Blog suivi par 237 abonnés

Le blog de La Cimade

Association de solidarité active avec les migrants
  • Festival Migrant'Scène, projections du documentaire Frontière 66

    Par | 3 recommandés
    La frontière franco espagnole a disparu depuis 1995 et l'application des accords de Schengen. Le poste de frontière de Cerbère est à l'abandon. Les douaniers et policiers ne sont présents que sporadiquement à la frontière entre le Perthus et la Jonquera. Ces villes frontalières constituent le point de passage le plus fréquenté d'Europe.
  • Migrant'Scène: cabanes rêvées ou le droit de poser ses valises

    Par | 1 commentaire | 2 recommandés
    En 2018, une des expositions proposées pour le festival Migrant’scène de La Cimade est une exposition made in Cimade réalisée en collaboration avec des personnes étrangères dont beaucoup de jeunes, dans le cadre de différents projets menés par des équipes locales de La Cimade. En tournée à travers toute la France !
  • #SoignerOuSuspecter ? Le rapport de l’Ofii donne sa réponse

    Par | 7 recommandés
    la-cimade-soigner-suspecter-p5
    Attendu depuis un an, le rapport que l’Office français de l'immigration et de l'intégration devait rendre au parlement est enfin sorti en catimini. Une publication sur l’admission au séjour en France des personnes étrangères gravement malades pour l’année 2017 analysée par La Cimade.
  • Des enfants mal protégés car étrangers

    Par | 2 recommandés
    2018-la-cimade-jeunes-en-danger-couv
    Une publication conçue pour mieux comprendre la situation des jeunes en dangers, mineur·e·s ou majeur·e·s, rejeté·e·s par le système de protection de l’enfance et menacé·e·s d’expulsion.
  • Festival Migrant’scène 2018 : découvrez le programme !

    Par | 1 commentaire | 4 recommandés
    2018-migrant-scene
    Du 17 novembre au 9 décembre 2018, retrouvez près de chez vous le festival Migrant’scène de La Cimade ! Moment incontournable de sensibilisation sur les thématiques migratoires, Migrant’scène met cette année encore à l’honneur le Vivre et faire ensemble, dans la continuité d’une dynamique démarrée en 2016.
  • Pour un accueil inconditionnel dans les ateliers de français

    Par | 1 commentaire | 8 recommandés
    Au sein du collectif Le Français pour tous, La Cimade organise avec le Secours Catholique, la Fédération des centres sociaux et Radya une journée «On apprend le français dans la rue» dans plus de 30 villes en France.
  • Situation explosive dans les centres de rétention

    Par | 4 commentaires | 10 recommandés
    hl-ycastanier-458223-800
    La multiplication des violences et des tensions dans les centres de rétention administrative (CRA) est le résultat d’une politique d’enfermement des personnes migrantes. La responsabilité du gouvernement est engagée face aux conséquences gravissimes de ces choix.
  • Petit guide – Dénoncer la machine à expulser

    Par | 3 recommandés
    la-cimade-petit-guide-explusions-2018-couv
    Cinquième titre de la collection des Petits guides de La Cimade pour sensibiliser et s’informer sur les expulsions. Un outil destiné à tous les publics curieux de comprendre un des enjeux majeurs de la politique migratoire.
  • M. Macron, accueillons l’Aquarius !

    Par | 14 commentaires | 28 recommandés
    Avec Amnesty International, Médecins du Monde et le Secours Catholique, La Cimade s’adresse au président Emmanuel Macron pour lui demander que la France accueille l’Aquarius. Le Panama vient de retirer son pavillon à l’Aquarius sous la pression du gouvernement italien.
  • Cinq mois de démission du service public à Mayotte

    Par | 2 commentaires | 10 recommandés
    Occupation de l’entrée de la préfecture de Mayotte par le CODIM sans intervention de la police, août 2018. © La Cimade Occupation de l’entrée de la préfecture de Mayotte par le CODIM sans intervention de la police, août 2018. © La Cimade
    Les lois de la République sont en berne à Mayotte : depuis avril 2018, la préfecture a illégalement fermé son service « étrangers », mettant pratiquement fin aux renouvellements de titre de séjour et aux régularisations. Un blocage renforcé depuis le 31 juillet par l’occupation de l’entrée de la préfecture par un collectif mahorais anti-comoriens.