Alain Saiche
Abonné·e de Mediapart

1253 Billets

0 Édition

Billet de blog 13 oct. 2021

²fer²-Le fanatisme économique et social mènera à une révolution intellectuelle

Fiche de lecture de l'ouvrage "Un autre Monde" de Joseph E. Stiglitz, "prix Nobel" d'économie 2001. Entre le fanatisme du marché et la critique sans nuance de la mondialisation, Stiglitz identifie une autre voie possible qui consiste à « réformer la mondialisation » en insistant sur les liens entre attitudes économiques et culturelles. Copie Alain Saiche.

Alain Saiche
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Lettre ouverte adressée à Monsieur Joseph E. Stiglitz, Prix Nobel d'économie 2001, américain qui a déja été consulté sur le sujet économique par le Président de la Répubmique, Monsieur Emmanuel Macron.

cc: Monsieur Jean Tirole, Prix Nobel d'économie 2014.

              *PRÉSIDENTIELLE 2022*

Je jette la présomption d'innocence politique à la poubelle de l'Histoire.

C'est ce que j'entends vous démontrer de manière magistrale irréfragable.

*C'EST  UN RÉDEMPTEUR  AVEC  L'ÉCONOMIE  NATIONALE  MARCHANDE,  SOCIALE  ET  SOCIÉTALE  QU'IL  FAUT  À  LA  FRANCE.

 ÉDITER

                                      ----------

Bonjour Monsieur le Président de la République, Hommes et Femmes qui faites, de la politique, VOTRE PAIN QUOTIDIEN, Ministres, Députés, Sénateurs, Présidents de Régions et de Départements, 36 000 Maires de France, partenaires sociaux.

Je jette, aujourd'hui 17 juillet 2021, la présomption d'innocence que vous revendiquez à outrance à la poubelle de l'Histoire de France, car VOUS ÊTES TOUS COUPABLES!

Vous mentez effrontément à la population sur le financement des Retraites, de la Sécurité sociale, du Chômage, de la Vieillesse, de la Dépendance, etc, etc...

La seule union politique que vous prônez et qui existe actuellement est l'union politique contre les valeurs morales de la République, avec la présomption d'innocence mise en exergue, pour vous couvrir, à chaque affaire qui se dévoile!

Bonjour hommes et femmes politiques, Président de la République, Premier Ministre, Président du Conseil d'État, Président de la Cour des comptes, Président du Conseil constitutionnel, Ministres, députés, sénateurs, Présidents de Régions et de Départements, 36 000 Maires de France.

Je jette, aujourd'hui 17 juillet 2021, la présomption d'innocence que vous revendiquez à outrance à la poubelle de l'Histoire de France, car  VOUS ÊTES TOUS COUPABLES!

Vous mentez effrontément à la population sur le financement des Retraites, de la Sécurité sociale, du Chômage, de la Vieillesse, de la Dépendance, et d'un Revenu universel qui serait à créer!

                                     ----------

Bonjour Monsieur Joseph E. Stiglitz, Prix Nobel d'économie 2001, économiste américain, consulté à maintes reprises par le Président de la République française, Monsieur Emmanuel Macron.

Cette lettre ouverte a pour but de vous faire ressortir qu'aucun économiste français, dont le prix Nobel d'économie 2014, Jean Tirole ne prent le risque de démontrer le contraire de mes écrits, ce qui démontre leur inaptitude à vouloir dialoguer et argumenter pour défendre leur position.

 Cela étant, il me serait agréable que vous me fassiez connaitre votre position sur le sur le sujet suivant: "Les entreprises ne payent aucune cotisation sociale pour financer les Retraites, la Sécurité sociale, le Chômage, la Vieillesse et la Dépendance", qu''auriez vous à me répondre?

Vous trouverez, ci après, un de mes derniers articles destiné à vous en informer.

Je vous en souhaite bonne lecture et bonne compréhension. In fine, se trouve la copie de la présentation d'un de vos livres sur l'économie: "Un autre monde".

En l'attente de vos observations, 

   Je vous prie d'agréer, Monsieur, l'expression de ma considération distinguée.

cc: M. Emmanuel Macron, Président de la République française.

Armand de Franceville, Non de Plume, Alain Saiche, Nom Patronyme, 2 Avenue Casteroun, 40 230, St Vincent de Tyrosse, France. 

