Les phrases marquantes des personnalités politiques azuréennes en 2020

Comme chaque année, en guise de cadeau de Noël, voici les phrases marquantes prononcées par les personnalités politiques azuréennes.

Comme chaque année, en guise de cadeau de Noël, voici les phrases marquantes prononcées par les personnalités politiques azuréennes :

« Patrick Allemand promet l'autonomie alimentaire totale de Nice d'ici 15 ans... Finalement, Governatori et son projet de transformer Nice en village de yourtes n'est pas si irréaliste. » Gaël Nofri (son compte Twitter, le 10 janvier 2020).

« Le titre d’adjoint à la circulation va finalement comme un gant à Gaël Nofri. Lorsqu’il est confronté aux défaillances et aux bonnets d’âne délivrés à Nice, avec lui c’est "Circulez y a rien à voir !" » Xavier Garcia (son compte Twitter, le 10 janvier 2020).

« J’avoue, j’ai pris du retard. Et je comprends que les habitants soient déçus. » Christian Estrosi, à propos de sa promesse non tenue de poursuivre la coulée verte le long des berges du Paillon (Nice-Matin, le 21 janvier 2020).

« Quelque chose me dit que l’on n’a pas fini d’entendre des énormités toutes plus délirantes les unes que les autres à seule fin de repeindre bétonator en vert et de cacher fiscalisator au fond du placard. » Jean-Marc Chipot, à propos du projet de Christian Estrosi de raser le Palais Acropolis et le Théâtre national de Nice (Nice-Matin, le 21 janvier 2020).

« Christian Estrosi agit comme s’il voulait effacer toute trace de la Nice d’avant 2008, pour bâtir une "Estropolis". » Philippe Vardon (Nice-Matin, le 21 janvier 2020).

« Je me demande si Christian Estrosi n’a pas été envoûté par Greta Thunberg. » Benoît Kandel (Nice-Matin, le 21 janvier 2020).

« Et Iconic, la future verrue de la Gare Thiers et nouveau bâtiment jetable à Nice, il faudra le raser au bout de 15 ans ou de 25 ans ? » David Nakache (Nice-Matin, le 21 janvier 2020).

« Si Christian Estrosi veut devenir écolo, il n’a qu’à venir sur notre liste, on lui propose la 5e position ». Fabrice Decoupigny (Nice-Matin, le 21 janvier 2020).

« Avant, le bleu était dans la rue. Aujourd’hui, ils se mettent en RTT et viennent en heures supplémentaires. » Patrick Villardry, 1er adjoint au maire de Saint-Laurent-du-Var, à propos des policiers municipaux de sa ville (Nice-Matin, le 21 janvier 2020).

« J’ai démissionné parce qu’à mon retour d’un voyage à New York, j’ai appris qu’on avait décidé d’embaucher à mi-temps à l’office du tourisme l’épouse d’un élu sans même m’en avoir parlé avant, alors que j’étais l’élu délégué au tourisme ». Jean-Noël Tramoni, expliquant pourquoi il a démissionné du conseil municipal de Villeneuve-Loubet en juillet 2019 (Nice-Matin, le 17 février 2020).

« Je suis un pur produit Estrosi. Un bébé Estrosi. » Anthony Borré (Nice-Matin, le 7 mars 2020).

« Les 4 EHPAD gérés par notre CCAS sont désormais équipés de systèmes permettant la visioconférence entre nos ainés et leurs familles. Marie-Antoinette, 96 ans, l’expérimente actuellement avec son fils. » Christian Estrosi, commentant sa photo aux côtés de Marie-Antoinette… malgré l’interdiction des visites dans les EHPAD en vigueur depuis le 11 mars 2020 ! (son compte Twitter, le 13 mars 2020).

« J'ai arrêté ma campagne trois semaines avant le premier tour. » Christian Estrosi (France 3 Côte d’Azur, le 13 mars 2020).

« Notre mouvement est encore jeune, ce qui ne nous empêche pas de faire mieux que des partis installés depuis des lustres. » Enis Sliti, référent LaREM 06 (Nice-Matin le 22 mars 2020).

