Les monologues du G20

2 rédacteurs

À propos de l'édition

Le G20 est constitué de 20 pays parmi les plus riches au mépris de tous les autres. Il s'est autoproclamé garant de la stabilité économique et financière mondiale au lendemain de la tempête financière

de 2008, mais n'a en rien protégé les peuples de cette grande crise. Au contraire, il a maintenu la dictature de la finance qui déploie son emprise sur tous les aspects de notre existence : logement, travail, éducation, agriculture, climat, retraites, connaissance, biodiversité... Par son action, il renforce les acteurs et les mécanismes à l'origine de ces crises, tout en faisant payer la note aux citoyens. Nous savons que des réponses solidaires et démocratiques à la crise mondiale ne viendront pas des dirigeants des pays les plus riches, mais des peuples eux-mêmes. Nous refusons de laisser aux puissants le droit d'imposer leurs solutions à des crises qu'ils ont engendrées. C'est pourquoi nous, mouvements sociaux, syndicats, associations de solidarité internationale appelons à une large mobilisation populaire et internationale lors du G8 des 26-27 mai à Deauville et du G20 des 3-4 novembre à Cannes.

mots-clés