²ca-Lettre ouverte à tous les économistes @Cercle_eco @Rexecode @ENA_fr @EHESS_fr

Le Général de Gaulle avait su créer une Union nationale au sortir de la guerre 1939-1945, rétablir la paix et relancer l'économie tout en créant la Sécurité sociale, l'assurance chômage et une retraite vieillesse après la libération, avec le Ministre du travail Ambroise Croizat. Il appartient à présent à Emmanuel Macron de créer de nouvelles règles sanitaires salvatrices sur le sujet.

                             Bonjour La France, Françaises, Français.

                                       Mise à jour au 04.03.2021

                   *AFIN QUE NUL N'IGNORE ET N4OUBLIE*

L'idée géniale du quinquennat 2017-2022 serait que le Président de la République, Monsieur Emmanuel Macron, prenne la décision d'initier la création d'une enquête parlementaire pour reconnaître officiellement "Qui paye effectivement, de sa propre poche, les cotisations sociales pour financer les Retraites, la Sécurité sociale, les indemnités chômage, la vieillesse, la Dépendance, etc, etc..."

Cette lettre ouverte a pour but de vous démontrer que tous les économistes mentent et persistent de vous faire croire que les entreprises payent des cotisations sociales pour financer les retraites, la Sécurité sociale, le Chômage, la Vieillesse, la Dépendance, et cotiseront pour le Revenu universel que le Président de la République, Monsieur Emmanuel Macron, a promis de créer au cours de sa campagne électorale 2017.

 

1--"Mrs Gilles de Margerie, Commissaire général de Stratégie Gouv, Pierre-Louis Bras, Pdt COR Retraites, Pierre Bernasconi, Pdt du Conseil Economique Social Environnemental (CESE), et Philippe Martin, Pdt du Conseil d'Analyse Economique (CAE) et Laurent Pietraszewski, Commissaire à la réforme des retraites, mentent effrontément sur le mode de financement des retraites!

2- Les cours de l'Ecole nationale d'administration (ENA) travestissent la Vérité! 

3- L'École des hautes études en sciences sociales (EHESS) vous fait prendre les Vessies de l'école pour les Lanternes de l'Élysée!

4-Le Cercle des économistes (croissance plus) est un cercle de réflexion, fondé en 1992, à l’initiative de Jean-Hervé Lorenzi, qui réunit une trentaine d’économistes et d’universitaires. Sa mission est d’organiser et de promouvoir un débat économique ouvert et accessible à tous. Ses membres se distinguent par des approches et des compétences différentes, garantissant ainsi la richesse et la pluralité des débats. Le Cercle des économistes organise différents événements annuels dont les Rencontres Économiques d’Aix-en-Provence.

Tout comme les autres organisations, clubs, cercles, il est le centre de ceux qui tournent autour du pot. 

Vous pouvez par ailleurs vous en convaincre en cliquant sur quelques articles extraits de mon Blog Médiapart.

Tous ont reçu les articles ci après, que vous pouvez lire en cliqant sur les titres suivants:

INTERMÈDE DE LECTURE INSTRUCTIVE SUR L'ÉCONOMIE et LA MÉTHODE DE GESTION PAR LE RÉVISIONNISME ÉCONOMIQUE pour relancer l'économie par la baisse drastique et obligatoire du Calcul des coûts de production.

 Conclusion: LA FRANCE EST LE PAYS DES ARNAQUES FISCALES ET SOCIALES AUX COTISATIONS SOCIALES DES ENTREPRISES où les financiers font leur beurre, aidés par le parti politique au pouvoir.

Toutes les explications nécessaires à vous le démontrer vous sont données au cours et à la suite de ma démonstration magistrale.

Elles porteront sur un bref rappel des échanges épistolaires 2018-2019 entre le Président de la République, Monsieur Emmanuel Macron et moi, et sur mes propositions, bien connues du Président de la République et de tous les Ministres du Gouvernement, des députés, des sénateurs, des grandes Administrations, de la Police, de la Justice, des grandes écoles, dont l'École nationale d'administration, et des 36 000 Maires de France.

 

C'est ce que j'entends vous démontrer de manière magistrale, en commençant par vous soumettre le problème prélminaire de calcul Élémentaire suivant, en guise de MISE DANS L'AMBIANCE DES ARNAQUES AUX COTISATIONS SOCIALES ET FISCALES DES ENTREPRISES.

 

Économistes de partout en France, fonctionnaires de la haute administration, présidents et Directeurs des grandes écoles de formation à la gestion, élèves et stagiaires de toutes les écoles de formation, 

À vos neurones.

