Marc Bablet

Inspecteur d'académie, inspecteur pédagogique régional retraité

PARIS - FRANCE

Sa biographie
1978-1984 : enseignant de lettres modernes 1984-2001 : inspecteur de l'éducation nationale dans le Doubs, en Seine Saint-Denis et à Paris 2001-2012 : inspecteur d'académie adjoint en Val de Marne puis Seine-Saint-Denis 2013-2018 : chargé de mission au ministère pour la refondation de l'éducation prioritaire puis chef du bureau de l'éducation prioritaire et des dispositifs d'accompagnement à la DGESCO.
Son blog
76 abonnés Le blog de Marc Bablet
Voir tous
  • L’école obligatoire peut être mieux pilotée (1)

    Par
    On a vu dans les trois précédents billets comment est conduit le pilotage du premier degré. Il s’agit maintenant de comprendre les enjeux du pilotage de l’école obligatoire et de faire des propositions pour améliorer ce processus dont il faut reconnaître qu’il a progressé dans le temps mais qu’il peut encore gagner en efficacité et démocratisation.
  • « Le premier degré n’est pas piloté (3) ».

    Par
    Les IA DASEN ont été réunis comme prévu avant les congés pour leur dire non pas que le premier degré n’est pas piloté, mais comment il doit l’être et comment ils doivent être « pragmatiques et efficaces ». Ce billet, suite aux précédents cherche à comprendre ce que signifie cette obsession d’un pouvoir qui de longue date souhaite avoir davantage l’école à sa main et de quel pilotage ils parlent.
  • « Le premier degré n’est pas piloté » (2)

    Par
    Ces temps ci, les recteurs et les IA DASEN s’entendent dire – pas forcément directement - que le premier degré n’est pas piloté. Ce billet et le suivant vont chercher à comprendre ce que signifie ou cache cette obsession d’un pouvoir qui de longue date souhaite avoir davantage l’école à sa main et de quel pilotage ils parlent.
  • « Le premier degré n’est pas piloté » (1)

    Par
    Tout annonce que les recteurs et les IA DASEN vont être réunis pour leur dire que le premier degré n’est pas piloté. Ce billet et les suivants vont chercher à comprendre ce que signifie cette obsession d’un pouvoir qui de longue date souhaite avoir davantage l’école à sa main et de quel pilotage ils parlent.
  • Internats d’excellence : le retour annoncé

    Par
    Ce n’est pas parce que le ministre n’en parle pas en ce moment que le sujet de l’internat ne reviendra pas un de ces jours sur le devant de la scène comme évoqué à la rentrée scolaire. Aussi ce billet met en garde sur les orientations que le ministre ne va pas manquer de donner à cette politique compte tenu de ce qu’il a déjà fait par le passé.