« Je n’ai pas d’ordre à recevoir, y compris d’un ministre. » Sébastien Leroy (Nice-Matin, le 10 avril 2020).

« Depuis le mois de décembre, même si les gouvernements voulaient se voiler la face et disaient qu’on avait affaire à une petite gripette qui n’aurait pas beaucoup de conséquences, je savais par Didier Raoult que, malheureusement, cette vague submergerait la planète tout entière. » Christian Estrosi… alors que Didier Raoult a affirmé le contraire dans sa vidéo intitulée « Coronavirus : moins de morts que par accident de trottinette », postée le 17 février 2020 ! (i24News, le 12 avril 2020).

« Avec le coronavirus, les maires qui doivent faire un second tour toujours pas programmé distribuent les masques à la place des tracts... L’avenir dira si c’est plus convaincant ! » Lionnel Luca (son compte Twitter, le 24 avril 2020).

« Je hais le déconfinement. Confiné chez moi, je suis bien. » Jean-Raymond Vinciguerra (son compte Twitter, le 4 mai 2020).

« Passons sur la mise en scène de la réception des masques sur le tarmac de l’aéroport. Chacun a droit à son moment de gloire hollywoodien et le maire de Nice en a besoin plus que d’autres. Mais l’arrêté rendant obligatoire le port du masque sur tous l’espaces public, dérogatoire des mesures nationales, était disproportionné. » Xavier Garcia (communiqué de presse, le 12 mai 2020).

« Un groupe de députés LaREM, se sépare de la majorité... Se nommeront-ils "le parti des démarcheurs" ? » Gilles Rainero (son compte Twitter, le 18 mai 2020).

« Il y a un mot qui marquera : distanciation sociale. Casse-toi, tu vas me contaminer ! La peur de l’autre ! Ce genre de formule me fait penser à : Solution finale. » Lionnel Luca (Nice-Matin, le 24 mai 2020).

« Villeneuve, ce n’est pas une annexe de la Victorine. Le cinéma, on le laisse à d’autres. Ici, on ne fait pas de cinéma, pas de racolage. » Lionnel Luca, à propos des mesures annoncées par certains maires pendant la crise sanitaire (Nice-Matin, le 24 mai 2020).

« Certains nous reprochent notre activisme et habillent leur paresse sous les oripeaux de la sagesse. Moi, je ne me suis jamais aligné sur les moins-faisants. » David Lisnard (Nice-Matin, le 24 mai 2020).

« Ce n’est pas un échec personnel. Pour autant, dans cette campagne, on m’aura tout fait. J’en retiendrai que parmi mes amis politiques, il y a des ennemis farouches. » Patrick Allemand, à propos du 1er tour de l’élection municipale de Nice (Nice-Presse, le 26 mai 2020).

« La durée de vie d’une caméra que nous installons est de 12 à 15 heures. Les pylônes sont très rapidement sciés. Nous avions réussi, avec Escota, à en installer une sur l’autoroute. Un investissement de 35 000 euros qui a duré… 36 heures. » Christian Estrosi, à propos du quartier des Liserons (Nice-Matin, le 8 mai 2020).

« Je déposerai lundi une proposition de loi pour supprimer le Parquet national financier qui ne dispose plus des garanties d’indépendance et de neutralité. » Éric Ciotti (son compte Twitter, le 28 juin 2020).

« Un nouvel ovni médiaticopolitique sorti de nulle part : le gaulliste social ! Se croire obligé de rajouter un qualificatif au gaullisme démontre à l’évidence qu’on n’a rien compris à de Gaulle et qu’on n’est pas très sûr de ce qu’est le gaullisme. C’est surtout un pléonasme ! » Lionnel Luca (son compte Twitter, le 4 juillet 2020).

« La peur est maintenant dans le camp des barbares et des dealers. » Christian Estrosi, après la visite, à Nice, du premier ministre, du ministre de l’Intérieur et du ministre de la Justice (BFMTV, le 25 juillet 2020).

« Interdire la chasse à la glu est une décision idéologique qui va à l’encontre des traditions cynégétiques et rurales de nos territoires méditerranéens, reconnues par le Conseil d’État. » Dominique Estrosi Sassone (son compte Twitter, le 30 juillet 2020).

