Un coup médiatique raté de la députée Annie Genevard au Lycée de Morteau

Le coup médiatique et électoral de la députée chargée du projet de la droite pour l'école consistait à suggérer l'existence d'un lien entre le projet dont elle est chargée, et les excellents résultats obtenus par des élèves de la filière horlogerie du Lycée Edgar Faure. Chronique d'un échec ordinaire du parti LR

 L'anecdote est rapportée par L'Est Républicain du 08 04 2017, édition du Haut-Doubs : article de Franck Roussel ntitulé: "Refoulé du lycée sur ordre du ministère"

A - Les faits

Le journaliste Jean-Paul Brighelli avait entrepris de faire un reportage sur les excellents résultats obtenus par le Lycée Edgar Faure dans la filière horlogerie

Il est donc arrivé à Morteau le jeudi 6 avril 2017 au matin, mandaté par Le Point, « dans une démarche positive », assure-t-il

De son point de vue, ce reportage était un cadeau, censé apporter un « coup de projecteur » aux élèves

A en croire Annie Genevard, députée du Doubs, l'exemple des élèves ainsi médiatisés « aurait été productif pour des milliers de jeunes en France »;

B – Le calcul politicien

Les électeurs du parti des Fillon-Genevard-Brighelli risquent de se volatiliser depuis le Pénélopegate, il est donc indispensable de limiter les dégâts dans son fief du Haut-Doubs, où l'on vote traditionnellement à droite à 66%.

Il va de soi que le coup de projecteur prévu sur l'excellence de la filière horlogerie était avant tout une tentative de récupération politicienne au profit d'Annie Genevard et de son chef de file François Fillon.

La manipulation visait à faire croire que l'excellence constatée des élèves allait de pair avec le projet pour l'école dont Annie Genevard a la charge.

Mais le lien de cause à effet est difficile à prouver quand on sait qu'Annie Genevard est une farouche partisane de l'orthographe pour tous à 77 ans, ou qu'elle est totalement incapable de répondre à des analyses telles que :

« Orthographe et santé : l'exploitation intellectuelle nuit gravement à la longévité »

(En bref : le comparatif occasionné par la crise politique belge confirme et prouve que les difficultés surabondantes d'apprentissage de la langue française se traduisent en fin de compte par une pénalisation s'élevant en moyenne à 150'000 euros par personne sur une carrière complète, à quoi il faut ajouter une espérance de vie amputée de deux ans)

C - Le hic

Il se trouve que l'accès du reporter au Lycée Edgar Faure a été refusé par des directives venues à la fois du ministère et du rectorat, avec l'argument « période de réserve », justifié par la proximité des élections: difficile de prouver le contraire, à deux semaines et demie du premier tour des présidentielles

D - Les intéressés ont alors poussé des cris d'orfraie, comme c'est l'usage dans le camp Fillon.

L'obstination y est en effet considérée comme étant un moyen de faire croire qu'on a raison

L'argument utilisé ici n'est plus une histoire de « cabinet noir » ou de « complot ». La fertile imagination de nos probables futurs battus a trouvé autre chose :

- Jean-Paul Brighelli dénonce une vengeance politique «sur ordre de la ministre de l’Éducation nationale ». Ladite vengeance se situe selon lui dans le cadre d'une « dictature aux airs de démocratie ».

- quant à la députée, elle accuse la ministre de « régler ses comptes sur le dos des élèves dont l’exemple aurait été productif pour des milliers de jeunes en France »

- par ailleurs, ce tandem au service de Fillon fait semblant d'être politiquement désintéressé. Pour le journaliste propagandiste, les principales victimes de la vengeance du ministère, « ce sont les élèves, privés d’un coup de projecteur, qui sont punis», et la députée renchérit en voyant là « une attitude irresponsable et indigne »

E - Les deux faux naïfs ont par ailleurs un problème de dates

L'information rapportant que le premier prix du concours de la prestigieuse manufacture A. Lange & Söhne était remporté par un élève du lycée Edgar faure remonte au mois de décembre.

Comment se fait-il alors que le reportage en question, à la gloire de la députée de l'Orthographe, ait attendu quatre mois, et soit, comme par hasard, destiné à aboutir à un article arrivant très peu avant les élections ?

La réponse est simple: nous avons à faire à une manipulation d'un très grand professionnalisme

Ruse authentique et fausse naïveté sont la marque d'une manipulation haut de gamme

Il nous faut alors décomplexer ici tous les inconditionnels de l'équipe à Fillon : ils ne sont (presque) pas naïfs, mais ils ont à faire à des princes de Machiavel

F - Il n'y a pas de honte à avoir été trompé par Annie Genevard

Une fois n'est pas coutume, je vais vous faire une confidence.

