, cette même somme est disponible pour Macron, au titre du "la croissance est là" & distribuer "en veux tu, en voilà" cadeaux fiscaux entreprises, suppression ISF, le trou de la dette se comble

Alain Saiche
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

                                   Rééditition.

Dernière date de mise à jour inchangée: année d'origine: 2017.

          *PRÉSIDENTIELLE 2022-2027*

                LEGISLATIVES 2022.

             *AFIN QUE NUL N'IGNORE ET N'OUBLIE*

  LA CAGNOTTE FISCALE, MARGE DE MAVOEUVRE MACRON.

NON, Monsieur Le Président, VOUS N'ENTREZ PAS DANS UNE ARENE, VOUS ENTREZ DANS LES ARNAQUES AUX COTISATIONS SOCIALES ET FISCALES DES ENTREPRISES.

Cela me donne l'impression que la moitié des hommes et des femmes politiques sont malhonnêtes.

L'Etat fait des bénéfices sur tout ce qu'on achète ET ACCORDE, DE PLUS, DES SUBVENTIONS AUX ENTREPRISES.

LES SUBVENTIONS N'ONT PAS LIEU DÊTRE!

C'est une espèce de VOL LEGAL ORGANISE!

 Qu'en pensez vous, Monsieur Emmanuel Macron?

-

Il faut créer des "Zones d'éducation prioritaires", Monsieur Pap Ndiaye, Ministre de l'éducation nationale, Madame Sylvie Retailleau, Ministre de la Recherche, et la Porte parole du Gouvernement FR et de celui de l'Elysée.

Ces Zones seraient, en particulier, chargées  d'effectuer des Mathématiques et de la recherche et de l'Economie.

LE SEUIL DE REVENTE À PERTE : QU'EST-CE QUE C'EST?

Copie de la Fiche économique N° E O5.

Fiche économique E 05

Date de publication : 07/01/2019 - Commerce/services

La loi pour l'équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous, dite "loi alimentation" prévoit un relèvement de 10 % du seuil de revente à perte au plus tard le 1er juin 2019 et renvoit à l’ordonnance du 12 décembre 2018 pour la mise en oeuvre.

"Le relèvement du SRP – seuil de revente à perte – va mécaniquement remonter de 10 % le prix de centaines de produits du quotidien" selon Les Echos du lundi 3 décembre 2018.

Est-ce que cela est bien vrai ?

Pour répondre à cette question, notre économiste vous présente une définition du seuil de revente à perte, et son mode de calcul.

1 - Définition et mode de calcul

2 - Quel est l’impact d’une hausse du SRP sur les prix ?

1 - Définition et mode de calcul

Le seuil de revente à perte – ou prix d’achat effectif – représente la limite de prix en dessous de laquelle un distributeur ne peut revendre un produit sous peine d’être sanctionné. Il est défini par l’article L. 442-3 du code de commerce comme suit : "Le prix d’achat effectif est le prix unitaire net figurant sur la facture d’achat, minoré du montant de l’ensemble des autres avantages financiers consentis par le vendeur exprimé en pourcentage du prix unitaire net du produit et majoré des taxes sur le chiffre d’affaires, des taxes spécifiques afférentes à cette revente et du prix du transport".

Il y a une différence entre la revente à perte et la vente à perte. Le SRP concerne l’activité de revente, et non la vente directe par un fabricant.

Il existe des exceptions où le distributeur peut revendre en dessous du prix d’achat effectif :

  • quand la date de péremption d’un produit expire sous peu,
  • lorsqu’un produit technique est obsolète ou démodé,
  • pendant les soldes (elles sont définies par l’article L. 310-3 du code de commerce, pour en savoir plus voir notre fiche sur les promotions et les soldes),
  • si, dans une même zone d’activité, un prix plus bas est légalement pratiqué pour le même produit,
  • dans le cadre d’une cessation ou d’un changement d’activité,
  • lorsqu’on achète un produit à un certain prix, puis qu’on achète le même produit moins cher, on peut alors revendre les produits anciennement stockés en se basant sur le prix d’achat des produits moins chers nouvellement stockés.

Comment le seuil de revente à perte est-il calculé ?

Le prix d’achat effectif est calculé de la façon suivante :

2 - Quel est l’impact d’une hausse du SRP sur les prix ?

Pour réaliser des profits, les distributeurs appliquent différentes marges sur le prix des produits vendus. Ces marges représentent la rémunération du distributeur, sans quoi celui-ci perdrait de l’argent. Or, le SRP ne prend pas en compte la totalité des revenus des distributeurs liés à la vente d’un produit. Autrement dit, le seuil de revente à perte ne correspond pas au prix de vente du produit au consommateur.

Pour mieux comprendre, voici un détail des différents revenus que perçoivent les distributeurs.

Les revenus des distributeurs

Les revenus des distributeurs sont réalisés grâce aux marges. Il en existe deux types : les marges "avant" et les marges "arrière".

La marge avant, la plus connue, représente la différence entre le prix net sur la facture et le prix de vente au consommateur.

On distingue deux types de marges arrière :

  • Les ristournes, remises, rabais… accordées par le fournisseur,
  • Les services de coopération commerciale liés à la vente des produits (référencement d’un produit dans le catalogue du distributeur, emplacement des produits dans un linéaire …).

Le SRP prend donc en compte seulement une partie des marges des distributeurs. La marge avant n’est pas prise en compte dans son calcul.

Ainsi, un relèvement du SRP peut se traduire soit par une augmentation directe des prix, soit par une baisse des marges des distributeurs. L’augmentation des prix n’est donc pas "mécanique". De plus, si effectivement la hausse du SRP est reporté directement sur le prix du produit vendu, cela se fera dans des proportions moindres.

Voici un exemple pour illustrer ces propos.

Imaginons qu’un fabricant vende un produit à un distributeur, dont le prix unitaire net est de 100 €. On suppose que les avantages financiers représentent 30 % du prix de ce produit, soit 30 €. Le montant total des différentes taxes est de 5 €, et le prix du transport est de 5 €.

Le seuil de revente à perte est alors de :

SRP = 100 – 30 + 5 + 5 = 80 €

Si le SRP est relevé de 10 %, alors celui-ci passera à 88 € (soit une augmentation de 8 €).

Imaginons ensuite que la marge "avant" du distributeur soit de 20 %, le produit est alors vendu à 120 € au consommateur.

Si la hausse du SRP se traduit directement par une hausse des prix, alors le prix du produit augmentera dans ce cas ci de 8 €. Ainsi, au lieu de vendre le produit au consommateur 120 €, il sera vendu 128 €, soit une augmentation de 6,7 %. Et non pas 10 %.

Il faut donc bien faire attention à trois points :

  • le prix de vente au consommateur ne correspond pas au seuil de revente à perte,
  • une hausse du SRP ne se traduit pas mécaniquement par une hausse du prix du produit,
  • si la hausse du SRP est directement reportée sur le prix du produit, la hausse n’est pas aussi importante sur le prix d’achat.

                                    - 

Le vol légalisé (extrait de l'article contribuables associés) 

Une directive européenne transposée en droit français autorise une banque au bord de la faillite à ponctionner directement les comptes de ses clients pour se renflouer. C’est par la directive BRRD que nos dirigeants entendent venir au secours des banques qui financent leurs déficits, au détriment des épargnants.

Depuis le 1er janvier 2016, la ponction des comptes bancaires est légale en France ! C’est à cette date qu’est entrée en vigueur dans notre pays la directive BRRD ou DRRB en français, pour « directive sur le redressement et la résolution des banques ».

Cette directive européenne transposée en droit français autorise une banque au bord de la faillite à ponctionner directement les comptes de ses clients. Jusqu’ici, les établissements bancaires en faillite se tournaient vers leurs actionnaires puis leurs créanciers.

La BRRD autorise désormais les banques à mettre à contribution en troisième recours leurs clients disposant d’un compte sur lequel se trouve plus de 100 000 euros.

C’est la Banque centrale de Chypre qui a créé un précédent en 2012 et 2013. A l’époque, les banques de l’île sont touchées de plein fouet par la crise de la dette publique grecque.

Dans le cadre d’un plan de sauvetage européen du secteur financier chypriote, la Banque centrale accepte des ponctions jusqu’à 60% sur les dépôts de plus de 100 000 euros à la Bank of Cyprus, première banque de l’île.

La décision avait alors provoqué l’ire des Chypriotes, qui se rendirent aux distributeurs automatiques pour retirer leur argent des banques.

La directive BRRD est passée en catimini

C’est suite à cette crise qu’a été adoptée en décembre 2013 par les 28 États membres de l’Union européenne, ainsi que par la Commission et le Parlement européen, la directive BRRD, aujourd’hui en vigueur dans l’ensemble des pays de l’UE.

Comme souvent lorsqu’il s’agit de taper les Français au portefeuille, c’est au cœur de l’été, le 20 août 2015, qu’a été transposée la directive BRRD dans la législation française.

Et comme souvent lorsque le pouvoir entend passer en force ou quand il s’agit d’assurer la transposition en droit français des directives prises par l’UE, le texte est passé par voie d’ordonnance.

Décidée en Conseil des ministres et signée par le président de la République, l’ordonnance permet que le texte entre en vigueur dès sa publication.

Le Parlement est censé approuver la directive (un projet de loi a été déposé en ce sens en janvier par le gouvernement), mais on ne voit rien venir du côté du Palais-Bourbon ou du Sénat…

La directive est en attente de ratification mais demeure néanmoins en vigueur ; si elle n’a pas encore force de loi, elle conserve sa valeur réglementaire. La BRRD s’applique bel et bien et le gouvernement est parvenu à ses fins en se passant de tout débat parlementaire, et en tenant les Français dans l’ignorance.

Une atteinte au droit de propriété

Hors les titres de la presse alternative (dont Les Enquêtes du contribuable), rares ont été les gazettes à se faire l’écho de la BRRD. Serait-ce parce que le secteur bancaire est un des principaux annonceurs des médias ?

Parmi les voix qui se sont élevées dans le désert, il y a celle de l’économiste indépendant Philippe Herlin qui, depuis un an, alerte les Français sur les dangers de la BRRD qu’il qualifie d’«arme de destruction massive » de l’épargne (vous lirez son interview ici).La menace est bien réelle, et elle prend sa source dans les budgets votés en déficit en France depuis 42 ans.

La menace est bien réelle, et elle prend sa source dans les budgets votés en déficit en France depuis 42 ans. En 2016, notre pays est face à plus de 2 270 milliards d’euros de dette publique, 34 000 euros par Français, bientôt plus de 100% du PIB. Les gouvernements successifs ont laissé s’envoler les dépenses publiques au point de compromettre notre avenir et celui de nos enfants.

Et c’est par la directive BRRD, que nos dirigeants entendent venir au secours des banques qui financent leurs déficits, au détriment des épargnants.

Aujourd’hui, le risque de faillite de l’État est bien réel, et nos maîtres voudraient que leurs sujets acceptent bien sagement de se laisser tondre une fois de plus.

Ponctionner les comptes de plus de 100 000 euros, ce n’est pas s’en prendre qu’aux «riches», mais s’attaquer à l’épargne, aux assurances-vie, aux économies placées par les Français pour leurs vieux jours, ou pour préparer l’avenir de leurs enfants ou petits-enfants…

L’ensemble des Français doivent être informés et défendus face à cette mesure inique. Et c’est pourquoi la résistance des contribuables s’organise…

Contribuables Associés

Avec Contribuables Associés, luttez pour la réduction des dépenses publiques, car trop de dépenses publiques c'est trop d'impôts, et contre les gaspillages scandaleux d'argent public !