« Quand je lis cela j’ai envie de me présenter contre elle aux élections sénatoriales des Alpes-Maritimes. » Loïc Dombreval, en réaction au tweet de Dominique Estrosi Sassone défendant la chasse à la glu (son compte Twitter, le 31 juillet 2020).

« Revenir sur l’engagement de la disparition d’Acropolis pourrait mettre à mal notre classement au patrimoine mondial de l’Unesco ! Je demande à chacun d’y réfléchir… » Christian Estrosi, (conseil municipal, le 31 juillet 2020).

« Le port du masque, c’est à la fois pour mesurer la soumission d’un peuple et pour manipuler car cela fait penser que nous sommes face en permanence à un danger. » Sylvie Bonaldi (son profil Facebook, le 12 août 2020).

 « Le masque à l’extérieur est une contrainte imbécile et tous les médecins le savent ! » Lionnel Lucas (son compte Twitter, le 28 août 2020).

« Nous sommes classés zone rouge comme 31 autres départements. Si le Tour de France n’avait pas eu lieu, ça aurait été une mauvaise chose pour notre pays. » Christian Estotri (Nice-Matin, le 28 août 2020).

« Naturellement, nous n’aurons pas les retombées économiques prévues dans l’instant T. » Christian Estrosi, à propos du Grand Départ du Tour de France (Nice-Matin, le 28 août 2020).

« Le lieu où l’on est le plus protégé de la circulation du virus aujourd’hui, c’est dans l’organisation du Tour lui-même » Christian Estrosi, ce qui n’empêchera pas, onze jours après cette déclaration, le directeur du Tour de France d’être testé positif au Covid-19 ! (CNews Côte d’Azur, le 28 août 2020).

« Je n’ai pas été invité. » Christian Estrosi, expliquant pourquoi il ne se rendra pas à l’université des Jeunes Républicains organisée les 4 et 5 septembre 2020, à Port-Marly (Le Figaro, le 31 août 2020).

« Pour ne pas gâcher tous les talents de la droite, passons un accord avec Emmanuel Macron pour qu’il soit notre candidat commun à la présidentielle et que ceux-ci puissent participer au redressement de notre pays. » Christian Estrosi (Le Figaro, le 31 août 2020).

« Se cache peut-être derrière cela une stratégie en vue des régionales, mais on ne fait pas de la politique que pour de la tambouille politicienne. » Éric Pauget, en réaction à la proposition de Christian Estrosi de passer un accord avec Emmanuel Macron pour la prochaine élection présidentielle (Nice-Matin, le 1er septembre 2020).

« Acter qu’il n’y a pas d’offre politique de notre famille à un an et demi de l’échéance présidentielle, c’est presque le souhaiter ! » David Lisnard, en réaction à la proposition de Christian Estrosi de passer un accord avec Emmanuel Macron pour la prochaine élection présidentielle (Le Parisien, le 1er septembre 2020).

« Depuis des années, LR-UDI-LaREM vous fistent sans vaseline, osez le préservatif citoyen : votez ELBAZ à la prochaine élection départementale ! » Erick Elbaz (son compte Twitter, le 3 septembre 2019).

« Elle n’est d’ailleurs plus pratiquée que par une poignée de personnes dans notre département, plutôt âgées, qui la mènent dans le respect des animaux. » Dominique Estrosi Sassone, à propos de la chasse à la glu (Nice-Matin, le 3 septembre 2020).

« Estrosi a tort, mais si le parti continue comme ça, il va bientôt avoir raison. » Éric Ciotti, en réaction à la proposition de Christian Estrosi de passer un accord avec Emmanuel Macron pour la prochaine élection présidentielle (Le Canard Enchaîné, le 9 septembre 2020).

« Ce qui restera de cette crise c’est toutes les photos des dirigeants de toutes sortes avec leurs masques qui les rend invisibles... comme des ectoplasmes ! Comme si une photo sans les masques allait accélérer la propagation du virus... La tyrannie médiation de l’opinion ! » Lionnel Luca (son compte Twitter, le 13 septembre 2020).

