Billet de blog 11 mai 2021

C'est 2022 ou l'holocauste climatique

"C'est de la survie de l'humanité qu'il est question ! Faut-il attendre de mourir inexorablement en masse pour commencer à se battre" et changer le Capitalocène en Écosocialisme. Stop aux génocides des espèces, stop à l'holocauste climatique !

Pourlavenir
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Des milliers de manifestants ont défilé pour demander des mesures d'urgence pour enrayer le réchauffement climatique. 

Et que croyez vous que notre Monarc en a conclus ? Non seulement notre roi quinquénal, refuse toutes mesures concrètes, mais il se réjouie que le Sénat refuse que « La France garanti(sse) la préservation de l’environnement et de la diversité biologique et lutte contre le dérèglement climatique » dans notre Constitution. Il nous sort le perpétuel "c'est pas moi, c'est les autres" pour se défiler de ses responsabilités. 

La dégradation du climat n'est peut-être pas encore irréversible si nous changeons au plus vite (5ans maxi!) cette société capitaliste en société écosocialiste.

Donc la solution n'est pas dans des manifs, elle est dans la prise du pouvoir, légalement, par l'élection présidentielle de 2022. Seul un gouvernement d'union pour l'écosocialisme pourra prendre les mesures énergiques pour assainir le climat et organiser la vie en accord avec la nature.

Pour cela les partis politiques de gauche doivent prendre conscience que "c'est 2022 ou jamais" et qu'ils ont le DEVOIR de gagner le pouvoir pour tenter de SAUVER notre CLIMAT et donc l'HUMANITÉ.

Mais ce n'est pas un ou une candidat(e) seul(e) qui pourra convaincre les millions d'électeurs nécessaires pour gagner au premier tour comme au second tour. Le choix doit d'abord nous être donné pour un PROGRAMME, proposé par un futur GOUVERNEMENT de SALUT PUBLIC d'UNION de la GAUCHE et ensuite pour un(e) CANDIDAT(E) UNIQUE CONSENSUEL(LE).

Certes, les FI, PC, NPA, EELV, Génération.s et le PS ont des divergences, mais ils ont beaucoup plus en commun. La majorité de la gauche veut des progrès sociaux et écologiques, elle peut donc s'accorder sur des priorités sociales, écologiques et démocratiques (6ème République). Une fois au pouvoir, de futurs référendums pourront départager les désaccords importants, sur UE ou/et sur le nucléaire...

Si nous gaspillons cette dernière chance d'agir pacifiquement, il ne nous restera plus que la RÉSISTANCE clandestine et violente, ciblée contre les véritables maîtres du monde. Cette résistance à la dictature ultralibérale, du chacun pour soi et du tous contre tous, devra viser les oligarques qui tirent les ficelles des gouvernements de droite (LR=LREM) ou de l'extrème droite (RN) ou de la fausse gauche à la Hollande.

Si la gauche ne nous offrent pas la possibilité de VOTER pour changer la SOCIÉTÉ CAPITALISTE en SOCIETÉ ÉCOSOCIALISTE, ils nous CONDAMNENT À LA DISPARITION DE l'HUMANITÉ (eux y compris) !

C'est 2022 ou L'HOLOCAUSTE CLIMATIQUE

Lire mes billets pour faire l'union de la gauche :

pour-2022-un-gouvernement-dunion

https://blogs.mediapart.fr/edition/entre-republique-et-bastille/article/081020/2022-contre-labstention-un-gouvernement-dunion-de-la-gauche

https://blogs.mediapart.fr/edition/entre-republique-et-bastille/article/210321/2022-le-bon-programme-est-celui-au-pouvoir-pas-dans-lopposition

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
La visite du ministre Lecornu a renforcé la colère des Guadeloupéens
Le barrage de La Boucan est l'une des places fortes de la contestation actuelle sur l’île. À Sainte-Rose, le barrage n’est pas tant tenu au nom de la lutte contre l’obligation vaccinale que pour des problèmes bien plus larges. Eau, chlordécone, vie chère, mépris de la métropole... autant de sujets que la visite express du ministre des outre-mer a exacerbés.
par Christophe Gueugneau
Journal — France
L’émancipation de la Guadeloupe, toujours questionnée, loin d’être adoptée
Alors qu’une crise sociale secoue l’île antillaise, le ministre des outre-mer, Sébastien Lecornu, a lâché le mot : « autonomie ». Une question statutaire qui parcourt la population depuis des années et cristallise son identité, mais qui peine à aboutir.
par Amandine Ascensio
Journal — France
Didier Raoult éreinté par son propre maître à penser
Didier Raoult défend un traitement inefficace et dangereux contre la tuberculose prescrit sans autorisation au sein de son institut, depuis au moins 2017. Le professeur Jacques Grosset, qu’il considère comme son « maître et numéro un mondial du traitement de la tuberculose », désapprouve lui-même ce traitement qui va « à l’encontre de l’éthique et de la morale médicale ». Interviewé par Mediapart, Jacques Grosset estime qu’il est « intolérable de traiter ainsi des patients ».
par Pascale Pascariello
Journal — International
Variant Omicron : l’urgence de lever les brevets sur les vaccins
L’émergence du variant Omicron devrait réveiller les pays riches : sans un accès aux vaccins contre le Covid-19 dans le monde entier, la pandémie est amenée à durer. Or Omicron a au contraire servi d’excuse pour repousser la discussion à l’OMC sur la levée temporaire des droits de propriété intellectuelle.
par Rozenn Le Saint

La sélection du Club

Billet de blog
Effacement et impunité des violences de genre
Notre société se présente volontiers comme égalitariste. Une conviction qui se fonde sur l’idée que toutes les discriminations sexistes sont désormais reconnues et combattues à leur juste mesure. Cette posture d’autosatisfaction que l’on discerne dans certains discours politiques traduit toutefois un manque de compréhension du phénomène des violences de genre et participe d’un double processus d’effacement et d’impunité.
par CETRI Asbl
Billet de blog
Les communautés masculinistes (1/12)
Cet article présente un dossier de recherche sur le masculinisme. Pendant 6 mois, je me suis plongé dans les écrits de la manosphère (MGTOW, Incels, Zemmour, Soral etc.), pour analyser les complémentarités et les divergences idéologiques. Alors que l'antiféminisme gagne en puissance tout en se radicalisant, il est indispensable de montrer sa dangerosité pour faire cesser le déni.
par Marcuss
Billet de blog
Pour une visibilisation des violences faites aux femmes et minorités de genre noires
La journée internationale des violences faites aux femmes est un événement qui prend de plus en plus d'importance dans l'agenda politique féministe. Cependant fort est de constater qu'il continue à invisibiliser bon nombre de violences vécues spécifiquement par les personnes noires à l’intersection du cis-sexisme et du racisme.
par MWASI
Billet de blog
Ensemble, contre les violences sexistes et sexuelles dans nos organisations !
[Rediffusion] Dans la perspective de la Journée internationale pour l'élimination des violences faites aux femmes, un ensemble d'organisations - partis et syndicats - s'allient pour faire cesser l'impunité au sein de leurs structures. « Nous avons décidé de nous rencontrer, de nous parler, et pour la première fois de travailler ensemble afin de nous rendre plus fort.e.s [...] Nous, organisations syndicales et politiques, affirmons que les violences sexistes et sexuelles ne doivent pas trouver de place dans nos structures ».
par Les invités de Mediapart