Cleveland : un programme d'emploi pour des personnes autistes

Un exemple de développement d'emplois qualifiés pour des adultes autistes, du Type de Specialisterne (Danemark), Passwerk (Belgique), Avencod et Auticonsult (France).

cleveland.com Traduction de "KeyBank workers with autism excel through new program that is model for others"
Les employés de KeyBank autistes excellent grâce à un nouveau programme qui est un modèle pour les autres
Par Teresa Dixon Murray, The Plain Dealer - 4 février 2020

Bob Darrow, 47 ans, travaille chez KeyBank depuis juin en tant qu'analyste de données. Darrow a été engagé avec l'aide de The Precisionists, une société du Delaware qui s'associe à des entreprises pour employer des personnes handicapées, notamment  autistes. © Lisa DeJong/The Plain Dealer Bob Darrow, 47 ans, travaille chez KeyBank depuis juin en tant qu'analyste de données. Darrow a été engagé avec l'aide de The Precisionists, une société du Delaware qui s'associe à des entreprises pour employer des personnes handicapées, notamment autistes. © Lisa DeJong/The Plain Dealer
CLEVELAND, Ohio - Bob Darrow a débuté comme analyste de données à la KeyBank de Brooklyn l'été dernier. Gourou des chiffres, il passe au crible les données des opérations de prêt de Key et crée des feuilles de calcul pour les autres membres de son équipe.

À 47 ans, il n'avait pas occupé de poste à temps plein depuis plus de 20 ans.

Darrow souffre d'un trouble du développement. Et il est une véritable rock star chez KeyBank, selon ses patrons. Il est meilleur dans certaines parties de son travail qu'un ordinateur ne le serait. Diplômé de l'université d'État de Cleveland, Darrow a, pendant des années, connu des hauts et des bas dans son emploi, souvent en dessous de son niveau de compétence. Son précédent emploi consistait à remplir des étagères. Avant cela, il faisait de l'imagerie documentaire.

Il adore son poste à la KeyBank. "C'est vraiment cool", dit-il. "Je suis dans le jeu. C'était une telle aubaine."

M. Darrow a été recruté dans le cadre d'un nouveau partenariat entre KeyBank et The Precisionists, une entreprise de 3 ans et demi visant à recruter des personnes souffrant de divers handicaps et à les faire correspondre à des emplois dans des entreprises nationales telles que Pfizer, UBS, Exelon Energy et l'université Vanderbilt.

The Precisionists, basée dans le Delaware, évalue les employés potentiels et les forme pour des emplois correspondant à leurs compétences. Environ deux tiers sont embauchés et placés sous contrat avec des entreprises ; le reste n'est pas encore prêt pour un emploi.

Jusqu'à présent, huit personnes ont travaillé à Key dans le cadre du partenariat, à des postes tels que la lutte contre le blanchiment d'argent, la détection des fraudes, la saisie de données, l'analyse et la salle du courrier. Toutes sont autistes ou ont un autre trouble du développement. Trois autres personnes rejoindront l'équipe dans les deux prochaines semaines.

Michael O'Boyle, vice-président senior de Key, a noté que des études montrent qu'un cerveau autiste traite 42 % plus d'informations qu'un cerveau neuro-typique. Et franchement, les personnes autistes ont tendance à être meilleures dans de nombreuses tâches que les employés traditionnels.

"Ce n'est pas seulement une histoire de bien-être. Il s'agit de produire des résultats", a déclaré M. O'Boyle. "C'est une mission et une opportunité."

De nombreuses personnes autistes offrent des compétences très recherchées, comme la capacité à se concentrer et à ne pas se laisser distraire, a déclaré Evan Taylor, chef de projet pour The Precisionists qui travaille sur place à KeyBank.

En effet, pour certaines personnes autistes, les problèmes qui représentent souvent des défis pour elles sont en fait des atouts pour les employeurs.