1- Sachant que le montant de toutes les cotisations sociales des entreprises sont incorporées dans les calculs des coûts de production, et de vente,

2- Sachant qu'une marge bénéficiaire, peut aller et varier, par exemple, de 3,4,5,10, etc..../.... jusqu'à 50 % voire plus et même beaucoup plus,

3- Sachant que les cotisations sociales, affectées aux coûts de production, rapportent des sommes correspondantes aux marges bénéficiaires affectées aux produits pour déterminer les prix de vente,

4- Sachant que les entreprises reversent les charges sociales perçues auprès des consommateurs aux organismes chargés des recouvrements aux taux prévus de par la loi, c'est à dire sans les bénéfices rapportés par les marges bénéficiaires des cotisations socialesdes entreprises affectées aux coûts de production et rapportées par les prix de vente,

5- Il en découle que les entreprises conservent par devers elles la différence entre les sommes correspondantes entre les bénéfices rapportés par les prix de vente et les sommes reversées aux organismes chargés des recouvrements,

6- Sachant, de manière irréfragable, que les cotisations sociales des entreprises ne peuvent, en aucun cas, être considérées comme étant des investissements, et encore moins comme étant des charges,

7- Il en découle que les cotisations sociales des entreprises sont des sommes qui rapportent des bénéfices aux entreprises, le plus souvent à courts termes, voire à très très courts termes, au taux de la marge bénéficiaire.

8- Conclusion: Contrairement à ce qui se dit, les entreprises ne payent aucune cotisation sociale pour financer les Retraites, la Sécurité sociale, le Chômage, la Vieillesse, la Dépendance, ne cotiseront pas pour le Revenu universel à créer, ainsi que pour toutes les autres cotisation sociales existantes.  

Question, et j'en resterai là pour cette fois: "Pour quelles raisons prétendre qu'accorder des subventions aux entreprises est une bonne chose pour l'économie et la relance, sachant que les prix de vente ne baissent jamais, qu'il est dit à l'envi "que les salaires sont trop élevés", alors que le pouvoir d'achat baisse et que les caisses de retraites, Sécurité sociale, Chômage, etc, etc... sont toujours déficitaires.

 J'y reviendrai plus tard. En attendant, J'EN APPELLE À LA RAISON.

Passons à présent au vif du sujet: "Il faut remettre à plat le caccul qui sert à alimenter des caisses dites "de protection sociale", avec, à l'esprit, le fait qu'il est impossible de prétendre que l'État est généreux avec les assistés que sont les Retraités, les malades, les chômeurs, les "personnes dites "fragiles" en état de dépendance.

Ce sont les salariés et les consommateurs qui payent tout, y compris les Retraités, les Malades, les Chômeurs, qui, en tant que consommateurs, continuent de payer les retraites, les médicaments, etc, etc... à l'achat de leurs biens de consommation courante, ad vitam aeternam.

 

Voici, décrit pour vous, COMMENT VOUS VOUS FAITES BERNER ET RACKETTER fiscalement, financièrement, socialement et AVEC CYNISME, en toute connaissance de cause, par le pouvoir régalien de Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République, et le Gouvernement Jean Castex (parti "En marche"), À L'INSU DE VOTRE PLEIN GRÉ.

 

Il y a donc bien lieu de revoir les cours dispensés par l'ENA à ses élèves, lesquels, formés à l'école des menticides permanents, deviennent par la suite "les élites de toutes les promotions Focus pour gouverner la France, les plus grandes entreprises, et la plupart des universités et écoles de formation à la Gestion de l'économie.

RÉFORMER LES COURS DONNÉS À L'ÉCOLE NATIONALE D'ADMINISTRATION (ENA), en relation dicecte avec ceux donnés à l'ESCP, comme expliqué ci dessus.

De ce qui précède, le Président était favorable à changer de politique économique et était disposé à mettre en application la Méthode de Gestion par le Révisionnisme économique.

 

Voyons tout d'abord le projet du Gouvernement à réviser.

 

L'ENA réforme sa scolarité et ses épreuves de sortie29/12/2020

à partir de la promotion 2021-2022

L’École s’est engagée, depuis deux ans, dans une redéfinition de la scolarité de formation initiale en mettant en place une approche par les compétences et une individualisation du parcours des élèves. Cette orientation était l’un des axes du plan de transformation de l’école présenté en octobre 2018 par le directeur de l’ENA, Patrick Gérard, au Conseil d’administration.