                                                -

Chacun devrait se poser la question: "Ou est la vérité"? Monsieur Emmanuel Macron m'a tenu un langage épistolaire entre 2017-2018 et 2019 qui est le suivant, comme par exemple ce qui suit": Pour moi, personne n'est au dessus de la loi, même les grandes entreprises qui violent les gens en "jouant le jeu" tel que nous le connaissons.

C'est toujours du vol.

²vaug²-Bonjour @E_DupondM @justice_gouv? Le Scandale démocratique est il là? ÉDITER

                                        -

Quel est le montant de la dette française en 2022 ?

Selon les données de l'Insee, la dette publique de la France s'élevait à la fin du mois de mars 2022 à 2 901,8 milliards d'euros, soit une progression de 88,8 milliards d'euros en un trimestre et de 164,7 milliards d'euros en un an.29 juin 2022

Le vertige de la dette Le vertige de la dette

LE CHIFFRE DE LA SEMAINE. Depuis 1980, le montant de la dette publique de la France s’est envolé de près de 3 000 % pour atteindre 2 901,8 milliards d’euros.

Par Le Point.fr

Le montant de la dette publique équivaut aujourd’hui à 43 310 euros par habitant.© Lionel VADAM / MAXPPP / PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPP

Publié le 29/06/2022 à 13h00

Selon les données de l'Insee, la dette publique de la France s'élevait à la fin du mois de mars 2022 à 2 901,8 milliards d'euros, soit une progression de 88,8 milliards d'euros en un trimestre et de 164,7 milliards d'euros en un an. L'augmentation est de 649,5 milliards d'euros en cinq ans, ce qui représente un rythme moyen de hausse de 2,5 milliards d'euros par semaine, 356 millions d'euros par jour, 15 millions d'euros par heure, 250 000 euros par minute ou encore 4 200 euros par seconde. Depuis la fin de l'année 1980, où il s'établissait à 94,1 milliards d'euros, le montant total de la dette publique française s'est envolé de 2 984 %. Il avait franchi la barre des 500 milliards d'euros en 1993, des 1 000 milliards en 2003 et des 2 000 milliards en 2014. Il équivaut aujourd'hui à 43 310 euros par habitant, contre 1 710 euros en 1980.

En retenant le critère du ratio dette publique/PIB qui atteignait 114,5 % à la fin du mois de mars en France, celle-ci présente le cinquième niveau d'endettement le plus élevé parmi les vingt-sept pays de l'Union européenne, derrière la Grèce (193,3 %), l'Italie (150,8 %), le Portugal (127,4 %) et l'Espagne (118,4 %). À l'inverse, l'Estonie (18,1 %), la Bulgarie (25,1 %), le Danemark et la Suède (36,7 %), la Lituanie (44,3 %), la Lettonie (44,8 %) et les Pays-Bas (52,1 %) figurent parmi les pays les moins endettés de l'UE.

                                      -

Nous réduisons le déficit : il est passé de 8,9% en 2020, à 6,5% en 2021, puis 5% cette année. Plutôt qu’une austérité brutale qui plomberait notre pays, nous assumons de dépenser de manière maîtrisée : la part de nos dépenses dans la richesse nationale diminue, a déclaré Gabriel Attal le 28sptembre 2022.

QUEL SERAIT LE MONTANT DE LA DETTE EN 2023?

                                   -

²ur²-Il est temps: Témoigner de ce que j’ai vu, entendu, vécu de par @EmmanuelMacron. ÉDITER                      

                            MISE DANS L'AMBIANCE.

                                RÉÉDITION

Le Président de la République avait déclaré: "Je suis un guerrier"...  face à Marine Le Pen ... au cours de la campagne présidentielle 2017! Voire ce qu'il en est ... "il n'a même pas fait de service militaire ... "expression qui n'a même pas fait l'objet d'une remarque au cours des fanfaronnades de la part de Marine Le Pen ..."!   

*²pf²-Lettre ouverte au Parquet @pr_financier, au sujet de Monsieur @EmmanuelMacron. ÉDITER

*NE CHERCHEZ PLUS où sont les milliards de bénéfices faramineux des entreprises, ils sont bien plaçés!

En cette période où les Arnaques aux cotisations sociales et fiscales des entreprises battent leur plein, il serait bon de se poser la question: "Quel candidat à l'élection présidentielle sera élu au 1er tour prévu en mai 2022"? Au stade où chacun se trouve, il serait bon que chaque électeur se pose la question. Bref et en clair, le temps de la révolution pacifique serait il venu?

Les charges patronales sont à entre 20 à 25 % de la rémunération. 

*Macroner, en ukrainien, "semble vouloir dire": c'est "faire semblant et de donner et ne rien faire du tout".

LA  RETRATE A 60 ANS EST POSSIBLE EN LA FINANÇANT ENTIEREMENT AVEC LES COTISATIONS SOCIALES INCANGEES, Monsieur Emmanuel Macron, ET VOUS LE SAVEZ!

Voici un tableau résumant les taux de cotisations patronales en 2022 : 

Charges patronales Taux Assiette: Assurance maladie, maternité, décès, invalidité et CSA7.3%, Totalité de la rémunération. Assurance vieillesse1.9% 8.55% Totalité de la rémunération. Dans la limite du plafond Allocations familiales 3.45%, Totalité de la rémunération. Contribution au dialogue social0. 016%, Totalité de la rémunération. Accidents du travail: Taux notifié par la Carsat FNAL (+ de 50 salariés) 0.5%, Totalité de la rémunération. FNAL (- de 50 salariés) 0.1%Dans la limite du plafond. Versement mobilité Taux qui varie en fonction du secteur géographique. Contribution assurance chômage 4.05% Totalité de la rémunération. Cotisation AGS0.15%, Totalité de la rémunération. Forfait  social: 20 à 25 % de la totalité de la rémunération.  

NB: Toutes les cotisations sociales patronales sont payées par les salariés et déduites du salaire net. Vous voudrez bien noter que ces "charges-cotisations sociales" entrent en ligne de compte pour la baisse de votre Pouvoir d'achat, et, en outre, pour les bénéfices tirés de cette augmentation des bénéfices liés aux Prix de Vente.  

*C'est ce que nul ne vous expliquera... ET QUE NUL NE POURRA VOUS EXPLIQUER, 

                                  -

De cette manière, toutes cotisations sociales sont des prélèvements sur les salaires bruts pour financer les prestations sociales (retraite, chômage, sécurité sociale). Une partie des cotisations sociales est payée par les salariés (charges salariales),

*ET LES AUTRES sont payées par leurs employeurs (charges patronales). Les charges salariales dont le détail figure sur les fiches de paie sont de 21% à 23% du salaire brut.

Les charges patronales sont de 25% à 42% du salaire brut et sont également A LA CHARGE DES SALARIES, ce qui est une anomalie d'importance, puisqu'elles sont exonérées des "charges patronales".

CHERCHEZ... LES FAUTES... 

Et les charges patronales continuent d'être exonérées de impôt sur les bénéfices, et entrent également dans le calcul des prix de vente. Affectés de la marge bénéficiaire, ils sont ainsi vendus.

Ainsi se passe la réalité des choses.

                                   -

Je demanderai qu'une invitation vienne à vous pour discuter de vos projets. Puis je demander où envoyer l'invitation? E mail ou adresse ou quelque chose?

Sous la pression de ses conseillers, le Président a reporté?... annulé... Qui sait?...

En fait, il s'agissait, tout simplement, à partir de l'existant, de "NE PAS AUGMENTER LES COTISATIONS SOCIALES DES ENTREPRISES", mais de les appeler autrement, comme, par exemple:

"Cotisations sociales "Retraites, Cotisations sociales "Sécurité sociales, Cotisations sociales "Chômage, Cotisations sociales "Dépendance, Cotisations sociales ceci, cela... etc, etc...

Cela n'aurait Rien changé par ailleurs sur le montant des sommes perçues, puisqu'elles sont déterminées par les partenaires sociaux, et bien connues!

"CELA A ETE ELUDE, SACHANT QUE LES ENTREPRISES NE PAYAIENT AUCUNE COTISATION SOCIALE, PUISQUE LEURS COTISATIONS SOCIALES ETAIENT EXEMPTEES DES REVENUS IMPÔSABLES, MAIS COMPRIS DANS LES CALCULS DES COÛTS DE PRODUCTION.

Je demanderai qu'une invitation vienne à vous pour discuter de vos projets. Puis je demander où envoyer l'invitation? E mail ou adresse ou quelque chose?

Sous la pression de ses conseillers, le Président a reporté?... annulé... Qui sait?...

En fait, il s'agissait, tout simplement, à partir de l'existant, de "NE PAS AUGMENTER LES COTISATIONS SOCIALES DES ENTREPRISES", mais de les appeler autrement, comme, par exemple:

"Cotisations sociales "Retraites, Cotisations sociales "Sécurité sociales, Cotisations sociales "Chômage, Cotisations sociales "Dépendance, Cotisations sociales ceci, cela... etc, etc... ET le Président de la, République le savait!

"CELA A ETE ELUDE, SACHANT QUE LES ENTREPRISES NE PAYAIENT AUCUNE COTISATION SOCIALE, PUISQUE LEURS COTISATIONS SOCIALES ETAIENT EXEMPTEES DES REVENUS IMPÔSABLES,  d'où mon appellation de:

"ARNAQUES AUX COTISATIONS SOCIALES ET FISCALES DES ENTREPRISES, TANT VANTEES, ACCLAMEES, APPLAUDIES, CELEBREES, COMPLIMENTEES ET ENCENSEES PAR TOUS LES MEDIAS".!

Est ce tout le monde a bien compris? Pour ceux qui n'auraient pas bien compris, RETOUR A LA CASE DEPART", car, SI VOUS N'AVEZ PAS ENCORE COMPRIS, QUE "Les entreprises se font payer une première fois leurs charges sociales patronales, ET UNE DEUXIEME FOIS AVEC LEURS MARGES BENEFICIAIRES, ET EN PLUS UNE TROISIEME FOI AVEC LEURS "CHARGES" DE "MARGES BENEFICIAIRES".

EN CLAIR, "Mon idée se serait appelée "La Méthode de Gestion par le Révisionnisme économique".

                                                    -

D'où mon appellation de:

"ARNAQUES AUX COTISATIONS SOCIALES ET FISCALES DES ENTREPRISES"!

Est ce tout le monde a bien compris? Pour ceux qui n'auraient pas bien compris, RETOUR A LA CASE DEPART", CAR NE SERAIT CE PAS LA QUE DES DIZAINES DE MILLIARDS DISPARAITRAIENT PAR HASARD? AFFAIRE A SUIVRE AVEC LE PLUS GRAND INTERÊT...

*NE CHERCHEZ PLUS où sont passés les dizaines et dizaines de milliards de bénéfices faramineux des entreprises, ils sont bien placés! ILS SONT LÀ, BIEN AU CHAUD !

ET, SOUVENEZ VOUS BIEN DE LA "MARGE DE MANOEUVRE" Macron, QUI AVAIT ETE AUGMENTEE POUR PASSER A 5O MILLIARDS SUR 3 ANS, A PARTIR DE 2013-2014-2015.

