Marc Bablet

Inspecteur d'académie, inspecteur pédagogique régional retraité

PARIS - FRANCE

Sa biographie
1978-1984 : enseignant de lettres modernes 1984-2001 : inspecteur de l'éducation nationale dans le Doubs, en Seine Saint-Denis et à Paris 2001-2012 : inspecteur d'académie adjoint en Val de Marne puis Seine-Saint-Denis 2013-2018 : chargé de mission au ministère pour la refondation de l'éducation prioritaire puis chef du bureau de l'éducation prioritaire et des dispositifs d'accompagnement à la DGESCO.
Son blog
142 abonnés Le blog de Marc Bablet
Voir tous
  • L’école de la République 3 : lire, écrire, apprendre en français

    Par
    Je reprends le fil de deux précédents billets pour approfondir la question des usages scolaires du langage : le langage pour penser et pour apprendre à l’école. Travailler cette question amène inévitablement à s’inscrire en faux avec la conception du moment relative aux fondamentaux qui, tels qu’ils sont présentés, ne peuvent permettre de réduire les inégalités.
  • Le professeur du 21ème siècle selon la science officielle

    Par
    Le CSEN a produit un rapport qu’il faut discuter tant pour sa forme que pour ses idées et ses sources. C’est un texte très orienté idéologiquement en appui sur des données essentiellement nord américaines et issues de l’économétrie comme son auteur. Comme il est habituel avec le ministre actuel, ce rapport ignore dialogue social, expérience des acteurs, sciences de l’éducation et sociologie…
  • Ne les laissons pas abîmer l’école maternelle

    Par
    Jusqu’à présent Jean-Michel Blanquer n’avait pas osé s’attaquer vraiment à la maternelle tant il savait que les programmes de 2015 étaient le fruit d’un consensus appuyé sur des constructions professionnelles collectives. Aujourd’hui il met en avant un texte du conseil « supérieur » des programmes qui met en question le sens de cette école.
  • Education prioritaire : la chute des deux ans et le bar...

    Par
    Jusqu’en 2019 les notes d’information de la DEPP concernant la rentrée faisaient connaître la situation des effectifs en détail en distinguant particulièrement l’éducation prioritaire. Cette année les choses changent empêchant la connaissance des effectifs de deux ans en éducation prioritaire. Au même moment, la secrétaire D’État donne une vision de la politique envisagée bien peu ambitieuse.
  • L’école de la République: lire, écrire, apprendre en français (2)

    Par
    La crise rappelle l’importance d’un langage approprié pour permettre des interactions apaisées entre des personnes qui sont en désaccord. Ce n’est pas en insistant sur une transmission des prétendus fondamentaux que l’on parviendra à former nos élèves au dialogue démocratique et à l’élaboration de savoirs solides grâce au langage.