Lettre ouverte aux Français.

J’accuse Messieurs François Hollande et Emmanuel Macron qui informés par courrier recommandé avec accusé de réception et lettres ouvertes publiées sur l’Escarbille du club Mediapart , ont tu la vérité afin d’instrumentaliser les contrevérités propagées depuis 30 ans par des lobbies particularistes , en violation de la Constitution, de la loi du 09 décembre 1905 et des accords internationaux .

Attention : un des liens menant aux preuves a été corrompu , suivre les conseils en rouge pour contourner l'obstacle

Lettre ouverte aux Français.

J’accuse Messieurs François Hollande et Emmanuel Macron de lèse-République. Le dernier spectacle  qui nous est offert indigne les cœurs les plus blasés : on se moque de nous !

J’accuse Messieurs François Hollande et Emmanuel Macron , l’ex et le nouveau Président de la République - en tant qu’ex et nouveau gardien de la Constitution - de nuire et d’avoir nui à la cohésion nationale : tous deux , informés par courrier recommandé avec accusé de réception et lettres ouvertes publiées sur l’Escarbille du club Mediapart , ont tu la vérité afin d’instrumentaliser les contrevérités propagées depuis 30 ans par des lobbies particularistes [2] , en violation de la Constitution, de la loi du 09 décembre 1905 et des accords internationaux – ces derniers sont sous la protection de l’article 55 de notre Constitution.

Les lettres recommandées avec accusé de réception adressées aux deux Présidents, publiées en lettres ouvertes sur l’Escarbille du Club Médiapart [3] et [4], et sur les réseaux sociaux, serviront, le cas échéant, devant le tribunal compétent, de preuves de ce que nous avançons.

A ceux qui font semblant de croire ou de faire croire qu’internet rend ses utilisateurs irresponsables de par un hypothétique anonymat, je répondrai qu’il n’en est rien : la Justice oblige les intermédiaires hébergeurs (Orange et Mediapart pour ne pas les citer) à divulguer l’identité de ceux qui, à leurs yeux, violeraient la loi.

Républicain, laïque et citoyen responsable, soucieux de l’avenir des petits Français - de tous les sexes, de toutes les extractions et de tous les crédos – je me sais et les sais justiciables et demande à m’exprimer devant la justice de mon pays , en laquelle j’ai confiance.

Ce crime trentenaire contre la cohésion nationale doit cesser. Les criminels, nous les connaissons : ce ne sont ni le petit Mohamed , le beur, ni le petit Mamadou, le black, ni le petit Ariel , le juif, qui pourtant essuient crachats et insultes au quotidien et sont condamnés à l’insécurité psychologique et parfois même physique.

Vous venez de déclarer la croisade contre l’antisionisme comme étant une croisade contre l’antisémitisme et, ce faisant, vous avez ouvert la boîte de Pandore : vous venez d’attiser la haine des pieds nickelés de tous bords mais aussi celle des véritables antisémites. L’antisionisme est un devoir pour tous les amis de la paix en Palestine et du peuple palestinien oppressé ; sa résistance, comme toutes les résistances, est un droit inaliénable, reconnu par les lois de la guerre et les statuts de l’ONU.

Que n’eussiez-vous, monsieur le Président, rendu justice à la laïcité bafouée depuis 30 ans par ceux-là mêmes, qui, autour d’Alain Finkielkraut, abreuvent les Français de mensonges et de fables, violant la loi du 09 décembre 1905 et la Constitution.
Je crie« la paix maintenant ! », dans le désert peut-être, mais d’autres plus prestigieux que moi, sans se décourager, participent de cette entreprise de Sisyphe et de la même indignation : j’en veux pour preuve les Gidéon Levy et les Shlomo Sand qui sont dévorés par ce même chagrin qui me dévore.

Documentation:

[2]https://blogs.mediapart.fr/edition/lescarbille/article/170917/la-coalition-des-interets-particularistes-shaf-ou-l-aristocratie-du-moment

[3]https://blogs.mediapart.fr/edition/lescarbille/article/011016/lettre-ouverte-m-le-president-de-la-republique

[4] https://blogs.mediapart.fr/edition/lescarbille/article/160118/ecole-et-manipulations-lettre-ouverte-m-le-president-de-la-republique  Copier ce lien et faites un coller sur une  page web vierge .

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.