*AUCUNE DIMINUTION D'IMPÔTS N'A ETE ENREGISTREE CETTE ANNEE LA ET NUL NE S'EST PERMIS DE LE SIGAALER ALORS QUE LES IMPÔTS AUGMENTENT TOUJOURS.

CELA IMPLIQUE QUE PRES DE 17 MILLIARDS D'IMPÔTS SONT PASSES AUX OUBLIETTES PAR AN, A PARTIR DES ANNEES 2016 A 2017.

CHERCHEZ L'ERREUR SI ERREUR IL Y AVAIT...

Mon idée sur la gestion des entreprises est appelée: "La Méthode de Gestion par le Révisionnisme économique"

                                                  -

 Vous êtes un fieffé menteur, Monsieur le Président!

*C'EST  UN RÉDEMPTEUR  AVEC  L'ÉCONOMIE  NATIONALE  MARCHANDE,  SOCIALE  ET  SOCIÉTALE  QU'IL  FAUT  À  LA  FRANCE

 ÉDITER sur ce lien 1,

Puis "Cliquer ensuite sur le lien 2 ci-après":

                             ---------- 

Vous êtes un fieffé menteur, Monsieur le Président!

Le 06 août 2017, le Pdt Emmanuel Macron m'a écrit: "Mais je sais déjà qui est corrompu. Peut-être pas tous les gens corrompus dans le système, mais j'en ai déjà un bon nombre. Je les surveille depuis de nombreuses années et je me suis plaint à plusieurs reprises mais on m'a dit que je ne peux pas le dire,/// je ne devrais pas y penser /// Personne ne me dit ce que je peux et ne pas dire...
   

                   Bonjour La France, Françaises, Français.

Prenez garde à  "La Vérité économique des affaires fiscales et sociales sortant du puits",  de Jean Gérôme

** "La Vérité sortant du puits armée de son martinet pour châtier l’humanité".     

                

Tous les hommes et toutes les femmes politiques ont une sainte trouille, de cette Vérité!

Les faits sont les faits! Le pouvoir régalien, le pouvoir politique et économique, et tous les candidats à l'élection présidentielle ont toujours menti jusqu'à présent avec la France et les Français! 

Cela étant, vous pouvez comparer ce que pourrait faire le Président de la République, Monsieur Emmanuel Macron,

Cliquez sur le lien N° 3 suivant:

Après présent,, vous pouvez lire ce qui suit. Je vais vous expliquer pourquoi .

Au travers de cet article, à destination du Président de la République, Monsieur Emmanuel Macron, c'est également et surtout pour vous, électeurs et électrices, que j'écris, pour vos enfants et tous les enfants de France nés et à naître.

Vous trouverez, ci après, quelques uns de mes articles sur les Arnaques aux cotisations sociales des entreprises. Elles ont été reconnues par le Président de la République, Monsieur Emmanuel Macron, en personne, lors d'échanges épistolaires 2017-2018-2019 avec moi. Vous en trouverez l'essentiel en cours de lecture. Il lui reste à présent à se remettre sur le bon chemin des réformes.

                                  ----------

             LE FIL DU BLOG

     ET LE CHOC DES VÉRITÉS

 PAR LA CULTURE DE L'ESPRIT.

              ARCHIVES.

MISE A JOUR AU: 20 février 2020

*AFIN QUE NUL N'IGNORE ET N'OUBLIE*

LA PETITION N°1531/2012: BANQUE CENTRALE €UROPEENNE SE DOIT D'ETRE INDEPENDANTE DE LA FINANCE ÉDITER

Ma pétition, déposée en 2012, demande de: DIRE ET JUGER INCONSTITUTIONNELS les textes qui interdisent à la BC€ de prêter directement l'argent en provenance des Etats et de l'impôt des contribuables. Vous savez, ces textes qui imposent aux Etats à passer par des Banques-Lobbies intermédiaires, lesquelles empruntent à la BC€ l'argent de nos impôts pour le re prêter aux Etats! Pourtant, AUCUN ARTICLE DE NOTRE CONSTITUTION NE LE PREVOIT.

LA REPONSE COMMUNIQUEE AUX MEMBRES DE LA COMMISSION EST LA SUIVANTE:

Objet: Pétition 115/2012 présentée par Alain Saiche, de nationalité française, sur la politique monétaire de la Banque centrale européenne.

1. Résumé de la pétition

Le pétitionnaire suggère d'abroger la disposition qui interdit à la Banque centrale européenne (BCE) de prêter directement de l'argent aux Etats, de supprimer l'article interdisant aux Etats membres de dépasser un déficit de 0,5% de leur PIB pour investir, de maintenir l'interdiction pour la BCE de racheter la dette des Etats membres et d'interdire au Président de la BCE d'intervenir en la matière. Il souhaite également rappeler à Mario Draghi, actuel président de la BCE, qu'il est tenu de se conformer à la législation. Selon le pétitionnaire, toutes ces mesures pourraient contribuer à améliorer la situation économique actuelle.

2. Recevabilité

Déclarée recevable le 7 mai 2013, la Commission a été invitée à fournir des informations (article 202 du paragraphe 6 du règlement).

3. Réponse de la Commission, reçue le 30 avril 2014

L'interdiction du financement monétaire a été instaurée par l'article 123 du traité de l'UE pour réduire l'aléa moral en garantissant que les gouvernements ne puissent pas s'en remettre aux banques centrales pour se financer. Il contribue également à garantir que les banques centrales atteignent leur principal objectif, à savoir la stabilité des prix, en évitant que les les achats massifs sur le marché primaire sucseptibles de générer de l'inflation.

Si elle ne peut acheter sur le marché primaire, tout comme les banques centrales nationales, est cependant autorisée, en vertu de son statut, et afin d'atteindre les objectifs du SECB, à acquérir les obligations d'Etat et d'autres titres négociables en quantités limitées sur le marché dit secondaire. Cette règle s'applique également aux banques centrales qui acceptent ces obligations, de même que nombre d'autres instruments financiers en garantie.

Les taux d'intérêts que les gouvernements aux banques qui leur ont prêté de l'argent sont fixés en fonction du risque qu'elles courent en achetant ces obligations d'Etat dans le cadre de leurs obligations commerciales.

La plupart des mesures proposées par le pétitionnaire nécessiteraient de qualifier le traité.

En ce qui concerne le président de la BCE, la commission tenue de respecter l'indépendance dont jouit la BCE dont la conduite de sa politique, n'est pas habilitée à se prononcer.

Quant aux investissements publics, la Commission rappelle que les valeurs de référence pour la dette et les déficits résultent du traité. L'inobservation de ces dispositions ayant été l'une des causes de la crise, le pacte de stabilité a été considérablement renforcé ces dernières années. Si les gouvernements ne doivent pas dépasser les limites fixées pour le déficit budgétaire global, ils restent néanmoins maitres en matière de fiscalité et de dépenses, notamment pour les investissements. Dans la limite de leur marge d'action budgétaire, ils peuvent donc adopter des mesures d'assainissement en privilégiant les investissements.

-

JE RETIENS DONC L'interdiction du financement monétaire a été instaurée par l'article 123 du traité de l'UE pour réduire l'aléa moral en garantissant que les gouvernements ne puissent pas s'en remettre aux banques centrales pour se financer. CQFD.

Tout le reste n'est que MENSONGE et sornette par le MENTICIDE MONOCRATIQUE de Monsieur Emmanuel Macron Président de la République française.

-

                  ANNEXE I:

Qu'est-ce qu'un conflit d'intérêts? Un crime économique?

1- Qu'est ce qu'un conflit d'intérêts? Une Prise illégale d'intérêts?

Pris en sa définition, LE CONLIT D'INTERÊTS est défini communément comme étant le conflit entre la mission d'un agent public et ses intérêts privés, conflit susceptible d'influencer la manière dont il exerce ses fonctions. En d'autres termes, le conflit d'intérêts peut potentiellement remettre en cause l'impartialité et la neutralité avec lesquelles la personne doit accomplir sa mission du fait de ses intérêts personnels.

Cependant, le conflit d'intérêts n'est pas un délit. C'est LA PRISE ILLEGALE D'INTERÊTS, qui bien souvent en découle, qui est sanctionnée pénalement.

L'Article 432 du Code pénal le définit par le fait, par une personne dépositaire de l'autorité publique, ou chargée d'une mission de service publique, de prendre, recevoir ou conserver, directement ou indirectement, un intérêt quelconque dans une entreprise ou dans une opération dont elle a, au moment de l'acte, en tout ou partie, la charge d'assurer la surveillance, l'administration, la liquidation ou le paiement.

SANCTION: La prise illégale d'intérêts est sanctionnée par 5 ans de prison et de 500 000 € d'amende.

2-Qu'est ce qu'un crime économique?

La Cour de cassation, en France, définit LE CRIME ECONOMQUE comme suit: "Tout ce qui se rapporte à la production, à la réparation, à la circulation et à la consommation de marchandises, ainsi qu'aux moyens d'échanges consistant particulièrement dans la monnaie sous ses diverses formes... et ce qui porte atteinte directe à l'économie du pays dont l'Etat, en raison des circonstances, assure la direction et le contrôle.

                    Conclusion.

Après lecture de cette lettre ouverte, il appartient à chacun de se forger une opinion pour savoir: "Pour qui voter et pour quel parti"?

                    ANNEXE 2

         Article 40 du CPP modifié:

Ce qu'exigent la France et les Français, c'est la tolérance Zéro sur l'Arnaque aux cotisations sociales des entreprises qui portent sur le financement des Retraites, de la Sécurité sociale, des indemnités Chômage, de la Dépendance, de la Vieillesse, etc, etc... pratiquée par le pouvoir en place, et l'application de l'Art 40 du CPP, dont copie ci jointe, à l'encontre des contrevenants.

Article 40 du CPP:

Le procureur de la République reçoit les plaintes et les dénonciations et apprécie la suite à leur donner conformément aux dispositions de l'article 40-1.

Toute autorité constituée, tout officier public ou fonctionnaire qui, dans l'exercice de ses fonctions, acquiert la connaissance d'un crime ou d'un délit est tenu d'en donner avis sans délai au procureur de la République et de transmettre à ce magistrat tous les renseignements, procès-verbaux et actes qui y sont relatifs.

                                        - 

Hommes et Femmes politiques qui recherchez la Vérité sur la manière dont se pratique l'économie commerciale, c'est à la lumière de l'éclairage public imposé par les menticides d'Emmanuel Macron que se dévoileront  toutes les Arnaques "à l'insu de votre plein gré" que vous les découvrirez, de votre propre "de votre propre chef".

La vérité se trouve, tout simplement, dans ce que j'ai appelé: LES ARNAQUES AUX COTISATIONS SOCIALES  ET FICALES DES ENTREPRISES.

Emmanuel Macron l'a, lui, bien compris, et qu'il m'a écrit, et vous devez le vérifier vous même:

Bonjour Monsieur le Président,

Vous m'avez écrit à plusieurs reprises, par messages Twitter, à partir de l'année 2017,  Monsieur le Président, puis,... par l'extrait suivant de nos échanges épistolaire 2017-2018-2019,...

Copie intégrale du message que //.../... Vous m'avez écrit, le 06 août 2017 .../..

 Emmanuel Macron 

Bonjour Alain. As tu écrit à François Hollande sur le sujet?

