Édition suivie par 28 abonnés

L'escarbille

1 rédacteur

  • Rédacteur en chef
À propos de l'édition

convoquer l'Histoire et le Droit Français afin de mettre en évidence les manipulations dont sont victimes notre démocratie , notre République et notre vivre ensemble.

  • Édition L'escarbille

    Finkielkraut , une boucle de logique (épisode 6)

    Par
    Non content d’avoir « infecté », aux yeux de Finkielkraut, l’Allemagne, voilà que notre Habermas se répand sur la France. si la France devient, elle aussi, réfractaire au chantage, c’est tout un pan de l’intelligentsia française (les lobbies S.H.A.F. en premier) qui se retrouve au chômage. D’où l’aversion du sieur Finkielkraut. L’homme est en train de ruiner « une affaire qui roule »
  • Édition L'escarbille

    Finkielkraut , une boucle de logique (épisode 5)

    Par
    L’Allemagne a certes été le théâtre de la shoah .Elle fait amende honorable mais, à juste titre, estime que les petits enfants ne doivent pas être tenus pour responsables des crimes de leurs grands-pères .Vue sous cet angle, la shoa n’est plus cet outil formidable au service du sionisme car elle est de facto privée de son atout majeur : le pouvoir de pression morale qui confine au chantage.
  • Édition L'escarbille

    Finkielkraut , une boucle de logique ,épisode 4

    Par
    Lors de l’enquête publique précédant le lancement du projet définitif de construction du mémorial de l'holocauste , en mars 1999, Jürgen Habermas émit l’idée de lui attribuer - compte tenu de l’exemplarité recherchée de la shoa- une portée à caractère générique : « l'holocauste signifie l'histoire complexe de la destruction dans son ensemble »
  • Édition L'escarbille

    Finkielkraut , une boucle de logique (épisode 3)

    Par
    Ceux qui ont suivi les émissions d’Alain Finkielkraut sur France-Culture peuvent témoigner que la shoa, c’est « son dada ». Pourquoi donc ce flétrissement de Jürgen Habermas qui pourtant postule l’holocauste « devoir absolu de l’Allemagne » ?Serait-ce que ce qui arrange les thèses sionistes occulte avantageusement, aux yeux d’Alain Finkielkraut, le devoir de mémoire du juif qu’il est ?
  • Édition L'escarbille

    Finkielkraut dans une boucle de logique (épisode 2)

    Par | 2 recommandés
    Hannah Arendt prend soin de décrire les racines de l’antijudaïsme qu’elle distingue de l’antisémitisme. Le premier repose sur une différence religieuse marquée et entretenue comme telle, le second sur des thèses racialistes pan germaniques qui apparurent, en 1870, à partir des défaites de l’Autriche et de la France et de la création du Reich wilhelmien.
  • Édition L'escarbille

    Alain Finkielkraut pris au collet dans une boucle de logique.

    Par | 1 commentaire | 3 recommandés
    Alain Finkielkraut est-il crédible en chevalier blanc de la francité ? L’homme qui proclamait sa haine de la France (qui pourtant l’a enrichi et fait académicien, lui) a-il une quelconque légitimité à stigmatiser les Français musulmans et noirs issus de la colonisation, des DOM et des TOM, (ostracisés et stigmatisés, eux) abandonnés à leur propre sort et relégués dans nos ghettos ?
  • Édition L'escarbille

    Comment Val et Malka ont amené au casse-pipe l’équipe de Charlie- Hebdo (Suite et Fin

    Par | 2 recommandés
    Blasphémer est un droit, nous disent les uns et les autres. Soit. En blasphémant, on se situe résolument dans le registre de la liberté de conscience mais encore faut-il ne prendre que sa part et ne pas empiéter sur la liberté de conscience des autres car l’une n’a d’égale que l’autre, sauf à donner dans le privilège.
  • Édition L'escarbille

    Comment Val et Malka ont amené au casse-pipe l’équipe de Charlie Hebdo (épisode III).

    Par | 1 commentaire | 4 recommandés
    L’Affaire Siné : Un examen attentif des tenants et aboutissants montre qu’en réalité, les arrêts du Tribunal importaient peu à ceux qui avaient monté, ex-nihilo, cette affaire . Certes, Philippe Val, démiurge courroucé, fou de rage et de rancune, voulait la tête de Siné et l’obtint ; mais, plus important, ce fut là une occasion en or pour créer, artificiellement, une polémique monstre.
  • Édition L'escarbille

    Comment Val et Malka ont amené au casse-pipe l’équipe de Charlie Hebdo (épisode II).

    Par | 18 commentaires | 6 recommandés
    En échange de l’utilisation exclusive de la marque « Charlie Hebdo », Val et ses soutiens promirent – à Cavanna et au reste de l’équipe – la création d’une société de journalistes (à l’exemple de celle du Canard Enchaîné). Mais les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent, c’est bien connu.
  • Édition L'escarbille

    Comment Val et Malka ont amené au ‘casse-pipe’ l’équipe de Charlie Hebdo

    Par | 14 commentaires | 13 recommandés
    L’histoire tragique de Cavanna mais aussi celle de Charlie Hebdo, jusqu’aux évènements de janvier, pourraient se résumer par : comment Val et Malka ont amené au casse-pipe toute une équipe, tout un journal. Ce qui me fait hurler, c’est que tout cela s’est construit au fil du temps au nom de la liberté d’expression