Noureddine.A

Formateur en management et communication, conférencier et imam

PARIS - FRANCE

Sa biographie
Né en 1961, marié et quatre enfants, diplômé de l'université d'Aix-en-Provence et auteur du livre "Au-delà des caricatures, le vrai visage du Prophète Muhammad" J'interviens dans les centre cultuels et culturels musulmans sur des thématiques théologiques et citoyennes.
Voir tous
  • Pr. Noureddine AOUSSAT "Ça suffit ! barakat la transition !"

    Par
    Qu’elle fut pour soi-disant « redresser la révolution » comme en 1965, ou de « sauver l’Algérie » comme en 1992 ou encore pour un tout autre dessein aujourd’hui, LA TRANSITION n’a aucune chance d’être propice à la sortie de crise. Je suis même tenté de dire que c’est la pire de toutes les solutions envisageables.
  • Pr. Noureddine AOUSSAT "Ça suffit ! barakat la transition !"

    Par
    Qu’elle fut pour soi-disant « redresser la révolution » comme en 1965, ou de « sauver l’Algérie » comme en 1992 ou encore pour un tout autre dessein aujourd’hui, LA TRANSITION n’a aucune chance d’être propice à la sortie de crise. Je suis même tenté de dire que c’est la pire de toutes les solutions envisageables.
  • Pr. Noureddine Aoussat : "Lettre aux amis de Bouteflika"

    Par
    Bouteflika, briguant un autre quinquennat, mais pourquoi faire au juste ? A quoi va-t-il servir ce quatrième mandat ? Sincèrement, croyez-vous que Bouteflika peut réaliser en cinq ans, et qui plus est, avec un état de santé diminué, ce qu’il n’a pas réussi à faire en 15 ans ?
  • Pr. Noureddine Aoussat "Musulmans de France : citoyens ou dhimmis de la République ?

    Par
    Il est trop tard pour considérer que rien soit fait ou dit sur la nouvelle organisation de l’islam : Il y a tant de choses de faites et de dites ces deux dernières années. Mais il n’est pas trop tard de parer et s’opposer au pire.
  • Pr. Noureddine Aoussat "De l'organisation de l'islam" Lettre à mes coreligionnaires :

    Par
    Voilà donc plus de deux ans que l’institut Montaigne ne cesse de publier des rapports et synthèses d’enquêtes sur l’état actuel de « l’islam de France », et surtout d’émettre des propositions quant à son avenir. N’est-il pas navrant et regrettable aujourd’hui, et, à terme sans doute très dommageable, de constater que les musulmans de France soient tant absents dans ce débat ?