La première fois que j'ai vu tes écrits, c'est quand tu m'as montré. Pour moi, personne n'est au dessus de la loi et tout le monde devrait être puni pour l'avoir violé, même les grandes entreprises qui violent les gens en "jouant le jeu" tel que nous le connaissons. C'est toujours du vol.

Je ne le défendrai pas et quand je les trouverai et je le ferai. Ils ont fini avec. Je commence à la maison avec des politiciens corrompus, en les nettoyant, car sans une politique appropriée, ils continueront à s'en tirer avec leurs crimes parce que les corrompus les couvriront. Cela a-t-il du sens?

C'est complexe, il faut  être intelligent à ce sujet. Vous devez vous débarrasser de la protection avant de pouvoir la voir, puis vous l'éliminez et vous vous en débarrassez aussi.

Tenez-les à leurs crimes.

Vous venez de lire la copie intégrale du message de Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République française, qui fait partie de ses échanges épistolaires 2017-2018-2019 avec moi.

Vous pouvez remarquer, électrices et électeurs, que Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République, reconnait de manière l'on ne peut plus explicite, que les entreprises ne payent aucune cotisation sociale pour financer financer les Retraites, la Sécurité sociale, le Chômage, la Vieillesse, la Dépendance, etc, etc...

Bien entendu, sa reconnaissance explicite ne s'est pas passée du jour au lendemain, car nos échanges épistolaires ont été longs. Le Président avait bien insisté sur le fait que "je devais le convaincre". 

Au travers de cet article, à destination du Président de la République, Monsieur Emmanuel Macron, c'est également et surtout pour vous que j'écris; pour vos enfants et tous les enfants de France nés et à naître.

Vous trouverez, ci après, quelques uns de mes articles sur les Arnaques aux cotisations sociales des entreprises. Elles ont été reconnues par le Président de la République, Monsieur Emmanuel Macron, en personne, lors d'échanges épistolaires 2017-2018-2019 avec moi. Vous en trouverez l'essentiel en cours de lecture. Il lui reste à présent à se remettre sur le bon chemin.

*Le 21 Août 2018, vous m'avez recontacté: "Bonjour Alain, comment ça va? ... "Je suis de retour à Paris et mes réformes reprendront demain. Je voudrais vous demander quelque chose. Je vais relire votre article aujourd'hui mais je veux que vous me vendiez votre idée.

Puis, le 20 octobre 2018: "Bonjour Alain, comment vas tu? Votre demande est raisonnable et je vais le faire. Je vais m'asseoir et lire votre article et donner une copie à mes experts pour le lire aussi. Si cela ne vous dérange pas bien sûr. Je suis un homme raisonnable et il semble que les entreprises ne payent pas de charges sociales. Je résoudrai le problème en utilisant vos méthodes. Comment ça sonne?

Le 28 novembre 2018: "Je pense que nous pourrions faire une bonne équipe. Nous avons un intérêt commun à améliorer la France.

Le 9 décembre 2018: "Je vous ai dit que je le ferais. Ne t'inquiète pas.

Le 30 décembre 2018:..."J'ai pris en compte votre analyse. J'ai mis en œuvre une mesure positive pour 2019 et continuerai de le faire. (NB: Cette mesure positive est celle d'organiser de grands débats que je réclamais à François Hollande et à tous les partis politiques depuis 2013, ainsi qu'à lui même depuis 2017). L'idée du Grand Débat est de "mon invention", pas de la sienne, contrairement à ce qui se dit.  

 Puis: "Je vais discuter plus en détail de vos idées avec mon équipe au début de la nouvelle année... Pardon, je vais répondre bientôt. ok?

Suivent d'autres échanges, puis, 

Le 26 janvier 2019:.. "Je vous exhorte à avoir une réunion avec moi ou mon Premier Ministre pour en discuter. Voulez vous accepter? Je demanderai qu'une invitation vienne à vous pour discuter de vos projets. Puis je demander où envoyer l'invitation? E mail ou adresse ou quelque chose? 

-Pressentant  que le Président voulait "m'acheter", prendre la main pour me "bloquer" par la suite et le lui faire comprendre, je lui ai répondu:  "-A la Gendarmerie de St Vincent de Tyrosse, les Landes 40.

"Et ils sauront que c'est vous?

-Ils savent où j'habite, me téléphoneront pour me demander de passer la prendre où me l'apporteront s'ils ont du carburant...

"D'accord, merci. Je discuterai avec le Premier Ministre Philippe et je vous inviterai à discuter de votre stratégie et à voir ce qui peut être fait...///... J'ai reçu copie papier de vos idées et je discuterai avec mon équipe et vous répondrai quand je le ferai. Je comprends que vous n'essayez pas de nuire à la République.

Le 23 février 2019, après avoir reçu officiellement ma "Fiche à l'attention du Président de la République qui vous a été transmise par l'intermédiaire du Maire de St Vincent de Tyrosse et le Préfet des Landes, vous m'avez écrit:

"Je vous remercie. Cela facilitera beaucoup les choses. Merci d'avoir  fait ça... ///... puis, à nouveau: "Merci pour votre soutien et votre confiance en moi. Cela fait beaucoup. Il sera plus facile et mieux de pouvoir faire quelque chose avec votre proposition maintenant qu'elle est soumise. Merci beaucoup Alain.

Le 27 février 2019: ...///... "J'ai reçu une copie papier de vos idées et je discuterai avec mon équipe et vous répondrai quand je le ferai. Je comprends que vous n'essayez pas de nuire à la République...

Le 7 mars 2019: "Je répondrai dès que possible.

Le 8 mars 2019: "Nous discutons de votre proposition. Merci pour votre patience. 

Le 27 mars 2019: "Je vais répondre bientôt. Désolé...

*A ce jour, j'attends encore la suite que vous voudrez bien donner à vos écrits.

Actuellement, je constate tout simplement, Monsieur le Président, que vous ne prenez absolument pas le bon chemin pour relancer l'économie et apaiser les esprits.

Il appartient donc à chacun de vos compatriotes de se faire eux même une opinion, en fonction de la situation telle qu'ils la ressentent.

Honni soit qui mal y pense.

Armand de Franceville, Nom de Plume, Alain Saiche, Nom Patronyme.

Vous venez de lire la copie intégrale du message de Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République française, qui fait partie de ses échanges épistolaires 2017-2018-2019 avec moi.

²éem-Voici ce que m'a écrit M @EmmanuelMacron, Président de la République française. ÉDITER

                                    -   

Nous savons exactement où nous voulons aller avec le PLF2023. Nous avons présenté un budget qui ne tient pas l'équilibre entre la protection de nos compatriotes et des entreprises.

*Le Conseil d'orientation des retraites prévoit un excédent du système de 3 milliards cette année 2022. Et sur le plus long terme, le COR est formel : les dépenses sont maîtrisées et décroîtront même à partir de 2035.

Chacun devrait se poser la question: "Ou est la vérité"? Monsieur Emmanuel Macron m'a tenu un langage épistolaire entre 2017-2018 et 2019 qui est le suivant, comme par exemple ce qui suit": Pour moi, personne n'est au dessus ... même les grandes entreprises qui violent les gens en "jouant le jeu" tel que nous le connaissons. C'est toujours du vol.

 ²jiv²-Journalistes d'investigation: "Paroles pour découvrir @EmmanelMacron". ÉDITER

                                      -

NON, Monsieur Le Président, VOUS N'ENTREZ PAS DANS UNE ARENE, VOUS ENTREZ DANS LES ARNAQUES AUX COTISATIONS SOCIALES ET FISCALES DES ENTREPRISES.

Cela me donne l'impression que la moitié des hommes et des femmes politiques sont malhonnêtes.

L'Etat fait des bénéfices sur tout ce qu'on achète ET ACCORDE, DE PLUS, DES SUBVENTIONS AUX ENTREPRISES.

LES SUBVENTIONS N'ONT PAS LIEU DÊTRE!

C'est une espèce de VOL LEGAL ORGANISE!

 Qu'en pensez vous, Monsieur Emmanuel Macron?

-

Il faut créer des "Zones d'éducation prioritaires", Monsieur Pap Ndiaye, Ministre de l'éducation nationale, Madame Sylvie Retailleau, Ministre de la Recherche, et la Porte parole du Gouvernement FR et de celui de l'Elysée.

Ces Zones seraient, en particulier, chargées  d'effectuer des Mathématiques et de la recherche et de l'Economie.

      Dernière date de mise à jour: 19.12.2018  

*Bonjour Toulemonde, Bonjour La France, Bonjour L'€urope.

     *AFIN QUE NUL N'IGNORE ET N'OUBLIE*.

Moi, citoyen, Alain Saiche, demeurant 2, Avenue Casteroun, 40 230 à St Vincent de Tyrosse, j'ai déclaré la GUERRE DES IDÉES SUR LA GESTION des recettes sociales Retraites, Sécurité sociale et Chômage à Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République et au Gouvernement de Edouard Philippe, Premier Ministre pour la relance de l'économie de manière commerciale.

ET CETTE GUERRE LÀ, VOUS L'AVEZ PERDUE, MONSIEUR LE PRÉSIDENT!

Je vais donc vous proposer une solution pour pérenniser nos acquis sociaux et relancer l'économie par la baisse drastique des prix à la production pour la relance par les exportations.

*C'est pourquoi JE DEMANDE à Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République, d'ORGANISER UN REFERENDUM SUR LES FINANCEMENTS SOCIAUX:    

*AUCUNE ENTREPRISE NE PAYE DE CHARGES-COTISATIONS SOCIALES!

Toutes leurs cotisations sociales sont incorporées dans les Calculs des Coûts de Production (de Revient) et de Vente! De ce fait logique et légal que je ne conteste pas et ne remets pas en cause -je me contente de le signaler- les entreprises se les font payer préalablement par les consommateurs à l'achat de leurs marchandises, produits et services: Les entreprises les reversent ensuite aux organismes de l'Etat chargés des recouvrements. Aucune somme d'argent ne sort de leurs propres poches! 

Je demande donc à Monsieur Lionel Causse, député de la 2è circonscription de 40 230, St Vincent de Tyrosse, de demander par question à Monsieur Edouard Philippe Premier Ministre, d'organier un référendum sur le sujet:

*QUI doit payer QUOI, COMMENT ET COMBIEN pour payer les Retraites, Sécurité sociale, Dépendance et Chômage.

Mon article comporte 9 points:

*Les lecteurs pressés de me critiquer sont priés de se rendre directement aux points N° 6 et 7 énumérés ci après:

1- Point N°1: Bonjour Monsieur le Président,

2- Point N°2: Bonjour Françaises, Français,

3-Point N°3: L'Arnaque à la croissance,

4- Point N°4: Il faut nationaliser et pérenniser les financements sociaux,

5- Point N°5: Avant propos: La "Marge de manœuvre Macron",

6- Point N°6: Le "Révisionnisme économique du XXIème siècle,

7- Point N°7: La relance par le révisionnisme du XXIème siècle,

8- Point N°8: Archives pour les curieux, à/c du 17 février 2014,

9- Point N°9: Conclusion. 

                         I-------------------------I 

                                 *Point N°1*

Bonjour Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République:

Pour parler cash comme vous savez si bien et si mal le faire "tout en même temps", Moi "Citoyen Alain Saiche, demeurant 2, venue Casteroun, 40 230, St Vincent de Tyrosse, en vertu de mon droit de citoyen à s'exprimer, je vous déclare: "Emmanuel Macron", "Roi de LaBaise", "Roi de LA BAISE ECONOMIQUE DE FRANCE!  