« En étant favorable à la 5G, le président Emmanuel Macron est lui Ennemish de son propre pays. » Jean Marc Governatori, suite aux propos d’Emmanuel Macron sur le « modèle Amish » (son compte Twitter, le 15 septembre 2020).

« Je vous rappelle que j’ai pris un arrêté d’obligation de port du masque dans l’espace public, que nous sommes la seule grande ville de France à avoir pris cette décision, qu’elle a même été contestée par des représentants de la Ligue des droits de l’Homme et quelques mouvements de gauche devant le tribunal administratif et que j’ai gagné ! » Christian Estrosi… alors qu’il a retiré l’arrêté litigieux la veille de l'audience justement pour éviter qu’il ne soit annulé par le tribunal administratif ! (France Inter, le 21 septembre 2020). 

« Quand on sait qu’en moyenne, à Nice, c’est près de 130 par jours ! Par-rapport à la moyenne nationale, la seule ville de Nice met 17 à 18 % des PV tous les jours par-rapport à toute la France. » Christian Estrosi (France Inter, le 21 septembre 2020).

« Je ne suis candidat à rien, je ne demande rien ! » Christian Estrosi (Nice-Matin, le 21 septembre 2020).

« Je ne soutiens pas Emmanuel Macron à la présidentielle. » Christian Estrosi (Nice-Matin, le 21 septembre 2020).

« Nous refusons toute alliance avec En Marche à l’occasion des élections régionales ! » Éric Ciotti (France Bleu Azur, le 21 septembre 2020).

« Nous avons peur quand il pleut. Nous pleurons nos morts après la pluie. L'écologie n'est pas un concept, c'est une nécessité urgente pour toutes et tous. » Jean-Noël Falcou, après le passage de la tempête Alex (son compte Twitter, le 3 octobre 2020).

« Si les Français se résignent à vivre comme des rats pour tenter d'échapper à la mort, ils mourront quand même, mais comme des rats. » Jean-Marc Chipot, à propos de l’instauration d’un couvre-feu (son compte Twitter, le 13 octobre 2020).

« Conflans-Sainte-Honorine : ceux qui disent "ce professeur a peut-être été imprudent" font encore plus de mal à la République que les islamistes ! » Patrick Mottard (son compte Twitter, le 17 octobre 2020).

« J’ai proposé au Premier Ministre la présence d’un policier dans les écoles, collèges et lycées qui pourrait être le référent laïcité. » Christian Estrosi (communiqué de presse, le 19 octobre 2020).

« Il faut mettre en place les centres de rétention administratifs, un "Guantánamo à la française" place pour appliquer le principe de précaution face aux islamistes qui sortent de prison. » Éric Ciotti (Nice-Matin, le 30 octobre 2020).

« Mon devoir alors que Nice est à nouveau frappée par le terrorisme est de rester lucide, de garder mon sang-froid et d’être le premier protecteur des Niçois. » Christian Estrosi (Europe 1, le 30 octobre 2020).

« Non, je ne suis pas "Charlie", je suis André Marceau ! Soyons nous-mêmes avec nos convictions. Ces caricatures, ce n’est pas mon problème. Certes, la liberté d’expression est sacrée en France, mais que chacun s’assume. Il y a des identités qu’on ne peut pas trop bafouer à la légère. » André Marceau, évêque de Nice (Nice-Matin, le 30 octobre 2020).

« Après l'attentat de Nice les fausses bonnes idées se multiplient : Guantanamo, reconnaissance faciale... Ces mesures n'auraient pas empêché les trois derniers attentats car les auteurs étaient inconnus du renseignement. L'émotion : oui, dire n'importe quoi : non. » Robert Injey (son compte Twitter, le 30 octobre 2020).

« Moi, je dis, aucun droit pour les ennemis du droit. » Christian Estrosi (Le Monde, le 31 octobre 2020).

« À l'attention des mal-comprenants qui répètent que les caricatures provoquent les attentats terroristes, on peut leur demander à quels dessinateurs Viennois ou Autrichiens ils attribuent la responsabilité de l'attentat de Vienne ce soir. » Jean-Raymond Vinciguerra (son compte Twitter, le 3 novembre 2020).