                                      ----------

²craf*²-Appel d'offre à financement des retraites et Sécurité sociale à l'équilibre ÉDITER

A l'occasion de l'élection présidentielle 2022, je lance un Appel d'offre intellectuel à tous les candidats à devenir Président de la République pour préparer un budget de financement des Retraites "à l'équilibre sans recul de l'âge de départ à la retraite". Item pour le financement de la Sécurité sociale sans abaisser les remboursements. Item pour le remboursement des indemnités Chômage.

        *PRÉSIDENTIELLE 2022*

TENEZ LES À LEURS CRIMES, M'AVEZ VOUS ÉCRIT, Monsieur Emmanuel Macron, PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE!

La guerre à mener pour gagner l'élection présidentielle 2022 sera une guerre idéologique sans merci pour vaincre et bouter hors de l'Elysée, de Matignon et de Bercy "La gestion par les Arnaques aux cotisations sociales et fiscales des entreprises" pour financer les Retraites, la Sécurité sociale, la Chômage, la Vieillesse, la Dépendance et la création éventuelle d'un Revenu universel.

CONTRAIREMENT  À  CE  QUE  LES  HOMMES  ET  LES  FEMMES  POLITIQUES  ET  LES  ÉCONOMISTES  VEULENT  FAIRE  CROIRE  À  LA  POPULATION,  IL  N'EST  PAS  NÉCESSAIRE  D'AUGMENTER  LA  DURÉE  DES  COTISATIONS  SOCIALES  ET  DE  RETARDER  L'ÂGE  DE  DÉPART  À  LA  RETRAITE  ET  POUR  AVOIR  UN  BUDGET  DE  FINANCEMENT  DIT  "A  L'ÉQUILIBRE"!

C'est ce que j'entends vous démontrer de manière magistrale irréfragable.

C'EST  UN RÉDEEMPTEUR  AVEC  L'ÉCONOMIE  QU'IL  FAUT  À  LA  FRANCE.

 ÉDITER

Rédempteur, rédemptrice, adjectif, (redemptor, celui qui rachète). Littéraire. Qui rachète, réhabilite. Une œuvre rédemptrice pour la France serait celle, pour un candidat à l'élection présidentielle 2022, de réconcillier la population française avec l'économie et les hommes et femmes politiques qui la bafouent outrageusement par le Menticide et la gestion menticidaire "soft des affaires.

Echanges épistolaires avec le Président de la République, Monsieur Emmanuel Macron, et moi, Alain Saiche.

Vous m'avez écrit, Monsieur le Président, souvenez vous:...///... "C'est complexe, il faut être intelligent à ce sujet. Vous devez vous débarrasser de la protection avant de pouvoir la voir, puis vous l'éliminez avant de vous en débarrasser aussi. Tenez les à leurs crimes".

De qui parliez vous? Souvenez vous!... des dirigeants des entreprises de France... c'est bien sûr...     

La PENSÉE DU JOUR et de ceux à venir: "Il y a deux manières de conquérir et asservir une nation. L'une est par l'épée. L'autre est par la dette". (John Adams, 1735-1826, deuxième président des Etats Unis).

1- Prenez garde à  "La Vérité économique des affaires fiscales et sociales sortant du puits": Cliquez sur le lien N° 1 ci-après:

** "La Vérité sortant du puits armée de son martinet pour châtier l’humanité" de     

                

.

Tous les hommes et toutes les femmes politiques ont une sainte trouille de cette Vérité qui les dérange.

                                    ----------

Copie intégrale d'un message épistolaire avec Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République, et moi.

Vous m'avez écrit, le 06 août 2017, Monsieur le Président, ce qui suit: Copie intégrale du message:

Emmanuel Macron 

Bonjour Alain. As tu écrit à François Hollande sur le sujet? La première fois que j'ai vu tes écrits, c'est quand tu m'as montré. Pour moi, personne n'est au dessus de la loi et tout le monde devrait être puni pour l'avoir violé, même les grandes entreprises qui violent les gens en "jouant le jeu" tel que nous le connaissons. C'est toujours du vol. Je ne le défendrai pas et quand je les trouverai et je le ferai. Ils ont fini avec. Je commence à la maison avec des politiciens corrompus, en les nettoyant, car sans une politique appropriée, ils continueront à s'en tirer avec leurs crimes parceque les corrompus les couvriront. Cela a-t-il du sens? C'est complexe, il faut  être intelligent à ce sujet. Vous devez vous débarrasser de la protection avant de pouvoir la voir, puis vous l'éliminez et vous vous en débarrassez aussi. Tenez-les à leurs crimes.