Le SEUL et véritable REGIME SPECIAL qui existe et que NUL homme ou femme politique ne dénonce et garde jalousement pour lui et pour elle dans le cadre de la recherche de L'ALTERNANCE électorale pour en bénéficier et "se gaver" est celui du REGIME SPECIAL de L'ARNAQUE POLITICO-FINANCIERE AUX CHARGES DES ENTREPRISES! 

Il n'a pas de visage connu. Pourtant, vous le côtoyez tous les jours en faisant vos achats en quelque lieu que ce soit: Le voici décrit ci après:

AUCUNE ENTREPRISE NE PAYE DE CHARGES SOCIALES: Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Chômage, Vieillesse, Dépendance, Allocations familiales, etc, etc..!

*Elles se les font Toutes payer par les consommateurs à l'achat des marchandises, "à l'insu de leur plein gré", puisqu'ils devraient le savoir, avec bénéfices!

Pour ce faire, elles les incorporent légalement et comptablement dans les Calculs des Coûts (Prix) de revient et de vente! PV= Prix (coûts) de Revient (PR) + % Bénéfices (B)

Je ne critique pas ce fait: Il est comptablement légal et il est logique que les investisseurs se fassent rembourser leurs dépenses et fassent des bénéfices pour vivre dignement et puissent réinvestir pour pérenniser leur entreprise. Je le signale simplement pour faire ressortir que:

"Si les entreprises se font payer TOUTES leurs "charges-cotisations sociales" par les consommateurs, POUR QUELLES RAISONS CACHEES les hommes et les femmes politiques, les économistes et les journalistes déclarent ils:

*Les charges sociales sont trop élevées! Elles augmentent leurs coûts de production! Il faut leur accorder des subventions et augmenter les impôts pour ce faire"!

La baisse des charges des entreprises pour 2019 avec le cumul du CICE sera de l'ordre de 40 milliards au bénéfice des entreprises, CAR, quelles que soient ce que les politiques qui les distribuent sous formes diverses et appellent pudiquement "SUBVENTIONS", les prix ne baissent JAMAIS et augmentent TOUJOURS, tout comme les dividendes et les salaires faramineux des dirigeants! 

Cherchez la FAUTE ECONOMIQUE! J'y reviendrai plus loin...

En attendant, JE DECLARE LA GUERRE DE LA REFORME ECONOIQUE à Emmanuel Macron contre son mode de gestion par L'ARNAQUE POLITICO-FINANCIERE AUX CHARGES SOCIALES DES ENTREPRISES et l'augmentation de la CSG pour les retraités, avec, pour seule arme pour le vaincre, ma METHODE DE GESTION PAR LE REVISIONNISME ECONOMIQUE qui vous est décrite et présentée aux Points N°2 et 3 de mon article ci après.

                            I-------------------------I

                                    *Point N°2* 

                       Bonjour Françaises, Français,

Commencez, après avoir pris votre petit déjeuner et regardé "la télé", par rester sur terre pour retenir que Gérald Darmanin, Ministre de l'action et des comptes publics, vous dit que, "pour la première fois, La France est en bonne voie pour sortir de la procédure de déficit excessif pour la première fois depuis 10 ans".

Cela est bien possible, mais L'Etat ne dépense pas moins qu'avant! Les recettes seraient elles supérieures aux dépenses pour ce faire? Et puis dire que "sortir de la PROCEDURE de déficit excessif" n'est il pas un aveu que c'était de manière délibérée que la France se mettait toujours en déficit?

Voyons de plus près ce qu'il en est avec les ARNAQUES POLITICO-FINANCIERES AUX CHARGES SOCIALES DES ENTREPRISES qui ruinent les intérêts économiques et financiers de la France et de l'augmentation de la CSG qui fait, des pauvres retraités sans défense, des SUPPLETIFS des Financiers-Employeurs-Patrons pour augmenter le "Net" de la feuille de pays des salariés!

Il faut donc se préparer, intellectuellement, à penser à l'élection présidentielle 2022 et à éliminer électoralement le Président Emmanuel Macron, comme cela a été fait avec Français Hollande en 2017.

                            I------------------------I

                                   *Point N°3*

 Parlons à présent de L'ARNAQUE A LA CROISSANCE concoctée par le couple Français Hollande / Emmanuel Macron, alors secrétaire général Adjoint à l'Elysée, de 2012 à 2014.

Bonjour Françaises Français,

*Le 19.01.2018: Bruno Le Maire, Ministre de l'économie ment effrontément en déclarant sur les ondes: "Comme l'a indiqué le Premier Ministre Edouard Philippe, s'il y a des recettes fiscales supplémentaires liées à la croissance, elles iront au désendettement de la France".

Il y a bien mensonge d'Etat, car "Il y aura des recettes fiscales supplémentaires non budgétées qui ne sont pas liées à la croissance, MAIS liées à l'augmentation inconsidérée des impôts 2013 pour les années 2014-2015-2016 pour accorder 50 milliards € de subventions aux entreprises et en pure perte pour les contribuables"!

Le pacte de "responsabilité" a été apuré au 31 décembre 2016, et, les impôts continuent d'entrer au même rythme que depuis 2014-2015-2016. Cette même somme, soit 50 milliards €, non budgétée, sera disponible pour les années 2017-2018-2019 et suivantes! J'y reviendrai plus loin.

*Or, le 07.01.2018, Edouard Philippe, Premier Ministre, avait reconnu par ailleurs L'EXISTENCE D'UNE CAGNOTTE FISCALE qu'il ne voulait pas redistribuer mais mettre dans la diminution du trou de la dette!

Cette reconnaissance officielle démontre bien la vérité que je délivre sur les réseaux sociaux depuis 2014:

"L'escroquerie intellectuelle à l'augmentation inconsidérée des impôts votée en 2013 pour 2014 et de la "Marge de manœuvre Macron", telle que prévue depuis 2012-2013 avec l'arrivée de François Hollande au pouvoir avec Emmanuel Macron dans son sillage, ce que je vous décris dans cet article!

Cela étant l'entretien du Président Macron avec Laurent Delahousse sur France2tv, le 17.12.2017, a montré aux téléspectateurs avertis un Président peu sûr de lui, fier d'avoir été élu par une minorité des électeurs inscrits - 48% -, fier d'avoir une majorité parlementaire avec 17,88% des électeurs inscrits - oui, 17,88 % -, ce qui lui permet de légiférer par ordonnances et 49-3 pour faire vite avant 2022, sans la majorité des "abstentionnistes" majoritaires et surtout FIER se son Ego d'avoir à montrer le cap économique, social et climatique à la France et à la face du Monde avec sa jeunesse et ses 39 ans bien révolus.  

FIER de tenir ses promesses de campagne, Emmanuel Macron, ne l'oublions pas, est entré à l'Elysée en 2012 dans le sillage de François Hollande, en tant que Secrétaire général adjoint à l'Elysée. C'est à ce titre qu'il est à l'origine de la création du pacte de "responsabilité" avec François Hollande et Pierre Gattaz, Président du Medef et a pu faire allouer 50 milliards € de subventions aux entreprises -aux financiers- pendant les années 2014, 2015 et 2016, lesquelles subventions ont été appelées "marge de manœuvre Macron" en 2014.

Le pacte de "responsabilité", apuré au 31 décembre 2016, laisse donc cette même "Marge de manœuvre Macron" disponible pour les années 2017, 2018 et 2019, les impôts continuant d'être engrangés par Bercy au même rythme que les années précédentes.

Nous allons donc assister, en cette fin d'année 2017 et dans les jours à venir, à des distributions, sous forme de "les fruits de la croissance sont là, grâce au pacte de responsabilité" et nous allons ... augmenter le SMIC, baisser les impôts en 2019, etc, etc...

Le fin du fin pour lui, actuellement, est d'avoir augmenté la CSG qui lui a fourni ce qu'il voulait se procurer, en bon financier Machiavel, une "Corne d'Abondance", Corne d'Abondance branchée ad vitam aeternam sur les retraités pour augmenter les "salaires "Nets" des salariés en lieu et place des employeurs -des financiers- pour, de Président des riches qu'il était, s'autoproclamer "Plutus Macron", "Dieu des richesses" pour les financiers.

Cela étant, chacun aura compris que, dans les faits, notre  Président de la République, Emmanuel Macron, est de la race des NEGATIONNISTES invétérés qui refusent de reconnaitre que les entreprises se font rembourser, par les consommateurs, toutes leurs cotisations sociales en les incorporant dans les CALCULS DES PRIX DE REVIENT (COÛTS DE REVIENT) ET DE VENTE!

CE NEGATIONNISME, allié à l'augmentation de la CSG, branchée ad vitam aeternam sur les retraités, ainsi qu'à la suppression de l'ISF, de la taxe sur les transactions financières et du fonctionnement de la Banque centrale €uropéenne, véritable PLANCHE A BILLETS des banques lobbies "de Bruxelles", et au rachat massif des dettes d'états et à présent d'entreprises publiques, mènent La France et les Français à ce qui pourrait être appelé: L'ESCLAVAGISME MODERNE DU XXI è siècle".  

Voyons à présent comment remédier à ses appétits économiques pantagruéliques, ce qui n'est pas peu dire, gageure que je prends volontiers à mon compte avec ma "Méthode de Gestion par "Le Révisionnisme économique" que je vais à présent vous détailler jusqu'à vous donner la solution idéale aux Points N°6 et7 du programme économique de cet article: "La relance par le révisionnisme économique du XXIè siècle".  

                            I-----------------------I

                                  *Point N°4*     

*Il faut NATIONALISER ET PERENNISER LES FINANCEMENT SOCIAUX Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires, santé, Chômage, Vieillesse, Dépendance, etc, etc..., PAR LA METHODE DE GESTION DU REVISIONNISME ECONOMIQUE pour assurer leur pérennité définitive et c'est ce que je vais vous démontrer ci après de manière rationnelle, concrète et pédagogiques.

En l'année 2013, j'avais écrit: "Le pacte de "responsabilité" est un PIEGE A CONS"!

Nul homme ou femme politique n'a repris les explications que je donnais, à savoir que les entreprises se faisaient rembourser leurs "charges-cotisations" sociales par les consommateurs qui achetaient leurs marchandises et que cela ne créerait pas d'emploi!

*Plus, même, je qualifiais cette opération de subventions aux entreprises, tenez vous bien, de: "ARNAQUE-MAGOUILLE POLITICO-FINANCIERE AUX CHARGES DES ENTREPRISES"!

Je rappelle en outre que le procédé employé était du fait de François Hollande, Président de la République et de Emmanuel Macron, qui était alors secrétaire général adjoint à l'Elysée: Il se retrouve à présent Président de la République: Il connait parfaitement le système: La boucle est bouclée! 

L'avenir m'a donné raison: Le chômage a augmenté, des entreprises ont été délocalisées, et la misère sociale s'est accentuée et le sera encore plus avec l'augmentation de la CSG par exemple.  

*En l'année 2015, j'ai écrit que, lorsque les 50 milliards de subventions accordées aux entreprises seront terminées, au 31 décembre 2016, les impôts continueraient d'entrer au même rythme dans les caisses de Bercy et la même somme, soit 50 milliards sur les années 2017,2018 et 2019.  

