La culture, pour quoi faire?

Nous avons le plaisir de vous annoncer que le livre de Christian Maurel "La culture, pour quoi faire ?" vient de paraître aux éditions Edilivre.

Christian Maurel est un de nos fidèles partenaires de réflexion.

Lors de notre rencontre avec Médiapart au Frioul en juillet 2014, il a posé la question : "Comment les citoyens peuvent-ils reprendre l'initiative politique?" Vous pouvez retrouver dans notre édition participative le texte et la vidéo de son intervention.

Puis nous avons publié, en octobre 2014, sa lettre ouverte, où il demande au Président de la république "Quelle place pour l'initiative citoyenne dans votre pacte de responsabilité?"

Il a également participé à notre débat sur la démocratie en nous fournissant un article intitulé "A quelles conditions la ville peut-elle devenir un espace réellement démocratique?"

Sa réflexion sur les moyens pour les peuples de trouver les voies et les moyens de leur émancipation est nécessaire, à l'heure des Nuits debout, des Indignés errants, des migrants que les bombes ont chassés de leurs Places, à l'heure de la (ré)invention du Commun.

Nous reproduisons ici les informations publiées par l'édition.

Résumé : La culture est indomptable. Elle ne se laisse pas enfermer dans une définition univoque. Selon les manières dont on la pense et la pratique, elle peut unir, diviser, exclure, dominer ou émanciper. L’auteur fait ici le choix d’une approche de la culture qui privilégie le faire même quand elle concerne les œuvres de l’art et de l’esprit. La culture est donc avant tout un « rapport social », un « travail », voire une « praxis » de transformation sociopolitique dans lesquels les intellectuels, les créateurs, les acteurs de l’éducation populaire et les « simples » citoyens occupent une place qu’ils n’auraient sans doute jamais imaginée… et surtout osé revendiquer. Ainsi conçue, la culture contribue à la configuration d’autres possibles et à l’écriture d’une nouvelle page de notre histoire.

Table des matières :

Avertissement.

La culture dans tous ses états (Les éclairantes distinctions de Jean-Claude Passeron).

La culture dans toutes ses fonctions (Où l’on voit comment, selon Marx, les sociétés s’organisent et se transforment).

La culture comme rapport social.

A quoi servent les savoirs et les intellectuels ?

A quoi servent l’art et les artistes ?

L’éducation populaire, moteur de l’histoire moderne.

En guise de conclusion : un monde nouveau en marche ?

Biographie de l’auteur : Après des études de philosophie, la pratique du théâtre conduit Christian Maurel à s’engager dans la culture et dans l’éducation populaire, notamment dans les Maisons des jeunes et de la culture où il exerce comme directeur d’équipement puis comme délégué régional de la Fédération française des MJC auprès de la Fédération régionale « Méditerranée ». Auteur d’une thèse de sociologie à l’École des hautes études en sciences sociales sous la direction de Jean-Claude Passeron, il enseigne ensuite comme professeur associé à l’université d’Aix-Marseille 1. Il est cofondateur et co-animateur du collectif national Éducation populaire et transformation sociale (http://www.mille-et-une-vagues.org/ocr/) et intervenant-chercheur à l’Université populaire du pays d’Aix-en-Provence.

Thème : Sciences humaines.

Nombre de pages : 138.

Prix de vente : 14 euros en livre papier. 8,40 euros en téléchargement.

En vente sur le site des éditions Edilivre, rubrique "Sciences Humaines"et en librairie.

 



 



 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.