Le Pari_s du Vivre-Ensemble

Collectif: Jean-Christophe Attias directeur d'études à l'EPHE, Stéphanie Laithier, PRAG à l'EPHE, Sébastien Ledoux, chercheur associé à l'EPHE & Vincent Vilmain, allocataire-moniteur à l'EPHE

Paris - France

Sa biographie
Jean-Christophe Attias, directeur d'études à l'EPHE (Sorbonne), Stéphanie Laithier, agrégée d'histoire, PRAG à l'EPHE, Sébastien Ledoux, professeur certifié d'histoire-géographie à Grigny et chercheur associé à l'EPHE, et Vincent Vilmain, agrégé d'histoire et allocataire-moniteur à l'EPHE, sont au nombre des organisateurs de l'édition 2008 du Pari(s) du Vivre-Ensemble.
Ses éditions
Voir tous
  • Édition L'école à la rencontre de la pluralité culturelle

    L’école au diapason de la société ?

    Par
    « Fait religieux », esclavage, colonisation, immigration, homosexualités. Autant de questions dites « sensibles », de plus en plus présentes dans le débat public, et pas toujours de la meilleure façon. Face à elles, quels peuvent être l’attitude et le rôle de l’école ? Quelle place pour elles dans les programmes, dans les manuels, dans la classe, et aussi en amont, dans la formation des maîtres ? Les contributions de Jean-Christophe Attias, Eric Mesnard, Marie-Albane de Suremain, Philippe Rygiel et Georges Sidéris.
  • Édition L'école à la rencontre de la pluralité culturelle

    Penser et enseigner la diversité à l’école

    Par
    La promotion de la diversité à l’école se heurte à maints écueils : ethnicisation du regard, « communautarisation » de l’enseignement, essentialisation des cultures. En prendre l’exacte mesure est le meilleur moyen de les éviter. Les contributions de Françoise Lorcerie, François Durpaire, Daniel Mendelzon et Chahla Beski-Chafiq associent approche sociologique et pratique pédagogique.
  • Édition L'école à la rencontre de la pluralité culturelle

    Enseigner le conflit israélo-palestinien à l'école

    Par
    Sujet sensible, médiatique, passionnel, le conflit israélo-palestinien peine à trouver sa place à l’école. L’attachement au sensationnel, à l’histoire immédiate ainsi qu’une vision dominée par les problématiques générales du Proche-Orient conduisent à brouiller le message pédagogique dans les manuels, voire à renforcer les préjugés. Quelques pistes pour un enseignement apaisé et constructif du conflit israélo-palestinien à l’école… Les contributions de Stéphanie Laithier et Vincent Vilmain, et de Valérie Pouzol.
  • Édition L'école à la rencontre de la pluralité culturelle

    Des manuels scolaires, pour quoi faire?

    Par
    À l'heure d'internet, le manuel scolaire reste malgré tout un outil très utilisé par les enseignants. Il est aussi un passeur de savoirs s'adressant directement aux élèves. Contraint de respecter sinon la lettre du moins l'esprit des instructions officielles, le manuel n'en est pas moins le fruit d'une stratégie d'écriture concertée et de choix précis. En tant que "discours sur le réel", il manifeste en outre une tendance de plus en plus nette à "coller" à l'actualité, indépendamment de l'évolution des programmes ou des savoirs scientifiques. Retour sur des enjeux autant pédagogiques que sociaux, avec les contributions de Danièle Cotinat, IPR, Marie-Pascale Widemann, éditrice, et Jennifer Holladay (autour de l'exemple américain).
  • Édition L'école à la rencontre de la pluralité culturelle

    D'un visage à l'autre

    Par
    Au collège Léon Blum de Villiers-le-Bel (95), Renaud Farella, professeur d’histoire-géographie, Alain Degenne, professeur de lettres, Nadine Guillaneuf, secrétaire, et une quinzaine d’élèves de 3e ont travaillé à l’exposition D’un visage à l’autre, regards croisés sur l’histoire de France et d’Algérie, d’hier et d’aujourd’hui. Ils ont rencontré une dizaine de témoins dont Fellag, Mourad Merzouki, Akli Tadjer, etc. Le photographe Guillaume Lecoque a pris des photos, à partir desquelles les élèves ont écrit de courts textes.