*CETTE MÊME SOMME MÊME SOMME que celle "distribuée aux entreprises, donc..., était prévue pour servir de "MARGE DE MANOEUVRE" à François Hollande pour préparer sa réélection, faire croire que la croissance était là, et... redistribuer "les fruits de la croissance", ce qui commence à se faire avec Gérald Darmanin qui déclare que la dette n'a pas augmenté, que les impôts baisseraient en 2018 et autres annonces charlatanesques oh combien!

François hollande n'a pas pris le risque de se faire battre, Emmanuel Macron a pris la relève financière": Il a pu "lever" le plus facilement du monde pour "battre campagne"!

                           I------------------------I

                                  * Point N°5*

        Avant propos: La "Marge de manœuvre Macron":

Voyons donc ce qu'il en est à présent en commençant par L'INAPTITUDE du Président Emmanuel Macron, de Edouard Philippe, de Bruno Le Maire et de Gérald Darmanin à diriger efficacement et financièrement Notre Pays, La France.

La méthode de recrutement tous azimuths d'Emmanuel Macron, Président de La République, toute personne sensée l'aura remarqué, est basée sur le recrutement des GOGOS politiques par l'intermédiaire des recruteurs que sont nombre de médias bienveillants transformés en recruteurs ATTRAPE GOGOS politiques, économiques et médiatiques.

*Pour information de ceux qui ne le sauraient pas, un Gogo est, selon la définition: "Homme ou femme crédule et niais qui se laisse tromper facilement (notamment en affaires, en finances)".

En fait, Emmanuel Macron ne fait que retourner à son avantage, sur les hommes et femmes politiques, celui que ces mêmes hommes et femmes politiques avaient pris les électeurs et tous les Français qui ont été pris pour des GOGOS et le sont restés (sic)!

Et ça marche! La preuve? Regardons l'état financier, social et sociétal de Notre Pays, LA FRANCE!

Avec l'augmentation de la CSG, le gel du point d'indice, la stagnation des salaires et des retraites, sans oublier le pacte de "responsabilité" le mal nommé et, SURTOUT, l'augmentation des impôts 2013 qui a permis d'accorder 50 milliards de subventions aux entreprises en pure perte, hors un gain représenté par l'augmentation du chômage de masse, la France va mieux, les Français dépensent plus, la reprise est là, bref, tout va mieux et ne pas le reconnaitre serait être de mauvaise foi.

*A noter je le rappelle,: L'AUGMENTATION inconsidérée DES IMPÔTS 2013 qui continuent d'être engrangés au même rythme par Bercy, après apurement du pacte de "responsabilité" clôturé décembre 2016, constitue LA NOUVELLE "MARGE DE MANOEUVRE" MACRON dissimulée précieusement, est prête pour être redistribuée à sa convenance sous forme de subsides diverses en "la confiance revient", "les investissements reprennent", et autres avatars à faire gober au bon Peuple. Bref, les caisses de Bercy ne sont pas vides, sans être pleines pour cela!

Assis sur son nuage, au gré de la météo médiatique, Macron veille, yeux au ciel et ne peut apercevoir à l'horizon et sur le même plan que lui, l'orage qui arrive en grondant. Plus dure sera la chute au plus tard en l'an 2022, pour remettre les pieds sur terre.  

                             I------------------I

*Cela étant, pour revenir au vif du sujet, après avoir annoncé qu'il ne se présenterait pas à l'élection présidentielle de 2017, François Hollande, Président de La république, a été remplacé par Emmanuel Macron, son fils politique putatif, élu le 07 mai 2017, après avoir fondé le parti En marche puis La République EM.

SOUVENONS NOUS de l'augmentation inconsidérée des impôts 2013 qui avait pour but d'accorder 50 milliards € de "subventions-cadeau" aux entreprises grâce au mal nommé pacte de "responsabilité", entre 2014-2015 et 2016 et, pour les années 2017-2018 et 2019, avoir à disposition cette même somme (50 milliards €) "à disposition du Président" en guise de "MARGE DE MANOEUVRE", puisque, les entreprises étant "servies" et que les impôts entrant au même rythme à Bercy, cette somme resterait à répartir.  

Ceux qui n'auraient pas encore compris la manipulation machiavélique de cette manœuvre financière n'ont plus qu'à me relire et à refaire eux-mêmes les calculs.  

 Pour autant, cet article a pour but de dénoncer l'ARNAQUE CANCERIGENE POLITICO-FINANCIERE AUX "CHARGES" SOCIALES des entreprises  organisée par François Hollande, Président de la République de mai 2012 à mai 2017, montée de toute pièce en 2013 sous la houlette de Emmanuel Macron, alors secrétaire général adjoint à L'Elysée, chargé de l'Economie et de Pierre Gattaz, Président du MEDEF, avec pour OBJECTIF fictif final qui n'a pas été atteint, la baisse du chômage et pour leitmotiv:  "La croissance sera là en 2016 avec "la baisse du chômage", la "répartition des "Fruits de la croissance" et une "baisse des impôts en 2017"!

*Aussi toutes les baisses d'impôts pour 2017, 2018 et 2019, de quelques sortes qu'elles soient doivent elles être expliquées en détails, ligne budgétaire par lignes budgétaires, avec les justificatifs précis en ce qui concerne les compensations, car toute baisse d'impôts implique ipso facto une DIMINUTION DES RECETTES! 

*NUL homme ou femme politique ne peut claironner qu'il va faire des milliards d'économies, sauf à expliquer que le budget global est ou sera excédentaire de ces milliards ou qu'il va diminuer d'autant les dotations ministérielles!

*NUL homme ou femme politique ne peut parler raisonnablement de réduire les effectifs de fonctionnaires de 50% s'il ne le justifie pas par catégorie de personnels et par secteur d'activité.

                                I---------------I

                                 *Point N°6*

*LE REVISIONNISME ECONOMIQUE DU XXIème siècle:

Oui, Emmanuel Macron, il y a une autre ligne politique économique que la vôtre:

Celle que j'ai proposée depuis 5 ans à François Hollande, en mai 2012, alors que vous étiez Secrétaire général de l'Elysée et,  à ce jour, Président de la République,

Celle qui vous demande d'arrêter de prendre les Français pour des cons,

Celle qui n'aurait pas fait descendre le Peuple de France dans la rue en 2016,

Celle qui aurait réglé les problèmes liés aux financements des recettes de L'Etat! depuis toujours,    

Celle qui naurait pas vu s'affronter Police et manifestants les années passées avec la "loi El khomri",

Celle de l'économie sociale libérale mise au point pour tous que j'appelle LE REVISIONNISME ECONOMIQUE RATIONNEL du XXI è me siècle! Bref, celle que vous n'avez pas voulue reconnaitre par mes articles de blog Médiapart et ne voulez pas suivre et ne plus voir en me bloquant en réception sur Twitter, le 17 mai 2017, 3 jours après votre investiture!

Celle qui ne ferait plus descendre le Peuple dans la rue dans les années à venir!

Pourtant, avec un peu de bon sens et une ferme résolution, il vous est encore possible de sauver les meubles France! Vous en avez les moyens du Pouvoir! En attendant...

*Vos résultats, Emmanuel Macron, en cette période présidentielle 2017? Une honteuse ARNAQUE POLITICO-FINANCIERE A LA CROISSANCE ET AU BILAN, avec ses slogans "La France va mieux" et "Le Pays va mieux"! Cela étant ne seront  dupes que ceux qui voudront l'être! Jugez par vous même!

Il est bien entendu que, dans le cadre du Droit de Réponse, vous avez, Emmanuel Macron, en tant que Citoyen et Président de La République, malgré que vous m'ayez bloqué sur Twitter le 17 mai 2017, toute liberté de répondre ou non à mes écrits basés sur un ARGUMENT IRREFUTABLE:

"Les entreprises se font payer toutes leurs cotisations sociales qu'elles appellent improprement "charges" par les consommateurs qui achètent leurs marchandises, produits et services en les incorporant dans les calculs des coûts de revient et des Prix de vente et de vente!

Les déficits de l'Etat en ce qui concerne les financements sociaux proviennent en partie du fait que les entreprises ne cotisent pas pour les financements sociaux, puisqu'elles se les font rembourser par les consommateurs.

*Il est donc nécessaire et impératif de revoir plus en détails le système de financement actuel au bénéfice d'un autre mode de financement qui pourrait être LE MODE DE GESTION PAR LE REVISIONNISME ECONOMIQUE.

                             -

*Qu'est ce que LE REVISIONNISME ECONOMIQUE?

Définition: LE "REVISIONNISME" désigne l'attitude de deux qui remettent en cause de manière rationnelle les fondements d'une doctrine, d'une loi, d'un jugement, d'une opinion couramment admise en histoire ou même de faits établis.

En l'occurence, JE REMETS EN CAUSE le fait établi que les hommes et femmes politiques, les économistes, les éditorialistes et les médias admettent comme nécessaire d'accorder des subventions aux entreprises au prétexte fallacieux que, je cite: "Les charges des entreprises sont trop lourdes! Le coût du travail est trop élevé! Il faut baisser les "charges-cotisations des entreprises et leur accorder des subventions", au motif que, logiquement, mathématiquement, comptablement parlant et légalement les dites "charges" trop lourdes sont TOUTES incorporées dan LES CALCULS DES COÛTS DE REVIENT et de vente des marchandises ET LEUR SONT PAYEES PAR LES CONSOMMATEURS que nous sommes tous, à l'achat de leurs marchandises, avec bénéfices correspondants au taux de marge bénéficiaire sur les dites "charges".

Par ces motifs, puisque Toutes les charges leur sont remboursées, il est impossible de dire et affirmer de façon péremptoire que les entreprises -qui se font rembourser Toutes leurs charges-  participent aux financements des dépenses sociales que sont les Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Chômage, Dépendance, Vieillesse, Allocations familiales, chèques vacances, restaurant, etc, etc... Plus, même, ce sont des placements à Très courts, Courts, Moyens ou Longs termes, en fonction de la nature des marchandises ou types de produits et services! 

En corollaire, il est donc inconstitutionnel et "inadéquat" de leur accorder ce qui est appelé, par les arnaqueurs, "des subventions" pour ceci ou pour cela et qu'importent les motifs toujours injustifiés! Le commerce est ce qu'il est: Libéral! 