« Quoi que l'on puisse en penser par ailleurs, une chose est désormais certaine : ce n'est pas le Rassemblement National qui fera le rassemblement national. » Jean-Marc Chipot (son compte Twitter, le 4 novembre 2020).

« Il ne s’agit donc pas de "me faire plaisir" mais de respecter la loi. » Anne Frackowiak-Jacobs, sous-préfète de Grasse, réagissant aux propos du maire de Vallauris-Golfe Juan, Kevin Luciano, après qu'elle lui a demandé de retirer la délibération du 20 juillet 2020 portant sur les délégations données au maire par le conseil municipal (courrier adressé aux conseillers municipaux de la liste « Ensemble pour Vallauris-Golfe Juan », le 4 novembre 2020).

« J’ai du respect pour Éric Ciotti qui est un député brillant... Mais Guantánamo est un lieu de torture, où sont bafoués les Droits de l’homme. Alors utiliser les méthodes de Guantánamo que la plupart des démocraties dénoncent, je n’adhère pas. » Christian Estrosi (Nice-Matin, le 5 novembre 2020).

« À l'école, chacun doit être dans le même moule, un moule façonné par l'histoire nationale et même par le roman national. » Éric Ciotti (son compte Twitter, le 8 novembre 2020).

« Non seulement il a fallu quatre ministres pour signer un décret pour autoriser la vente des sapins de Noël, mais il a fallu les faire inscrire comme "biens essentiels" alors que les fleurs coupées ne l’étaient pas. » Davis Lisnard (TF1, le 25 novembre 2020).

« Je ferai encore un tweet dans le cercueil. » Lionnel Luca (Nice-Matin, le 28 novembre 2020).

« Bon nombre de communes indiquent rendre le stationnement gratuit pour les fêtes afin d’aider les commerçants... C’est donc reconnaître que le reste du temps, ça les pénalise et que le stationnement payant est d’abord une recette fiscale ! Lionnel Luca (Nice-Matin, le 1er décembre 2020).

« J'ai l'impressison qu'on est dans une mauvaise édition des "Bronzés font du ski". » Éric Ciotti, à propos de la fermeture des remontées mécaniques dans les stations de sport d'hiver (RMC et BFMTV, le 3 décembre 2020).

« Les chaises bleues sont réapparues sur la Prom. On n'en connaîtra jamais les raisons, pas plus qu'on avait compris pourquoi elles avaient disparu alors que les parcs étaient ouverts (2 jours après avoir été fermés). Nice, capitale de l'Absurdistan. » Xavier Garcia (son compte Twitter, le 8 décembre 2020).

« S'il est regrettable que Mme Legay ait été blessée dans une manifestation interdite, je veux dire, au moment où les Français ont besoin de voir leur sécurité garantie par nos policiers, mon soutien au commissaire Souchi qui œuvre de manière exemplaire pour la sécurité des Niçois. » Christian Estrosi, en réaction à la mise en examen du commissaire Rabah Souchi, dans l'affaire Legay, pour complicité, par ordre ou instruction, de violences volontaires par personne dépositaire de l'autorité publique (son compte Twitter, le 11 décembre 2020).

« Rions ensemble : Christian Estrosi se fait remettre "l’Aigle d’Or" par... un de ses élus, qui vient de relancer l’organisme qui le décerne. » Philippe Vardon (son compte Twitter, le 11 décembre 2020).

« L'écologie, c'est comme l'amour : il ne suffit pas de faire des déclarations d'écologie, il faut des preuves d'écologie. » Juliette Chesnel-Le Roux (conseil municipal de Nice, le 14 décembre 2020).

« Dans ce quartier très commerçant, nombreux sont les habitants et surtout les habitantes qui font désormais un détour en revenant de leurs courses pour éviter de passer au millieu de cet attroupement très masculin et très coloré. » Geneviève Pozzo di Borgo, conseillère municipal RN de Nice, à propos de la villa Saint-Exupéry, située au 6 rue Sacha-Guitry, qui accueille des personnes en situation d'hébergement d'urgence (question orale exposée en séance du conseil municipal de Nice, le 14 décembre 2020).