Je fais partie de l'électorat flottant, faisant à chaque élection le pari de ce qui me semble être le moindre mal, et je dois avouer que j'aurais très probablement voté pour cette ancienne collègue de travail  jusqu'au virage fatidique de la rentrée 2015, où tout a basculé

C'est alors que, dans la perspective des élections de 2017, notre députée s'est mise à donner des bribes d'information sur le projet de la droite pour l'école, dont elle est chargée. Et là, pour un enseignant lambda, il y avait véritablement de quoi être effaré et catastrophé

Au passage, remarquer qu'Annie Genevard a réussi à renvoyer à gauche une grande majorité d'enseignants qui étaient acquis à la droite à cause de la réforme imposée par Najat vallaud-Belkacem, qui était et reste désapprouvée par 80% d'entre eux!!!  Sourire

G – La politique éducative de la droite filloniste : conjonction d'une somme de tromperies et des trois fautes politiques majeures suivantes :

- opposition secrète et farouche au grand principe voltairien de la liberté d'expression

- niveau en dessous de zéro de son projet pour l'école, juste bon pour nous amener à brève échéance une nouvelle explosion dans le genre de mai 68, avec des conséquences infiniment pires

- perversion antisociale délibérée, dans le cadre des calculs secrets de la politique éducative. Sans en avoir l'air et le plus possible, il s'agit de maintenir les élèves à l'écart des savoirs fonctionnels, qui, eux et eux seuls, sont synonymes de pouvoir

H - Pour les tromperies, voir par exemple :

1°) « Un record de quatre mensonges en quatre lignes, signé Annie Genevard, députée LR »

(En bref :

1°) la députée LR "oublie" de dire que la calamité de la réforme des rythmes scolaires a démarré à la rentrée 2008, à l'initiative de Nicolas Sarkozy qui supprimait les cours du samedi matin, ceci avec la complicité a) des syndicats d'enseignants, b) des fédérations de parents d'élèves, c) des médias

2°) tromperie concernant le nombre et la nature des postes supprimés par la droite ou recréés par la gauche dans l'Education Nationale, tromperie orchestrée au départ par une fausse pétition de SOS-Education

3°) mensonge concernant la responsabilité de son propre parti dans le fiasco de la refondation de l'école impulsée par Vincent Peillon

4°) tromperie consistant à cacher les dégâts et la corruption liés à la réforme imposée par Najat Vallaud-Belkacem à la rentrée 2016. Même chose pour la future réforme qui est déjà en train de se mettre en place par les bons soins de Jean-Paul Brighelli pour la fin du prochain mandat présidentiel)

2°) « Rythmes scolaires : triple tromperie de Jean-Paul Brighelli, fin août 2015 »

(En bref :

1°) Contrairement à ce que laisse entendre Jean-Paul Brighelli sur le site Atlantico.fr, fin août 2015, la descente aux enfers du système éducatif français n'a pas commencé avec l'arrivée de la gauche au pouvoir en 1981, mais plus de vingt ans plus tôt avec le démarrage de la Cinquième République: méthode globale, maths modernes, etc

2°) contrairement à ce que ce journaliste laisse entendre, une nouvelle alternance, ramenant la droite au pouvoir, ne règlera rien aux problèmes de l'Education Nationale. L'expérience a montré en effet que les alternances déjà effectuées sous la Cinquième République n'ont jamais rien réglé. La guéguerre droite-gauche sert à donner l'illusion de la démocratie et surtout à cacher une parfaite complicité des appareils dirigeants de droite et de gauche, sur le dos de leurs troupes respectives, dans le partage du gâteau du pouvoir

3°) c'est Sarkozy à la rentrée 2008, et non Vincent Peillon en 2012, qui a réduit la semaine scolaire d'une demi-journé)

3°) Encore une tromperie parmi beaucoup d'autres, pendant qu'on y est :

« Langue française contre langue turque : Annie Genevard trompe son public » actualisé mars 2017, pdf, une page

I - Pour les manoeuvres électorales de dernière minute, voir aussi :

1°) « Découvrez Georges Soros grâce à une gaffe de l'équipe à Fillon, au moment des élections »

Quand l'équipe à Fillon utilise Georges Soros pour diaboliser Macron, elle se tire une balle dans le pied

2°) « Comment Mélenchon s'y prend pour voler au secours de son complice François Fillon », pdf, une page

(En bref : les provocations de Jean-Luc Mélenchon contre la droite bien-pensante servent à en radicaliser les positions et donc ainsi à maintenir autour de François Fillon un électorat qui risquerait de se volatiliser.

C'est l'astuce nécessaire pour sauvegarder la traditionnelle dualité droite contre gauche qui est le fondement de l'immaturité politique française)

Version internet avec un débat animé, dans les blogs de Mediapart

3°) « « La honte des restos du cœur » : pitoyable réédition 2017 d'un hoax démasqué comme tel en 2012 ». L'article est en préparation. Le démasquage de 2012 est ici.

« La chute du parti de Fillon entrainera automatiquement celle de la mafia communiste, sa complice »

 

J - Montée du terrorisme et faute à Pâd'chance : pour comprendre le rôle d'Annie Genevard et de Jean-Paul Brighelli, voir :

« Comment Annie Genevard et JP Brighelli attisent le Troisième Conflit Mondial »

« Les jeunes, le djihad, et les techniques de tromperie de la députée Annie Genevard »

résumé sur une page au format pdf : cliquer ici.

« Rôles méconnus de Jean-Paul Brighelli et Annie Genevard dans la montée du conflit »

 

Le présent article a été déjà abondamment diffusé par courriel avec le titre : « Journalisme de propagande avec Annie Genevard au Lycée de Morteau : une histoire croustillante révélée par L'Est Républicain (dernière mise à jour: version E) »

 

Ortograf-FR (Louis Rougnon Glasson) doc g277-h04-E  avril 2017

.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.