Il y a donc lieu, pour rétablir l'équilibre des comptes sociaux  déficitaires, de supprimer toutes les subventions aux entreprises et de REMETTRE A PLAT LE MODE DE FINANCEMENT de toutes les dépenses sociales par la METHODE DU REVISIONNISME ECONOMIQUE, dans la plus grande TRANSPARENCE et la plus extrême EQUITE: Tout le monde doit participe

                           I-------------------------I

                                   *Point N°7*

 *LA RELANCE PAR LE REVISIONNISME ECONOMIQUE DU XXIème siècle:

 *Pour relancer l'économie et faciliter la création d'emplois, IL FAUT:

1- Retirer Toutes les "charges" (cotisations sociales) des entreprises et les transférer en leur intégralité, ligne budgétaire par ligne budgétaire, Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, chômage, etc, etc, sur une TVA SOCIALE qui serait payée par les consommateurs, ce qu'ils font déjà, sans le savoir et "à l'insu de leur plein gré" sans qu'il le leur soi précisé, à l'achat des marchandises,

2- Sans les "charges" sociales, les nouveaux CALCULS DES PRIX DE REVIENT seraient revus à la baisse, OBLIGATOIREMENT, d'un montant égal aux montants des transferts: Nos entreprises deviendraient alors les plus compétitives des pays industrialisés,

3- Les ventes à l'exportation se développeraient,

4- Les carnets de commandes se rempliraient,

5- La confiance reviendrait,

6- Les investissements reprendraient,

7- Des emplois seraient créés pour satisfaire les commandes clients en temps et en heure,

8- Le taux de chômage baisserait, 

9- La balance commerciale retrouverait son équilibre et deviendrait excédentaire par la suite,

10- La TVA SOCIALE créée serait payée par les consommateurs, ce qu'ils payent déjà sans le savoir, au titre des "charges" des entreprises, et pourrait figurer sur les tickets de caisse et les faccures, distincte de la TVA, comme par exemple:

       10- 1:Prix de vente Hors taxes:          Tant:           €

       10-2: TVA: Tant%:                             Tant:           € 

       10-3- TVA SOCIALE:                       Tant %:        €

       10-4: Total:                                         Tant:       €€€

11- Un IMPÔT SOCIAL serait créé, après négociations entre le Gouvernement et les partenaires sociaux et débats au Parlement: Tout le monde doit participer de manière claire et transparente::

       11-1: Les salariés par retenue sur les salaires, "Fruit de leur travail", pour ne RIEN changer à ce sujet et qui payent, en plus, l'impôt sur le revenu,

      11-2: Les consommateurs par la TVA sociale à créer, ce qui financièrement se traduirait par une opération "blanche", puisqu'ils remboursaient et la payait déjà "à l'insu de leur plein gré" aux entreprises -aux financiers- qui avaient incorporé toutes leurs charges -cotisations sociales- dans les prix de vente, lesquels consommateurs payent en plus, comme les salariés, l'impôt sur le revenu.

À NOTER QUE LES RETRAITÉS, QUI SONT EN OUTRE DES CONSOMMATEURS, CONTINUENT DE PAYER POUR LES RETRAITES EN TANT QUE CONSOMMATEURS, étant entendu que les cotisations sociales des entreprises sont incorporées dans les calculs des coûts de production et de vente avec une marge bénéficiaire souvent conséquente pour les grandes entreprises. 

*Elles conservent le montant des sommes perçues sur les taux de marges bénéficiaires avant de reverser les cotisations perçues auprès des consommateurs, y compris les retraités. 

Les retraités ont donc cotisé, durant toute leur vie de travail,

        1- Par les retenues sur salaires,

        2- Les cotisations sociales de leurs employeurs,

        3- Et, pendant leur retraite de fin de vie, continuent, de la même manière, à payer les cotisations sociales des entreprises! 

CHERCHEZ LES ARNAQUES FISCALES, SOCIALES ET SOCIÉTALES!

    11-3: Les entreprises par un IMPÔT SOCIAL spécifique distinct de l'impôt sur les bénéfices, "Fruit du travail du capital", tout en rappelant qu'elles ne payaient RIEN auparavant et doivent, comme les salariés et les consommateurs, participer à ces financements!

    12- Les prix de vente locaux, régionaux et nationaux resteraient patriotiquement stables, comte tenu de la concurrence et des règles commerciales en vigueur dans les calculs des prix de revient et de vente: Les services du fisc et les associations de consommateurs y veilleraient.

*Ainsi, dans la plus grande transparence et pour la pérennité de "la protection sociale "à la française" serait créé le système de protection sociale "pour nos enfants", ce qui serait, pour la première fois, une vérité historique!

Armand de Franceville, Nom de Plume, Alain Saiche, Nom Patronyme. 

PS: Je suis Gaulliste, plus encarté depuis de nombreuses années pour garder mon indépendance d'esprit

                          I--------------I

                          *Point N°8*

*Archives pour les curieux à/c du 17 février 2014.

En l'année 2013 de notre ère, j'avais écrit: LE PACTE DE RESPONSABILITE EST UN PIEGE A CONS! François Hollande, alors Président de la République, ne m'a pas répondu, tout comme aucun homme ou femme politique, "Tous partis confondus", droite, gauche, centre extrêmes ceci ou cela!

L'avenir m'a donné raison: Voyons ce qu'il en est de plus près:

Le 03.05.2016, François Hollande annonce qu'il baissera les impôts si la croissance le permet, en fonction de la marge! Quel leurre médiatique et quelle tromperie, sachant qu'il s'en est accordé les moyens financiers à l'avance avec l'augmentation des impôts de 2013!

Après avoir donné 50 milliards en cadeau aux entreprises en 2014-2015-2016 grâce au pacte de responsabilité, LES IMPÔTS CONTINUENT DE RENTRER AU MÊME RYTHME à Bercy, et la même somme en provenance de l'année 2017 (50 milliards € : 3 = 16,66 Milliards €) sera donc disponibles pour -Ne le dites surtout pas- servir de marge de manœuvre CROISSANCE ELECTORALE sous forme de "fruits de la croissance"!

*Pourtant, c'est dans ce Trésor de guerre qu'il faudrait puiser pour augmenter le budget de la défense, comme demandé par le Général CEMAT Pierre de Villiers!

*SI VOUS N'AVEZ PAS ENCORE COMPRIS CETTRE ARNAQUE "A LA CROISSANCE", relisez la nouvelle du 02.05.2016, reprise à l'envi par les médias d'après le journal Les Echos: "Les impôts, vont baisser en 2017 et 2018, grâce "à la croissance" annoncée par François Hollande, confirmant, en cela, ce que j'écris depuis de nombreux mois!

ET VOUS RETROUVEZ TOUT CE QUE JE VOUS AI EXPLIQUE DEPUIS 2013-2014 DANS CE QUI SE PASSE ACTUELLEMENT AU PARLEMENT DANS LES DISCUSSIONS POUR LE BUDGET 2017!

Ces journalistes qui en parlent on lu mes articles sur mon blog Médiapart, car je le prédis depuis 2013, avec la mise en œuvre du pacte de "responsabilité", véritable PIEGE A CONS présidentiel et gouvernemental! Lisons:

*En fait, l'augmentation "inconsidérée" des impôts prévue et effectuée en 2013 par Jean Marc Ayrault, alors Premier Ministre, sous les ordres de François Hollande, PR, préfigurait une réélection "anticipée" par une dépense de 50 milliards au titre d'un cadeau aux entreprises sous forme de pacte de "responsabilité" sur 3 ans, suivie d'une "croissance" fictive à venir en 2016, par la redistribution de la même somme à partir de 2017 sous forme de baisse d'impôts, d'augmentation des fonctionnaires, de primes pour les "Instituteurs", aux éleveurs, etc, etc, AVEC L'AUGMENTATION DES IMÔTS EFFECTUEE EN 2013 et qui CONINUERAIT DE SUIVRE SON COURS  EN 2016 pour courir jusqu'en 2017 et APRES...!

De plus, le 10.05.2016, c'est une baisse des impôts des entreprises qui est envisagée "grâce" à "La Croissance"! C'est vraiment débile et prendre les gens sensés et le Peuple de France pour des cons!

*Fort heureusement, La Grandeur de Notre Pays, La France, ne se mesure pas à l'aune de la multitude d'Elites crétines politiques et médiatiques ajoutés aux autres Elites crétines d'Economistes qui ne savent pas ce qu'est un PRIX DE REVIENT, ce qui démontre qu'augmenter les impôts des conrtibuables pour donner 50 milliards € en guise de "marge de manœuvre Macron" aux entreprises relève de l'internement de l'esprit en milieu "inhospitalier", mais à son passé et à ses Grands Hommes dont le dernier, il faut bien le dire, a été le Général de Gaulle.

             *Bis et bis repetita: Méthode COUE:

             POUR LE PLAISIR DE DEPLAIRE.

Pour ceux du PS qui ont ont ras-le-bol de me lire, qu'ils se disent que le Peuple de France en a ras-le-bol d'être pris pour un Peuple de cons! Alors, je me répète: Il suffit de remplacer le nom de *Manuel Valls par celui de *Bernard Cazeneuve.

*PREAMBULE: Le pacte de responsabilité, comme écrit au deuxième paragraphe, est un véritable PIEGE A CONS! Tous les hommes et Toutes les femmes, Elites crétines politiques, tous les économistes, tous les chroniqueurs, tous les éditorialistes, tous les journalistes, bref, tous, plus ou moins Cancres et Crétins les uns que les autres, et plutôt plus que moins, sont tombés dedans malgré mes mises en garde. ILS SONT, TOUS, IMPARDONNABLES!

1- EXPLICATIONS: Les 3 ans de distribution des 50 milliards "Marge de manœuvre Macron" aux entreprises arrivent à leur terme.

*Cette même somme sera donc à nouveau disponible avec les impôts qui continueront de "rentrer" et seront à la disposition de François Hollande et du gouvernement: Il pourra donc, avec le plus grand renfort des médias, ANNONCER UNE BAISSE DES IMPÔTS en déclarant: Ma politique est bonne, la CROISSANCE est là et je vous en redistribue les fruits: Votez pour moi à l'élection présidentielle de 2017!

POSEZ VOUS alors LA QUESTION de savoir ce qui pourra être dit par l'Exécutif, en paroles charlatanistes (« proposer à des malades des remèdes illusoires ou insuffisamment éprouvés en les présentant comme salutaires ou sans danger ») de François Hollande, Manuel Valls, Michel Sapin, Emmanuel Macron, Myriam El Khomri et le Gouvernement sur l'utilisation de CETTE MÊME SOMME (soit à nouveau 50 milliards, mais ne le dites à personne!) qui sera disponible budgétairement pour les trois  années à venir, PUISQUE LES IMPÔTS N'ONT PAS BAISSE, courent toujours et ne devraient pas pouvoir baisser. Vous avez compris? Non? 

*L'ARNAQUE, la voici: -"A présent que "La Croissance est là", je vais vous en redistribuer les fruits, ce à quoi je répondrai, en langage imagé: "Les fruits de la croissance, MON CUL"! Il n'y a pas de croissance, hors celle que vous avez  décrétée préalablement, avec l'augmentation inconsidérée des impôts sur les "classes moyennes", en pensant les abuser intellectuellement et financièrement! 

Si vous n'avez pas compris, Electeurs, Electrices, contribuables, consommateurs, relisez moi à nouveau, et, si vous n'avez toujours pas compris, posez la question directement à votre député et à Mr François Hollande, Président de La République française! 

2- DEMONSTRATION: Toutes les cotisations sociales (appelées charges) des entreprises sont intégrées aux PRIX DE REVIENT et de vente et sont payées aux entreprises à la vente des produits!

Partant, JE DEFIE tous les hommes et toutes les femmes politiques, Pierre Gattaz, Président du Medef et QUI QUE CE SOIT de me démontrer, ainsi qu'au Peuple de France, qui va être appelé aux urnes pour l'élection présidentielle 2017, le contraire de mes affirmations!

Je dédie donc cet article à Monsieur François Hollande, Président de La République, qui a été Professeur d'Economie à Sciences PO Paris de1988 à 19991. (Ref: Le JDD, Twitter, 11.09.2015, @aprimegroup, retwitté par PPDA). 

Le sujet pacte de "responsabilité" et son échec prévisible, que je dénonce depuis le début, est d'autant plus IMPORTANT que je viens d'apprendre par Twitter, ce jour 11 septembre 2015, que François Hollande, Président de La République, a été professeur d'économie à Sciences PO de 1988 à 1991, selon le JDD (Twitter 11.09.2015, @aprimegroup retwitté par PPDA).