Rappel

« Cela fait dix fois qu’on me propose d’être sénateur. Si je fais ça, je crache sur toute ma vie. Je vends mon âme. » Henri Leroy (Nice-Matin, le 21 janvier 2011). Le même sera pourtant candidat aux sénatoriales en 2014 puis en 2020.

« Tant que je serai maire de Nice, cet équipement n'ouvrira pas. » Christian Estrosi, à propos de la mosquée En-Nour (Nice-Matin, le 19 octobre 2012). Le lieu de culte est pourtant ouverte – à titre provisoire –  depuis le 2 juillet 2016. En outre, la Cour administrative d’appel de Marseille a condamné, le 2 novembre 2020, le maire de Nice à signer l’ouverture définitive de ce lieu de culte, au plus tard le 2 janvier 2021.

« Le but, c’est de faire tomber notre futur "ministre de la Culture", Christian Estrosi. Sa gestion est criminelle ! Sur le plan des finances, sur son absence de vision du territoire, sur la paupérisation et l’immigration dans les quartiers… » Gaël Nofri (Nice-Matin, le 9 juillet 2013). Le même réjoindra la majorité de Christian Estrosi, le 13 octobre 2016, puis sera candidat sur la liste du maire sortant les 15 mars et 28 juin 2020.

« Messieurs Estrosi et Ciotti pratiquent tous deux la politique spectacle, la communication à outrance et un activisme politique qui n’est pas au service de l’intérêt général mais à celui de leur carrière politique. Pendant ce temps, les finances des collectivités dont ils assurent la gestion sont dans le rouge. » Marc Concas (Nice Premium, le 27 septembre 2014). Le même figurera pourtant sur la liste de Christian Estrosi, lors des élections municipales des 15 mars et 28 juin 2020.

« C’est un type intelligent. Il ne m’a jamais dit "je veux brûler tous les Arabes", même s’il le pense sans doute très fort. » Gaël Nofri, à propos de Philippe Vardon (France Info, le 10 décembre 2015). L'adjoint au maire de Nice sera relaxé du délit d'injure publique pour cette phrase, le 17 décembre 2020, par le tribunal correctionnel de Nice.

« Ne faisons pas de faux procès. Bien sûr que François Fillon est irréprochable ! » David Lisnard (RMC, le 1er février 2017). Pourtant, le 29 juin 2020, François Fillon, son épouse et son ancien assistant parlementaire ont été reconnus coupables de détournements de fonds publics, complicité et recel. Au final, l’ancien candidat à la présidentielle a été condamné à une peine de cinq ans d’emprisonnement, dont deux ferme, 375 000 € d’amende et une peine d’inéligibilité de dix ans (il a fait appel).

« LaREM doit avoir un candidat aux municipales à Nice. Si on en arrive à une alliance avec Christian Estrosi, ce sera un échec. » Enis Sliti, référent de LaREM 06 (son compte Twitter, le 27 mai 2019).

« Donc, si je n’ai pas l’investiture, naturellement… je continuerai. » Cédric Roussel, à propos de sa candidature à la mairie de Nice (Nice-Matin, le 3 octobre 2019).

« Deux millions d’euros. » Christian Estrosi, en réponse à la question sur le coût du départ du Tour de France de 2020 pour la ville de Nice (Nice-Matin, le 16 octobre 2019). Le même admettra pourtant, lors du conseil municipal du 31 juillet 2020, un coût de 5,63 millions d'euros.

« Le concept de métropole a été détourné de sa finalité. Aujourd’hui, c’est une solidarité inversée : la mauvaise gestion de Christian Estrosi fait que la métropole Nice Côte d’Azur n’a plus les moyens d’assumer ses compétences propres et exclusives. Ce sont aux communes de les financer. » Christelle d’Intorni, maire de Rimplas (France Bleu Azur, le 18 novembre 2019). La même deviendra pourtant vice-présidente de la métropole Nice Côte d'Azur, aux côtés du président Christian Estrosi, le 10 juillet 2020.