L’arrêté du Premier ministre et de la ministre de la Transformation et de la fonction publiques modifiant le règlement intérieur de l’ENA est paru*. Il permet de réformer la scolarité dès janvier 2021 et les épreuves de sortie en 2022.Il valide les modifications du règlement intérieur de l’École, approuvées à l’unanimité par le Conseil d’administration de l’ENA le 25 novembre 2020.

*Arrêté du 22 décembre 2020 modifiant l’arrêté du 4 décembre 2015 modifié portant approbation du règlement intérieur de l’École nationale d’administration.

Cette réforme, qui s'appliquera à partir de la promotion 2021-2022, porte sur trois principaux points :

  • L'obligation d'effectuer un stage en PME (article 4 de l'arrêté)
  • La réforme de la scolarité autour d'une approche par compétences(article 7 de l'arrêté)
  • De nouvelles épreuves de classement de sortie (article 12 de l'arrêté

               

                 LA SUITE, LA VOICI:

Dissuadé par son entourage de "Fous et Folles du roy" de l'Élysee, de Matignon et de Bercy, le Président Emmanuel Macron n'a pas encore eu le courage de faire les réformes qu'il avait retanue comme la mailleure: LA GESTION PAR  LA MÉTHODE DU RÉVISIONNISME ÉCONOMIQUE.

Voici un de mes articles par lequel je le relance sur le sujet, article par lequel JE LUI DEMANDE D'ORGANISER UN RÉFÉRENDUM pour se sortir des pièges tendus par ses conseillers que j'appelle plus communément "Fous et Folles du roy".

 

Cela étant,  les élites politiques et économiques de la "Promotion Focus" 2017-2020 sont réunies, au sein du Gouvernement Jean Castex, pour lancer le Plan de Relance France, qui sera, de bonne source, un échec financier d'envergure sans précédent dans l'Histoire de France.

Le principe de Peter ou Syndrome de la PROMOTION FOCUS, est une "Loi empirique relative aux organisations hiérarchiques (Laurence J Peter & Raymond Hull: Le principe de Peter (1970).

Selon ce principe, "dans une hiérarchie, tout employé (tout homme ou toute femme politique) a tendance à s'élever à son niveau d'incompétence. Avec le temps, tout poste sera occupé par un employé incapable d'en assumer la responsabilité". (Wikipédia)

Les élites des Promotions "Focus 2017-2020", qui dirigent la France actuellement, ont été formées par l'École nationale d'administration (ENA), sous les ordres du Premier Ministre et du Président du Conseil d'État, Monsieur Bruno Lasserre. Les autre "élites" proviennent de nombre de Charlatans politiques et de membres de la société dite "civile".

L'ensemble de ces élites forme un amalgame de princes affamés et goulus qui, selon "écclésiaste 10-16, a traduit la situation de la manière suivante: "Malheur à toi, pays dont le roi est un enfant et dont les princes mangent dès le matin".  

Devant toutes ces personnalités de trouve, bien entendu, Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République, chef du parti "en marche", qui nomme le Premier Ministre. Il porte donc la responsabilité pleine et entière de toutes les dérives.

                         I--------------------I

 

                      Conclusion.

 Il faut abattre le dogme selon lequel les entreprises payent elles mêmes des "charges" cotisations sociales alors qu'elles n'en payent aucune. Il y va de la crédibilité de la parole publique et de la confiance à accorder aux élus: "Tous pourris".

C'est par la vérité des chiffres et par la transparence de données clairement chiffrées et estimées à leur juste valeur pour la gestion des affaires qu'un Président de la République se rend crédible et estimé du Peuple.

Rester en l'état actuel de mécontentement général ne rend pas service à la France et au Peuple de France. Il faut savoir évoluer et reprendre la situation en mains pour que subsistent, sans être bafouées, les valeurs de la République: LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ.

En fait, la question des recettes sociales et de la relance de l'économie étant sur l'autoroute de la croissance, le Gouvernement se trouverait à même de prendre tous les autres problèmes à régler à bras le corps, y compris celui du Pouvoir d'achat.

 Fait à St Vincent de Tyrosse le 24 janvier 2019.

 PS: 1- Je suis un ancien officier de carrière des Troupes de Marine, subdivision d'Arme Parachutiste, à la retraite, et j'ai effectué une deuxième carrière d'une quinzaine d'années comme Cadre supérieur dans les transports en commun de voyageurs.

 2- Je suis gaulliste, plus encarté pour garder mon indépendance d'esprit.  

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.