Blog suivi par 317 abonnés

Le blog de La Cimade

Association de solidarité active avec les migrants
  • Les enfants étrangers confiés à l’ASE doivent pouvoir vivre en France après 18 ans!

    Par | 21 recommandés
    Laye, apprenti boulanger et Amadou, jeune électricien de 18 ans, visés par une obligation de quitter le territoire français (OQTF), viennent d’obtenir le droit de rester en France. Leur situation a trouvé un immense écho sur les réseaux sociaux et la Cimade se réjouit de l’issue positive de cette mobilisation.
  • Exilé·es en errance en IDF: saisine de la défenseuse des droits sur les campements

    Par | 11 recommandés
    Des associations et collectifs citoyens observent que la situation de sans-abrisme des personnes exilées ne cesse de se dégrader, avec des campements qui se succèdent dans des conditions sanitaires et humanitaires toujours plus inquiétantes. Ils et elles saisissent la Défenseure des Droits au sujet de la situation des personnes exilées à Paris et en Ile-de-France.
  • Non à la fermeture invisible des voies de régularisation!

    Par | 15 commentaires | 20 recommandés
    Toute personne a droit à un accueil ou à un rendez-vous physique,pas seulement par le biais d’Internet. C’est pourquoi les associations mobilisées, les élus qui les soutiennent, ont décidé, avec le soutien de nombreux avocats mobilisés sur ce sujet, un nouveau dépôt collectif de référés le 10 décembre 2020 pour tenter d’imposer la délivrance de rendez-vous aux personnes qui le demandent.
  • La nuit des tentes: le pire s’est produit. L’horreur et l’indigne...

    Par | 60 commentaires | 133 recommandés
    ... La statue de la République était pétrifiée. Le pire n’est pas les images, c’est la nuit qui a de nouveau avalé les exilés dehors. Le pire est que les 400 exilé.e.s présents, à 19h, place de la République, dormiront de nouveau dehors cette nuit, loin à Clichy, loin à Saint-Denis, cachés sous les ponts des canaux ou ailleurs, invisibles.
  • Stop aux droits bafoués des enfants exilé·e·s!

    Par | 7 recommandés
    Le 20 novembre marque l’anniversaire de la Convention internationale relative aux droits de l’enfant (CIDE). Plus de 30 années ont passé et chaque jour les politiques migratoires menées à l’échelle française et européenne bafouent les droits les plus élémentaires de milliers d’enfants vivant en France.
  • Le Festival Migrant’scène se transforme en Migrant’screen !

    Par | 1 recommandé
    2020-visuel-migrantscene-image-facebook
    Dans ce contexte de crise sanitaire, La Cimade résiste au confinement des esprits en maintenant le festival Migrant’scène en format online. Ainsi du 14 novembre au 6 décembre, des projections-débats et des conférences seront accessibles à tout le monde grâce à des plateformes digitales.
  • La Cimade refuse tout amalgame entre les terroristes et les personnes étrangères

    Par | 5 commentaires | 24 recommandés
    La Cimade, fidèle à ses valeurs d’entraide et d’accueil, lance un appel pour éviter la banalisation du rejet de l’autre. Et nous refusons tous les messages haineux d’où qu’ils viennent et quels qu’en soient les destinataires.
  • Au Mesnil-Amelot, enfermement et expulsions priment sur la protection de la santé

    Par | 3 recommandés
    Alors que l’épidémie de Covid-19 connaît un nouveau rebond, des personnes continuent d’être enfermées au centre de rétention du Mesnil-Amelot dans des conditions qui ne permettent pas d’empêcher la propagation du virus. La politique gouvernementale de criminalisation des personnes étrangères se poursuit au détriment des enjeux de santé publique.
  • Les enfants en migration doivent être protégé·e·s

    Par | 7 commentaires | 19 recommandés
    A l’heure où des responsables politiques remettent ouvertement en cause l’accueil ou la prise en charge des mineur·e·s isolé·e·s étranger·e·s, nous faisons état des violations des droits que ces enfants subissent aux frontières françaises. La France doit redoubler d’efforts pour les protéger.
  • Enfermer en rétention sans expulsion possible : une privation de liberté abusive

    Par | 4 recommandés
    Des instructions écrites de la direction centrale de la police aux frontières (DCPAF) adressées aux préfectures démontrent le caractère abusif de l’enfermement des personnes étrangères dans les centres de rétention administrative (CRA).