« Mireille Damiano est notre candidate , une femme juste pour en finir avec le clientélisme et la corruption à Nice, l'accroissement des inégalités sociales et le sacrifice de notre santé et notre environnement sur l'autel du béton et de la recherche effrénée des profits. » David Nakache (son compte Twitter, le 4 décembre 2019). Pour cette phrase, David Nakache a été déclaré coupable de diffamation par le tribunal correctionnel de Nice, le 19 novembre 2020. Il a été condamné à payer 5 000 euros d'amende ainsi qu'à verser 2 806 euros de dommages-intérêts et 2 300 euros de frais de justice à Christian Estrosi (il a fait appel).

« Il ne s’agit pas de propagande politique ! C’est simplement une affiche pour souhaiter mes meilleurs vœux aux Laurentins. Je l’ai toujours fait. » Patrick Villardry, 1er adjoint au maire de Saint-Laurent-du-Var, à propos des affiches sur lesquelles figurent sa photo et le slogan « Votre 1er adjoint Patrick Villardry vous souhaite de très bonnes fêtes de fin d’année » (Nice-Matin, le 16 décembre 2019). Le même annoncera, le 11 janvier 2020, sa candidature à la mairie de Saint-Laurent-du-Var.

Bonus

Je rappelle ici quelques-unes de mes réactions en me gardant bien de les qualifier de « phrases marquantes » :

« "Nul n'est censé ignorer la loi" mais, à Nice, avec un maire qui change ses arrêtés tous les jours, faut s'accrocher ! », à propos des quatre arrêtés sur le port du masque pris en trois jours ! (12 mai 2020).

« Donc au Cannet, Michèle Tabarot était la tête de liste mais c'est son numero 2, Yves Pigrenet, qui devient maire... La liste était soutenue par Vladimir Poutine et Dmitri Medvedev ? » (30 mai 2020).

« Parkings, Vélos Bleus... À Nice, par une incroyable coïncidence, tout est gratuit jusqu'à la fin des élections municipales ! » (24 juin 2020).

« Après avoir donné un avis favorable à l'extension de l'aéroport de Nice (+ 8 millions de passagers d'ici 2030), Christian Estrosi explique dans son arrêté sur le port du masque que l'aéroport avec 14,5 millions de passagers accueillis en 2019 joue un rôle dans la diffusion des épidémies ! » (3 août 2020).

« Avant le second tour des municipales, Christian Estrosi avait comme slogan : "Ma priorité, vous protéger". Il a visiblement changé d'avis puisqu'il maintient le Grand Départ du Tour de France malgré le classement du département en zone rouge ! » (27 août 2020).

« Bernard Brochand est décidément un député très étourdi : non seulement il oublie de se rendre à l'Assemblée nationale mais, en plus, il oublie de déclarer son compte en Suisse ! » (2 septembre 2020).

« Pendant sa campagne, Christian Estrosi s'engageait à "valoriser davantage notre artisanat et nos commerces de proximité". Aujourd'hui, il inaugure un atelier de conception Ikea… » (3 septembre 2020).

« Si j'ai bien compris, Gérard Larcher va être réélu président du Sénat ! Parfois, je trouve que le "monde d'après" arrive trop vite... » (28 septembre 2020).

« Comme il fallait s'y attendre, l'attentat de Nice a lancé le concours Lépine de la plus grosse énormité. Éric Ciotti veut un "Guantánamo à la française". Il prend donc comme modèle le symbole des violations des droits humains : torture, détention illégale... Un peu de sang froid ! » (30 octobre 2020).

« C'est fascinant cette subite envie du Gouvernement de lutter contre les passe-droits... », en réaction aux propos de Jean Castex expliquant pourquoi les membres du Gouvernement ne se feront pas vacciner en premier : « d'aucuns pourraient considérer que c'est un passe-droit » (6 décembre 2020).

Lire aussi

- Les phrases marquantes des personnalités politiques en 2019 (25/12/19)

- Les phrases marquantes des personnalités politiques en 2018 (25/12/18)

- Les phrases marquantes des personnalités politiques en 2017 (25/12/17)

- Les phrases marquantes des personnalités politiques en 2016 (25/12/16)

Les phrases marquantes des personnalités politiques en 2015 (25/12/15)

- Les phrases marquantes des personnalités politiques en 2014 (25/12/14)

- Les phrases marquantes des personnalités politiques en 2013 (25/12/13)

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.