Et vous aviez parfaitement raison. Après de longues explications, car vous m'aviez demandé de vous convaicre, vous l'avez reconnu explicitement et implicitement:

Les entreprises ne payent aucune cotisation sociale, comme je vous l'avais démontré. Cliquez sur le lien ci-après, à titre de rappel N° 1:

Et, ensuite, Cliquez également, à titre de rappel, sur le lien N° 2 ci après:

Chacun saura ainsi parfaitement à quoi  s'en tenir.

                    ------- 

Les candidatures à l'élection présidentielle 2022 commencent à affluer. Le moment est donc venu de porter à la connaissande de la population française, en sa diversité, les échanges épistolaires entretenus entre 2017-2018 et 2019, entre le Président de la République, Monsieur Emmanuel Macron, et moi, sur les sujet économiques, ET EN PARTCULIER SUR LES ARNAQUES AUX COTISATIONS SOCIALES ET FISCALES DES ENTREPRISES.

                             ----------

2- Le mieux pour se mettre dans l'ambiance, est de passer à ce que m'a écrit la Président de la République, Monsieur Emmanuel Macron, au cours de ses échanges épistolaires 2017-2018-2019. Cliquez sur le lien N° 2 suivant: 

Il y a donc bien un problème fondamental à régler par tous les candidats, celui du financement pérenne des Retraites, de la Sécurité sociale, du Chômage, de la Vieillesse, de la Dépendance, ainsi que d'un Revenu universe à créer pour les candidats qui  souhaiteraient le mettre dans leur programme.

                             ----------

3- Car la conclusion provisoire vous appelle à suivre les événements Présidentielle 2022 et à vous préparer à toutes les surprises qui relèveront des candidats qui passeront le cap des 400 parrainages. Pour ce faire, Cliquez sur le lien N°3 suivant:

CAR C'EST UNE VÉRITABLE GUERRE PSYCHOLOGIQUE QU'IL FAUDRA MENER CONTRE LES MENTICIDES SUBLIMINAUX ET LA GESTION MENTICIDAIRE "SOFT" DES AFFAIRES QUI POURRAIT EN DÉCOULER.

4- C'est effet tout le système économique qu'il faut revoir et remettre à plat. Cliquez sur le lien N° 4 suivant:

Mais quel homme ou quelle femme politique aura le dos assez large pour le mettre en euvre?

5- Cela étant, L'ÉCOLOGIE NE DEVRAIT PAS ÊTRE UN PARTI POLITIQUE, mais une composante intégrale de l'économie de gestion, laquelle est la seule logique de gestion EN BON PÈRE DE FAMILLE.

Cliquez sur le lien N° 5 suivant:

Bonne lecture à toute la population en âge de comprendre ce qu'est LA VIE DE TOUS LES JOURS.

6- Enfin ne l'oublions pas, mis de côté volontairement par ignorance à en parler, LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE EST EN MÊME TEMPS "CHEF DES ARMÉESCliquez sur le lien N° 6 suivant:

           HONNI SOIT QUI MAL Y PENSE.

Armand de Franceville, Nom de Plume, Alain Saiche, Nom Patronyme, 2 Avenue Casteroun, 40 230 St Vincent de Tyrosse. 

                             ----------

La suite au prochain numéro.

Bonne lecture à toutes et à tous. 

LE FIL DU BLOG

Nouvel eBook

Défense et illustration des libertés académiques
Une mobilisation commune en défense du droit de savoir et de la liberté de dire, de la liberté de chercher et du droit de déranger

Je découvre 

MOTS-CLÉS

                              ----------  

Un autre Monde - Contre le fanatisme du marché

Publié le 27/07/2007

Auteur(s) : Joseph E. Stiglitz

Editions Fayard

Fiche de lecture de l'ouvrage "Un autre Monde" de Joseph E. Stiglitz, "prix Nobel" d'économie 2001. Entre le fanatisme du marché et la critique sans nuance de la mondialisation, Stiglitz identifie une autre voie possible qui consiste à « réformer la mondialisation » en insistant sur les liens entre attitudes économiques et culturelles. Il développe plusieurs dossiers prioritaires : celui de la propriété intellectuelle, celui de l'appropriation des ressources naturelles, et celui du réchauffement climatique qui nécessite que les forces économiques de la mondialisation qui ont été jusqu'ici néfastes pour l'environnement deviennent des moyens pour le protéger à travers des procédures d'incitation, des réglementations plus sévères, des taxes.