*Ainsi, plus les jours passent, plus L'ACTUALITE silencieuse qui n'en parle pas démontre l'actualité du titre de cet article: "Le pacte de "responsabilité" a été et est toujours un PIEGE A CONS et ce n'est pas la "croissance" de 0,6% dont se gargarisent les politiques, les économistes et les médias qui fera baisser le taux de chômage.

Et le Gouvernement de Bernard Cazeneuve sera crédible dès lors que, d'un seul bloc et d'une seule voix il sera répondu à Pierre Gattaz, patron du MEDEF, sur les "charges" des entreprises: - "Nous allons vous expliquer comment se calculent un PRIX DE REVIENT et de vente": TOUTES les cotisations et "charges patronales y sont incluses et rapportent des bénéfices sur les prix de vente. Elles ne coûtent donc RIEN aux entreprises, sont payées par les consommateurs, et le patronat n'a qu'à les reverser aux organismes d'Etat chargés de les récupérer ou à les conserver après vente si elles ont déjà été versées aux organismes chargés des recouvrements..

Cela étant, dans le cadre du pacte de "responsabilité", si les entreprises avaient eu des carnets de commandes supérieures durablement à leurs capacités de productions et embauché EN PLUS des emplois existants, cela se saurait. Il n'en a, à ce jour, rien été! Voyons donc ce qu'il en est plus exactement:

*Plus 38 000 chômeurs au mois de février 2016!

Le 28 .04.2015, c'est par BFM Business qu'il est annoncé qu'il pourrait être créés entre 115 000 et122 000 emplois d'ici cette date à 2022! Il n'y est pas précisé que ce seraient des emplois EN PLUS de ceux existants et dans quels secteurs de l'économie! Sans marché, pas de commandes supplémentaires, donc pas d'embauches EN PLUS! Poudre aux yeux en vue des élections à venir!

Le 06.03.2015, c'est par le réseau Twitter que le Gouvernement de Manuel Valls annonce: "Le pacte: 35 000 contrats de jeunes en alternance d'ici 2017 dans l'automobile"!

Il oublie sciemment de préciser que ce seraient pas des emplois supérieurs à l'effectif actuellement au travail "dans l'automobile" et que ces 35 000 contrats de jeunes en alternance seraient embauchés définitivement "dans l'automobile" et feraient 35 000 demandeurs d'emplois de moins "dans l'automobile", grâce à des carnets de commandes supérieures aux capacités de production actuelle "dans l'automobile"! 

*Ce ne sont là que des remplacements pour départs à la retraite ou autres, tout simplement, "dans l'automobile"!

*Le pacte de "responsabilité" n'aura donc servi à RIEN, "dans l'automobile"! Continuons:

*Postulat! Quand le Gouvernement annonce que "le coût du travail" baisse ou a baissé", il "oublie" de préciser que c'est grâce à l'augmentation de nos impôts et au détriment du pouvoir d'achat des contribuables qui ne cesse de baisser! Ceci étant, et en outre, le nombre de chômeurs n'a pas cessé d'augmenter...

Et la meilleure façon d'illustrer mon article est de faire ressortir la "prime de départ" de 13,7 millions d'€uros prévue pour Mr Michel Combes après 3 ans passés chez Alcatel, laquelle a fait la Une des médias dans la semaine du 7 au 12.09.2015, ainsi que la "prime à l'embauche" de 4 millions € allouée par Sanofi à Mr Olivier Brandicourt que je ne critique pas, tant mieux pour eux, mais la turpitude avec laquelle les grandes entreprises et sociétés manipulent les dirigeants politiques et la population "Peuple de France" avec "leurs charges salariales", lesquelles, en fait, leur sont remboursées intégralement, investissement et "charges" comprises, avec encore des bénéfices sur les prix de vente des produite et services. Le manque de compétitivité provient donc bien des "charges exceptionnelles des bénéfices sur les prix de vente!

*A ce stade, je le répète et ne le répèterai jamais assez: Le pacte de "responsabilité" est bien un véritable PIEGE A CONS dans lequel ne peuvent tomber que ceux qui le veulent se laisser prendre! 

Voilà donc à quoi servent en partie les 50 milliards de "marge de manœuvre Macron" offerts aux entreprises avec le pacte de "responsabilité" qui n'est, Toulemonde le comprend mieux à présent, le véritable PIEGE A CONS que je dénonce depuis qu'il en a été question, en janvier 2014, en guise de "bonne année, bonne santé". 

Continuons notre lecture instructive avec quelques retours en arrière pour se remémorer la manipulation dont la population -Peuple de France, pour l'appel aux urnes "Votez pour moi"- a été l'objet:

*LA FRANCE EST DANS UNE SITUATION CATASTROPHIQUE! Déclaration de Pierre Gattaz aux médias, très certainement après avoir enfin pris conscience que mes articles n'étaient pas critiquables sur le fond. Bref...

Il sait que le pacte de responsabilité EST UN PIÈGE A CONS et que François Hollande devrait tomber dedans, grâce à l'action conjuguée de Manuel Valls et de Emmanuel Macron!

Qui s'y laissera prendre en plus? Les contribuables?

*AVERTISSEMENT: Toute politique financière et tout pacte de "responsabilité" qui ne tiendront pas compte de cet écrit seront voués à l'échec programmé.

*Ceci étant, adopté par le Parlement le mardi 08 juillet 2014 "A LA PANURGE" par des députés craignant une dissolution du Parlement qui les verraient ne pas être réélus, le pacte de "responsabilité" est devenu, depuis cette adoption, un pacte d'Irresponsabilité financière et politique qui devrait se régler à la prochaine élection présidentiel de 2017 par le rejet de François Hollande et de Manuel Valls si le pacte en question reste le même.

                                     -

          DU PACTE DE RESPONSABILITE

*Le pacte de "responsabilité", "c'est l'Avenir de La France", a déclaré Jean Marc Ayrault à Jean Jacques Bourdin sur BFMTV en sa matinale du 6 mars 2014. Mais... l'Avenir de Notre Patrie, de Notre Pays, La France, n'est pas dans la provocation de Pierre Gattaz de créer un "salaire intermédiaire" inférieur au SMIC, Pierre Gattaz, qui n'a  même pas eu la décence de respecter Le Président de La République Française et les Français, à partir de l'étranger où il avait été invité par François Hollande, aux frais des contribuables.

*Cela étant, oui, Pierre Gattaz, patron du MEDEF, avait raison de dire qu'il n'y aurait pas de contrepartie d'embauches en échange de 50 petits milliards d'€uros! Oui Pierre Gattaz a eu tort d'avoir raison de le dire car il l'a dit du haut de son outrecuidance à La France qui l'avait invité à un voyage d'études à l'étranger!

*Bien entendu, rien ne sera possible pour relancer l'économie si TOUS les chefs de partis politiques, Patriotes convaincus, ne se rendent pas enfin compte que Seule L'Union Sacrée derrière un Seul homme - qui ne peut être Que François Hollande, Président de la République Française, ou son successeur démocratiquement élu - sera le gage de La Réussite du Redressement économique et de la baisse du chômage au sein de Notre Patrie, Notre Pays, La France, ce qu'il lui restera à démontrer.

*Qu'importe par ailleurs que cette Union Sacrée Patriotique ne dure Que pour la durée du rude combat à mener contre les puissances politiques et financières qui ont détruit Notre économie avec la complicité tacite de Nos élus, Toutes tendances confondues, depuis l'année 1973.

*Pour commencer, il faut, il est nécessaire et Impératif de remettre de l'ordre dans le bordel financier organisé autour du financement des cotisations sociales patronales qui, Tous les économistes vous le diront, réparties sur les prix de revient et les prix de vente, rapportent des bénéfices assez conséquents pour provisionner des retraites chapeau, des parachutes dorés, des salaires faramineux pour les dirigeants, des dépenses somptuaires et des "charges de structure" des Groupes inconsidérées.

*C'est à cet endroit de la chaine "d'assistance à la production" qu'il faudrait faire le véritable calcul du coût de revient de ces charges de structure incluses dans le calcul des prix de vente des produits Hors Taxes, car il y a là soucis à se faire!

*Toutes ces véritables Charges patronales décrites ci dessus ont donc Tout à voir avec le coût du travail à la production auxquelles elles sont ajoutées pour déterminer les prix de vente des produits destinés à la vente en France ou à l'exportation.

                            I-------------I

                           *Point N°9*

                       *CONCLUSION:

Le langage à tenir à Geoffroy Roux de Bézieux, nouveau Président du MEDEF qui a succédé à Pierre Gattaz:

*Tout ce qui précède étant dit et bien dit, réussir à sortir Notre Patrie, Notre Pays, La France, du marasme économique et financier par le "dialogue social" imposé par ordonnances précipitées sur le pacte de "responsabilité" et ses "résultats" trafiqués à l'envi implique, de la part de Tous les chefs des Partis Politiques, Une seule et même voix pour tenir le langage suivant à pierre Gattaz, Patron du MEDEF:

1) "Vous devez obligatoirement provisionner pour Investissements et Amortissement conséquents avant de provisionner pour retraites chapeau, parachutes dorés, salaires faramineux des dirigeants et autres dépenses inconsidérées nuisibles au bon fonctionnement de l'entreprise et à son développement.

2) Vous devez reconnaitre que les cotisations sociales patronales ne sont pas de véritables "charges", mais des avances sociales réparties sur les COÛTS DE REVIENT et sur les prix de vente et vous rapportent des bénéfices sur prix de vente!

3) A présent, vous avez la parole pour nous faire connaitre votre position à ce sujet. Le reste suivra.

*En résumé, bien négocier impose aux négociateurs: Responsabilité, responsabilité de se dire les choses telles qu'elles sont véritablement, en Toute confiance patriotique, en pensant Patrie, Pays, France! Foin des égos, des ambitions personnelles et des coffres forts.

*Ceci  étant, Manuel Valls, argüant de la "solidarité de famille politique" a fait adopter par le parlement, A LA PANURGE", le pacte de "responsabilité" sans aucune négociation, hors diktat du MEDEF. Ce pacte de "responsabilité" est donc devenu, ipso facto, "Pacte d'Irresponsabilité" politique.

L'on en voit à présent les résultats: Baisse du pouvoir d'achat, augmentation du chômage de masse potentiellement à l'augmentation des dividendes des actionnaires!

*Comme chacun l'aura compris en effet après lecture, Notre Pays, Notre Patrie, La France, ne pourra jamais s'en sortir si les règles de gestion et de la répartition "des richesses" telles qu'elles existent actuellement ne sont pas revues en profondeur. Seul l'avenir me donnera raison ou tort!

Il appartient donc à Emmanuel Macron, héritier putatif de François Hollande, de tirer la substantifique moëlle de mes écrits l'on ne peut plus désintéressés pour, sans aucune fioriture, relancer l'Economie comme il le faudrait par la méthode du REVISIONNISME ECONOMIQUE!  

PS: Je tiens à préciser, pour en conclure, que je suis Gaulliste, d'esprit gaulliste, ni de droite ni de gauche, mais POUR LA FRANCE, comme l'a si bien dit le Général bien avant moi. Paix à son âme.

Armand de Franceville, Nom de Plume, Alain Saiche, Nom Patronyme.

                        -------------------

         LE FIL DU BLOG

 
                          ----------

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte