Antoine (Montpellier)
Abonné·e de Mediapart

1001 Billets

1 Éditions

Billet de blog 22 sept. 2018

Le difficile débat à gauche sur l’accueil des migrant-es et l’antiracisme

On le voit dans les positionnements assez erratiques qui agitent la FI sur l’accueil des migrant-es à la veille de lancer sa campagne des Européennes, le sujet devient très problématique et déstabilise sérieusement à gauche. Tout est parti d’Allemagne avec l’émergence dans Die Linke du regroupement « Aufstehen » (Debout). D’où l’urgence d’aller y voir de près.

Antoine (Montpellier)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Ce document  de Marx21, un courant de la gauche de Die Linke, doit permettre de poursuivre la réflexion et le débat sur l'émergence d'un pôle de gauche qui, en particulier en Allemagne, s'éloigne de la position d'accueil des migrant-es, position, il est vrai, jamais clairement assumée par tous et toutes, à gauche. Voir ce qui, sur la question, s'est dernièrement exprimé dans la FI. Je mets en fin de cette page les billets portant sur ce sujet mis en ligne sur ce blog.

 Extraits

"Avec une ligne nationale-sociale et un mélange d’anticapitalisme supposé et racisme, l’aile néofasciste de l’AfD tente d’atteindre la classe ouvrière. Le danger d’un parti fasciste de masse a grandi depuis l’entrée de l’AfD au parlement fédéral. Cependant, une radicalisation accrue du parti sous l’influence de l’aile fasciste de Björn Höcke et Alexander Gauland pourrait faciliter la mobilisation par la gauche lors des contre-manifestations. Les campagnes de l’alliance Aufstehen gegen Rassismus (Debout contre le racism) fournissent un cadre efficace pour de telles mobilisations. La précondition en est que nous n’évitions pas la confrontation idéologique avec la droite, que nous restions fermes face à leur racisme – contre la stigmatisation des Musulmans, par exemple. […]

L’auto-émancipation des exploité-e-s et des opprimé-e-s à travers les luttes et la construction d’un pouvoir alternatif doit être une préoccupation centrale de la gauche. Pour mieux servir cette aspiration, Die Linke doit aussi se transformer

Afin de remplir son rôle de force pour le socialisme, Die Linke doit se distinguer complètement des partis établis. Nous avons besoin d’un parti de gauche de masse qui se conçoit à la fois comme un porte-parole et un moteur des mouvements sociaux et des luttes de classe. Cela nécessite une rupture avec la fixation sur les parlements comme le champ d’action et le levier indispensable du changement social." Lire l'intégralité de ce document

A lire aussi

Sur le débat en Allemagne :

Allemagne, un projet de recomposition à gauche en recul par rapport à Die Linke

Gauche radicale en Allemagne, radicalement antimigrants

Et aussi

Migrants. Mélenchon en un trouble papillonnage ...

Ce qui "(se) passera" si l'on accepte que l'accueil des migrants "ça ne passera pas"

Ruffin, migrant politique. Impossible à régulariser !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
Pap Ndiaye fait déjà face au cyclone raciste
La nomination de Pap Ndiaye au ministère de l’éducation nationale a fait remonter à la surface le racisme structurel de la société française et de sa classe politique, une vague qui charrie avec elle la condition noire et la question coloniale. La réaction de l’exécutif, Emmanuel Macron en tête, donnera une première indication sur la tonalité du quinquennat.
par Ilyes Ramdani
Journal — États-Unis
Dans le Missouri, l’avortement a déjà presque disparu
En juin prochain, la Cour suprême des États-Unis abrogera probablement l’arrêt « Roe v. Wade », qui a fait de l’accès à l’IVG un droit constitutionnel. Mais dans le Missouri, État conservateur du Midwest, cela fait des années que les interruptions volontaires de grossesse se réduisent à peau de chagrin.
par Alexis Buisson
Journal — Violences conjugales
Johnny Depp/Amber Heard : un risque que les procès en diffamation sapent #MeToo
Le procès en diffamation qui oppose depuis plusieurs semaines Johnny Depp à son ex-épouse, l’actrice Amber Heard, ne cesse de susciter le malaise. Outre le côté spectacle, la diffamation apparaît ici détournée de son objectif premier. Au risque de bâillonner de potentielles victimes dans d’autres affaires. 
par Patricia Neves
Journal — International
« Sauver l’Amérique », huit ans dans les pas de ceux qui prêchent l’intolérance
Qui sont ces prédicateurs qui tentent d’imposer leur radicalisation religieuse aux États-Unis ? Qui parviennent, alors qu’une majorité d’Américains soutiennent l’IVG, à guider le bras de la Cour suprême dans un projet de décision très défavorable au droit constitutionnel à l’avortement ? Thomas Haley a suivi l’un d’entre eux, filmant ses prêches, ses actions, sa vie de famille. Glaçant.
par Thomas Haley

La sélection du Club

Billet de blog
Villages morts, villes vivantes
Nouvelle édition de "Printemps silencieux" (Wildproject). La biologiste américaine Rachel Carson avait raison bien avant tout le monde. Dans de nombreux villages de France, les oiseaux sont morts. Carson nous dessille les yeux au moment où une nouvelle équipe ministérielle veut accélérer la transition écologique. (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Le stade grotesque (la langue du néolibéralisme)
[Rediffusion] Récemment, je suis tombée sur une citation de la ministre déléguée à l’industrie, Agnès Pannier-Runacher... Il y a beaucoup de façons de caractériser le capitalisme actuel. À toutes définitions politiques et économiques, je propose d'ajouter la notion de grotesque.
par leslie kaplan
Billet de blog
Rapport Meadows 11 : est-il encore temps ?
Est-il encore temps, ou a-t-on déjà dépassé les limites ? C'est la question qui s'impose à la suite des lourds bilans dressés dans les précédents épisodes. Écoutons ce qu'a à nous dire sur le sujet le spécialiste en sciences et génie de l'environnement Aurélien Boutaud,
par Pierre Sassier
Billet de blog
Greenwashing et politique : le bilan environnemental d'Emmanuel Macron
[Rediffusion] Talonné dans les sondages par Marine Le Pen, le président-candidat Macron a multiplié dans l'entre-deux-tours des appels du pied à l’électorat de gauche. En particulier, il tente de mettre en avant son bilan en matière d’environnement. Or, il a peu de chances de convaincre : ses actions en la matière peuvent en effet se résumer à un greenwashing assumé.
par collectif Chronik