Présentation éditeur :

Aujourd'hui, il existe une certaine conscience des limites des marchés. Les scandales des années 1999 ont jeté "la finance et le capitalisme de style américain" à bas du piédestal où ils se trouvaient depuis trop longtemps. Plus globalement, on a compris que la perspective de Wall Street, souvent à courte vue, était diamétralement opposée au développement, qui exige une réflexion et une planification à long terme. On se rend compte aussi qu'il n'y a pas une seule forme de capitalisme, une seule "bonne" façon de gérer l'économie. Il existe d'autres formes d'économie de marché (comme celle de la Suède, où la croissance est restée vigoureuse) qui ont créé des sociétés tout à fait différentes de celle des États-Unis, avec de meilleurs systèmes de santé et d'éducation et moins d'inégalité. Or, du moment qu'il y a des alternatives et des choix, ce sont les processus politiques démocratiques qui doivent être au centre des prises de décision, et non pas les technocrates. L'un des principaux choix auxquels toutes les sociétés sont confrontées concerne le rôle de l'État. Le succès économique nécessite de trouver le juste équilibre entre l'État et le marché. Quels services l'État doit-il fournir? Quelles réglementations doit-il instaurer pour protéger les travailleurs, les consommateurs, l'environnement? Il est clair que cet équilibre change avec le temps, et qu'il sera différent d'un pays à l'autre. Dans ce livre, je vais démontrer que la mondialisation, telle qu'on l'a imposée, a empêché d'obtenir l'équilibre requis. Je veux souligner cependant que rien n'oblige à ce qu'elle nuise à l'environnement, aggrave les inégalités, affaiblisse la diversité culturelle et favorise les intérêts des grandes firmes aux dépens du bien-être des simples citoyens. Une mondialisation choisie, bien gérée, comme elle l'a été dans le développement réussi d'une grande partie de l'Asie orientale, peut beaucoup apporter aux pays en développement comme aux pays développés.

Nos commentaires :

Joseph Stiglitz rappelle : « La mondialisation est le terrain sur lequel se jouent certains de nos grands conflits sociétaux - dont ceux qui portent sur les valeurs fondamentales. Parmi les plus importants, il y a celui qui concerne le rôle de l'Etat et des marchés » (p 15). Entre le fanatisme du marché et la critique sans nuance de la mondialisation, Stiglitz identifie une autre voie possible (« réformer la mondialisation ») en insistant sur les liens entre attitudes économiques et culturelles. Il montre les problèmes engendrés par un passage trop brutal à l'économie de marché en étudiant les difficultés rencontrés par l'Amérique latine et l'Afrique pour s'intégrer à la mondialisation et il en conclue qu_il faudra d'abord stabiliser et sécuriser le monde en développement. En particulier, il insiste à travers l'étude des accords pour libéraliser les échanges sur la nécessité d'introduire un traitement différencié en faveur des pays en développement.

Pour faire fonctionner la mondialisation, Joseph Stiglitz développe plusieurs dossiers prioritaires : celui de la propriété intellectuelle qui doit conduire à un système équilibré favorisant à la fois l'innovation et la justice sociale ; celui de l'appropriation des ressources naturelles qui pose le problème du juste partage des richesses et du bon fonctionnement de la communauté internationale ; celui du réchauffement climatique qui nécessite que les forces économiques de la mondialisation qui ont été jusqu'ici néfastes pour l'environnement deviennent des moyens pour le protéger à travers des procédures d'incitation, des réglementations plus sévères, des taxes.

Concernant le rôle des multinationales, Stiglitz insiste sur la responsabilité sociale des entreprises et la lutte nécessaire contre les ententes qui débouchent sur des monopoles de fait et le risque de voir se développer la corruption.

Stiglitz aborde aussi « le fardeau de la dette » des pays en développement avec des prêteurs qui sont incités à trop prêter car cela est rentable et peu risqué puisque en dernier recours, il y a le FMI. C'est l'emprunteur qui supporte tous les risques, en particulier celui du taux d'intérêt et celui du taux de change. L'auteur propose toute une série de réformes comme la mise en place d'une législation internationale des faillites.

Pour rendre l'économie mondiale plus stable et plus efficace, Stiglitz propose de réformer le système de réserve mondial. Il constate que dans le système actuel, le coût des réserves est élevé pour les pays en développement et facteur d'instabilité pour l'économie mondiale. Stiglitz propose de s'inspirer du système envisagé par Keynes pour mettre en place une véritable monnaie internationale, les greenbacks mondiaux.

