Crise sanitaire : l'heure du déconfinement

Des tutoriels, des guides pour le déconfinement; la reprise de l'école, la reprise du travail, les modalités du télétravail. Une sélection de ressources (comprendre l'autisme, CRA, DIA ...) et quelques remarques.

Site comprendre l'autisme Site comprendre l'autisme
Sur son site Comprendrelautisme, PhanTom a publié plusieurs fiches illustrées.

 Le prélèvement naso-pharyngé en FALC


Ne pas hésiter à s'en saisir si besoin.

Guides de déconfinement

Le GNCRA (groupement national des centres de ressources autisme) diffuse un nombre considérable d'informations et d'outils adaptés à cette période.Déconfinement : Boîte à outils

Je note en particulier le Guide déconfinement du CRA Centre Val de Loire, qui avait publié auparavant un Guide confinement.

Le CRA Rhône-Alpes publie également deux guides pour le déconfinement, l'un pour les personnes concernées (autistes ou familles), l'autre pour les professionnels. Les conseils visent à préparer le déconfinement progressivement, pour surmonter l'anxiété procuré par un changement des routines.

Voir aussi :


Reprise du travail

 

Conseils pratiques pour un retour à l’emploi apaisé des personnes autistes 
Le GNCRA publie également, avec la Délégation Interministérielle Autisme (DIA) et un coach professionnel (du réseau Bleunetwork), une fiche pratique pour l'activité professionnelle dans ce nouveau contexte. S'y trouvent des conseils pour l'employeur, et d'autres pour le salarié autiste.
conseils-reprise-tsa-2


Bien des salariés autistes ont pu exercer leur activité en télétravail, alors que cela n'avait jamais été envisagé ou avait été refusé par leur employeur jusqu'à présent. Lorsqu'ils ont estimé leur expérience positive, ils devront faire valoir leur intérêt pour que cela continue, à plein temps ou partiellement, et pas seulement quand cela est exigé par la crise sanitaire.

S'il y a un accompagnateur (job coach, Cap Emploi, dispositif de l'emploi accompagné, SAVS, SAMSAH …), il peut être utile pour faire évoluer le point de vue de l'employeur. Mais cela peut passer aussi par le médecin du travail, le CHSCT (pardon, il a été éradiqué – les instances du personnel donc, le comité social et économique et les organisations syndicales), le référent handicap (entreprises de plus de 250 salariés).

Le télétravail ne doit pas être considéré comme une récompense pour les salariés qui se comportent bien et ont une échine souple, mais comme une organisation de travail productive – en étant un aménagement raisonnable qui permet une meilleure qualité de vie au salarié avec handicap.

Si l'employeur suit les conseils GNCRA/DIA, il préparera l'évolution de l'organisation du travail avec son salarié. Le salarié autiste doit essayer d'obtenir le canal de communication qu'il sait le plus adapté à l'expression de son opinion, en programmant le moment de l'échange : téléphone, visioconférence, e-mail, messagerie instantanée.

Il est préférable pour faciliter la communication que les personnes autistes puissent privilégier tel ou tel canal, suivant le contexte (travail, vie sociale, personnes connues ou inconnues).

A noter : Compte tenu d’une hypersensorialité, le port d’un masque peut être difficile sur une longue période, voire impossible. Il peut être nécessaire de rechercher la matière la plus adaptée, et de prévoir une période d’accoutumance. Le masque est incontournable dans les transports publics, mais un aménagement du poste de travail doit permettre de l'éviter si son port est impossible. L'utlisation d'une visière peut être une alternative.

Guide Télétravail du Ministère du Travail

guide-tt-ministere-travail
Un guide sur le télétravail à l’heure du déconfinement par le Ministère du Travail : Guide

Remarques :

  • l'employeur peut refuser le télétravail (p.3). Cependant, en cas de préconisation du médecin du travail, il ne peut le faire.
  • l'employeur n'est pas tenu d'indemniser, sauf accord collectif le précisant (p.11). Cependant : " Les droits habituels en matière de restauration sont maintenus (tickets restaurant,primes de repas...)." Je vois cependant ces droits refusés aux télétravailleurs estampillés "crise sanitaire". Et l'égalité de traitement n'est pas assurée avec ceux qui, dans la même entreprise, pratiquaient déjà le télétravail en vertu d'un accord collectif.
  • le guide ne mentionne pas l'obligation pour l'employeur d'aménager le poste de travail du salarié handicapé.

PS : sur le site d'Autisme France

Sur le site gouvernemental, en FALC (facile à lire et à comprendre) : Covid-19 : à compter du 11 mai, je reste confiné ou je me déconfine ? C’est moi qui choisis ! et A compter du 11 mai, c’est le déconfinement. Qu’est-ce que ça veut dire pour moi qui suis en situation de handicap ? Quelles sont les nouvelles règles à respecter ?


 Le confinement vu par des personnes autistes (Handicap.fr)

Alors que la fragilité des personnes handicapées a été largement médiatisée dans cette crise aiguë, certaines se sont accommodées de cette soudaine "parenthèse apaisée". Prenant le contre-pied d'un discours alarmiste, elles souhaitent témoigner...

Auticonsult sur le télétravail - L'expérience dans le cadre de la crise sanitaire

Dans ce contexte un peu surnaturel face au coronavirus , de nombreuses entreprises sont passées à ce nouveau fonctionnement qui est le télétravail. Ce dispositif peut être en réalité particulièrement autism-friendly. 8 conseils par "Auticonsult". Et un article du PDG de son correspondant, Auticon US.

"Fatigue de Zoom" : Un avant-goût de l'expérience autistique

S'appuyant sur les critiques portés par des neurotypiques de l'utilisation du logiciel de visoconférence Zoom, une personne autiste estime que c'est pourtant une version atténuée de ce que vivent les autistes dans la vie, tous les jours, dans un monde NT..

Les personnes autistes haut niveau ont-elles des difficultés à parler au téléphone ?

Revue de diverses raisons expliquant les difficultés de personnes autistes de "haut"niveau ou Asperger à téléphoner, de l'absence de repères visuels aux problèmes sensoriels.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.