Chez KeyBank, les travailleurs autistes ont tendance à exceller dans les tâches répétitives et ils ont le souci du détail, a déclaré M. O'Boyle. Ils sont fantastiques pour détecter les tendances au blanchiment d'argent, par exemple. Ils font également preuve de précision, d'honnêteté, de fiabilité et de persévérance, a-t-il ajouté.

La plupart des employeurs ne se rendent pas compte de ce qu'ils manquent en ne s'adressant pas aux personnes handicapées, a déclaré Patricia Otter, présidente de l'UCP à but non lucratif du Grand Cleveland, qui travaille avec les personnes bénéficiant de prestations d'invalidité. "C'est le handicap qui fait leur force", a déclaré Mme Otter.

Ernie Dianastasis, PDG de The Precisionists, a fondé l'entreprise à la mi-2016 après que sa société de services informatiques ait engagé une poignée de personnes autistes pour faire du développement et des tests de logiciels. Les résultats ont été étonnants, a-t-il déclaré. Les nouveaux employés avaient une grande éthique du travail, ils étaient loyaux et précis. D'où les précisionnistes. "C'était hors normes. C'est là que l'ampoule s'est allumée", a-t-il déclaré.

Dianastasis a déclaré que beaucoup de personnes autistes ont beaucoup de capacités, mais qu'elles ne réussissent pas toujours bien lors d'un entretien d'embauche. "Ce n'est pas un groupe qui va faire la conversation. Ils peuvent s'asseoir et bouger ou ne pas vous regarder dans les yeux".

Taylor Trovato, 27 ans, estime que son travail de saisie de données à Key est parfait pour elle. En plus de la saisie de données, elle trie et scanne le courrier. Lorsqu'un article est renvoyé à KeyBank à cause d'une adresse incorrecte ou d'une erreur, il lui incombe de résoudre le problème et de mettre à jour les données.

Comme Darrow, elle a déjà occupé d'autres emplois. Mais ils n'étaient qu'à temps partiel ou n'étaient pas assez stimulants. "J'ai toujours voulu faire du travail de bureau", a déclaré Trovato, de Seven Hills. "J'adore cet endroit."

Les travailleurs gagnent des salaires compétitifs par rapport au marché. Les travailleurs de Key sont employés sous contrat par The Precisionists et sont sous-traités à Key.

The Precisionists a maintenant des centres à Philadelphie, Nashville et Phoenix et envisage d'en ouvrir un à Cleveland s'il estime qu'il y a suffisamment de demande maintenant que KeyBank est à bord. Dans un centre, les gens pourraient demander à être évalués et formés pour des emplois dans diverses entreprises, peut-être de grands employeurs comme Sherwin-Williams, Progressive et Eaton, a déclaré Dianastasis. Selon M. O'Boyle, de nombreux employeurs comme KeyBank constatent aujourd'hui une pénurie de bons travailleurs possédant les compétences dont ils ont besoin.

Dianastasis cite des études selon lesquelles 75% des personnes autistes sont au chômage ou sous-employées, ce qui est un tel gaspillage, a-t-il dit. "Il faut juste comprendre où se trouvent les forces des gens", dit-il. Par exemple, les travailleurs autistes ont tendance à s'épanouir dans le codage de logiciels, la reconnaissance des formes et les tâches répétitives.

"Il n'y a pas une once de charité dans ce modèle", a déclaré Dianastasis, ajoutant que ses employés sont "aussi bons ou meilleurs que les autres employés ... Le programme ne serait jamais viable si les performances n'étaient pas au rendez-vous".

À l'UCP du Grand Cleveland, qui aide à placer les personnes handicapées chez les employeurs locaux, Mme Otter a déclaré qu'elle pensait que "The Precisionists" était la première entreprise privée à opérer localement avec ce modèle d'entreprise. Et elle espère que "The Precisionists" pourra trouver plus d'opportunités au niveau local.