L'ensemble de ces propositions conduit Joseph Stiglitz à conclure par un chapitre intitulé : « Démocratiser la mondialisation » où il insiste en particulier sur le fonctionnement des institutions internationales qui devrait être guidé par un « nouveau contrat social mondial » entre pays développés et pays en développement.

A noter :

  • 53 pages de notes à la fin de l'ouvrage qui apportent des précisions utiles pour le contenu de chaque chapitre
  • Pas de formalisation

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Le ministre, l’oligarque et le juge de trop
Avocat, Éric Dupond-Moretti s’en est pris avec virulence à un juge qui faisait trembler Monaco par ses enquêtes. Ministre, il a lancé une enquête disciplinaire contre lui. Mediapart révèle les dessous de cette histoire hors norme et met au jour un nouveau lien entre le garde des Sceaux et un oligarque russe au cœur du scandale. 
par Fabrice Arfi et Antton Rouget
Journal — Extrême droite
Hauts fonctionnaires, cadres sup’ et déçus de la droite : enquête sur les premiers cercles d’Éric Zemmour
Alors qu’Éric Zemmour a promis samedi 22 janvier, à Cannes, de réaliser « l’union des droites », Mediapart a eu accès à la liste interne des 1 000 « VIP » du lancement de sa campagne, en décembre. S’y dessine la sociologie des sympathisants choyés par son parti, Reconquête! : une France issue de la grande bourgeoisie, CSP+ et masculine. Deuxième volet de notre enquête.
par Sébastien Bourdon et Marine Turchi
Journal — Outre-mer
Cette France noire qui vote Le Pen
Le vote en faveur de l’extrême droite progresse de façon continue dans l’outre-mer français depuis 20 ans : le Rassemblement national (RN) de Marine Le Pen est le parti qui y a recueilli le plus de voix au premier tour en 2017. Voici pourquoi cela pourrait continuer.
par Julien Sartre
Journal
Les défections vers Zemmour ébranlent la campagne de Marine Le Pen
Le départ de Gilbert Collard, après ceux de Jérôme Rivière ou de Damien Rieu, fragilise le parti de Marine Le Pen. Malgré les annonces de prochains nouveaux ralliements, le RN veut croire que l’hémorragie s’arrêtera là.
par Lucie Delaporte

La sélection du Club

Billet de blog
Pour que jamais nous ne trions des êtres humains aux portes des hôpitaux
Nelly Staderini, sage-femme, et Karelle Ménine ont écrit cet billet à deux mains afin de souligner l'immense danger qu'il y aurait à ouvrir la porte à une sélection des malades du Covid-19 au seuil des établissements hospitaliers et lieux d'urgence.
par karelmenin
Billet de blog
L’éthique médicale malade du Covid-19 ? Vers une banalisation du mal
Plus de deux ans maintenant que nous sommes baignés dans cette pandémie du Covid19 qui a lourdement impacté la vie et la santé des français, nos structures de soins, notre organisation sociale, notre accès à l’éducation et à la culture, et enfin notre économie. Lors de cette cinquième vague, nous assistons aussi à un nouvel effet collatéral de la pandémie : l’effritement de notre éthique médicale.
par LAURENT THINES
Billet de blog
Les urgences et l'hôpital en burn-out !
On connaît par cœur ce thème souvent à l'ordre du jour de l'actualité, qui plus est en ce moment (une sombre histoire de pandémie). Mais vous ne voyez que le devant de la scène, du moins, ce qu'on veut bien vous montrer. Je vais donc vous exposer l'envers du décor, vous décrire ce que sont vraiment les urgences d’aujourd’hui ! Et il y a fort à parier que si l'ensemble des Français connaissaient ses effets secondaires, il en refuseraient le traitement, au sens propre comme au figuré !
par NorAd4é
Billet de blog
Toulouse : un désert médical est né en décembre au cœur de la ville rose !
[Rediffusion] Questions au gouvernement, mardi 11 décembre, Assemblée nationale, Paris. Fermeture du service de médecine interne à l’hôpital Joseph-Ducuing de Toulouse… Plus de médecine sans dépassement d’honoraires au cœur de la ville rose. Toulouse privée de 40 lits pouvant servir pour les patients Covid (vaccinés ou pas…)  Plus de soins cancer, VIH etc !
par Sebastien Nadot