Amnesty International est une ONG qui défend les Droits de l'homme et qui veut faire respecter l’ensemble des droits humains inscrits dans la Déclaration universelle des droits de l’Homme.

Je vous ai déjà parlé à plusieurs reprises dans mes articles d'Amnesty International qui est engagée à travers le monde sur de nombreuses thématiques. Par exemple, elle s'est mobilisée dernièrement lors de la Journée mondiale contre la cyber-censure. L'ONG a aussi lancé une campagne demandant à Microsoft d'intégrer « le chiffrement de bout en bout pour toutes les communications sur Skype ». Amnesty est aussi membre de l'Observatoire des libertés et du numérique qui défend le chiffrement. Et bien sûr, l'ONG soutient le lanceur d'alerte américain Edward Snowden.

A l'occasion des élections présidentielles, Amnesty a interpellé les 11 candidats à se prononcer sur dix droits fondamentaux. « L'analyse a été menée à l'aune de nos recommandations portant sur les thématiques des libertés individuelles et des réfugiés, en tenant compte de l'égalité d'accès aux droits pour tous » explique l'ONG.

D'ailleurs, Nicolas Krameyer, le responsable du programme liberté pour Amnesty International France dit que « les droits humains auront été mis durement sous pression dans les discours et dans les programmes de l’ensemble des candidats. Dans les programmes, les droits humains sont souvent oubliés, méprisés soit carrément attaqués ».

Plusieurs candidats n'ont même pas souhaité répondre aux questions d'Amnesty. Quand ce sont les candidats d'Extrême-Droite Le Pen ou de Droite-Extrême Fillon, cela n'est pas très étonnant. Mais quand c'est Benoît Hamon, le candidat du Parti socialiste, cela pose question. Ils sont donc tellement occupés au PS à se disputer entre Hamonistes et Macronistes pour ne pas prendre le temps de répondre aux questions d'une ONG internationalement reconnue comme Amnesty ?

L'ONG a donc lu le programme de Benoît Hamon et conclut qu'il formule « plusieurs propositions de principe allant dans le sens du respect du droit, sans cependant se prononcer clairement concernant la fin de l’état d’urgence ». Par contre, sur les thématiques de la protection des données personnelles et des moyens de renseignement européen, Amnesty a oublié de préciser que le député Benoît Hamon a voté en 2015 à l'assemblée nationale POUR la loi renseignement. D'ailleurs, à l'époque, l'ONG était membre du collectif qui s'était opposé à cette loi qui met en danger les libertés fondamentales.

Les libertés pour Emmanuel Macron selon Amnesty ? « peu de propositions concrètes pour leur protection ».

A noter que pour l'ONG, les propositions de Nicolas Dupont-Aignan sur la procédure du droit d’asile « sont contraires au droit international ».

Le programme de Philippe Poutou, candidat du NPA « aborde la problématique des libertés et des politiques de sécurité et de lutte antiterroriste, sous l’angle de la sortie de l’état d’urgence ».

A noter également que le programme de Nathalie Arthaud, candidate de LO, ne contient « aucune proposition en lien avec nos recommandations sur l’accueil des réfugiés et la protection des libertés individuelles » résume Amnesty.

Par contre, pour Amnesty, le programme de Jean-Luc Mélenchon, le candidat de la France insoumise « comporte une série d’engagements qui font écho à plusieurs de nos recommandations notamment dans le domaine de la protection de la vie privée et de la révision des lois adoptées dans le cadre de la lutte anti-terroriste ».

A lire aussi cet article d'Amnesty : Le programme de Jean-Luc Mélenchon comprend de nombreuses propositions en faveur d’un meilleur respect du droit d’asile.

Le 4 avril dernier sur RTL, Jean-Luc Mélenchon a dit de nouveau qu'il fallait « sortir de l'état d'urgence permanent". Et bien sûr, il veut aussi interdire la surveillance de masse et revenir sur le « fichier Monstre » alias le fichier TES.

Et pour rappel, si le candidat de la France insoumise est élu, il accordera la nationalité française au lanceur d'alerte américain Edward Snowden et à Julian Assange, fondateur et porte-parole de Wikileaks.

Vous allez voter dimanche prochain ? Clin d'œil

Amnesty Amnesty

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.