Chaque année, son agence place environ 125 personnes souffrant de divers problèmes de développement, physiques, comportementaux et intellectuels. Les clients de l'UCP sont aiguillés parce qu'ils reçoivent des prestations d'invalidité. L'UCP les évalue, les forme et les aide à postuler pour un emploi et à se préparer aux entretiens.

Mais il y a probablement plusieurs milliers de résidents locaux handicapés qui pourraient travailler et qui ont besoin d'un emploi, a déclaré Paul Soprano, directeur des services aux adultes de l'UCP. "Il existe un énorme réservoir de main-d'œuvre inexploité", a-t-il ajouté.

M. Otter a ajouté que les employeurs ne se tourneront peut-être pas vers l'UCP ou d'autres agences parce qu'ils ne réalisent pas que ses services sont un moyen gratuit de trouver de bons employés.

Jusqu'à présent, la plupart des employés de "The Precisionists" sont autistes, ont un trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité ou un trouble obsessionnel compulsif. L'entreprise commence également à recruter des vétérans handicapés et des personnes ayant des problèmes d'audition ou de vision. Son objectif est de créer 10 000 emplois pour les personnes handicapées d'ici 2025. Actuellement, elle emploie environ 110 personnes handicapées, plus environ 25 personnes à l'encadrement.

Soprano, de l'UCP, a déclaré que tout le monde est gagnant lorsque les entreprises embauchent des personnes handicapées. Les entreprises obtiennent des employés productifs, les travailleurs se sentent épanouis et la société en profite également. Selon lui, les personnes placées par UCP ont contribué à hauteur de 1,5 million de dollars en salaires dans la communauté.

O'Boyle a indiqué que KeyBank pourrait offrir des postes permanents avec des avantages à certains des entrepreneurs actuels de Precisionists. Et l'entreprise cherchera à placer des travailleurs de Precisionists dans d'autres départements, tels que la technologie et les affaires, le risque et les services bancaires aux consommateurs. "Nous recherchons essentiellement des domaines qui nécessitent une mise au point au laser et des tâches reproductibles", a-t-il déclaré.

Il y a beaucoup de personnes dans les environs de Cleveland qui pourraient occuper ces postes, a déclaré Sally Farwell, présidente et directrice générale des Achievement Centers for Children in Highland Hills, qui travaillent avec des enfants et des adultes souffrant de divers handicaps physiques et développementaux.

"Il y a beaucoup d'individus restés à la maison qui veulent faire un travail utile", a déclaré Sally Farwell.

Elle a ajouté que des partenariats comme celui entre KeyBank et The Precisionists préparent le milieu de travail à la diversité des handicaps. Les employeurs pourraient découvrir un tout nouveau réservoir de main-d'œuvre, a-t-elle dit.

Pour sa part, Key est reconnaissante de ce partenariat et espère être un modèle que d'autres entreprises de la région de Cleveland pourraient suivre, a déclaré Mme O'Boyle. "Key change des vies avec ce programme".

For people with various disabilities interested in local employment opportunities:


Université ARAPI : Travail à l'âge adulte 5

Les entreprises Andros et Avencod embauchent des personnes autistes en milieu ordinaire. Pourquoi et comment ? - 16 oct. 2019

Des entreprises pour personnes autistes : Passwerk et autres

Comment permettre aux personnes autistes d'obtenir un emploi en milieu ordinaire ? L'exemple de Passwerk en Belgique avec une interview de Dirk Rombaut.Que penser du 4ème plan autisme sur ce point ? Remarques sur le dispositif de l'emploi accompagné et sur les entreprises adaptées. - 2 déc. 2019

Dirk Rombaut - Passwerk © Asperansa autisme Asperger

Auticonsult sur le télétravail - L'expérience dans le cadre de la crise sanitaire

Dans ce contexte un peu surnaturel face au coronavirus , de nombreuses entreprises sont passées à ce nouveau fonctionnement qui est le télétravail. Ce dispositif peut être en réalité particulièrement autism-friendly. 8 conseils par "Auticonsult". Et un article du PDG de son correspondant, Auticon US.- 24 avr. 2020

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.