Blog suivi par 29 abonnés

Le blog de philippejandrok

Anthroposophe de l’école de Rudolf Steiner, celle qui veut que l’homme accède à sa libération grâce à la voix de la spiritualité, j'ai enseigné à l'université de Syracuse, coach en connaissance de soi, rédacteur...
Strasbourg - France
  • FILONS LE REMORDS …

    Par | 2 recommandés
    Filons le remords © PAJ Filons le remords © PAJ
    Devons-nous étouffer le long sanglot de la vérité, celui qui s’agite dans notre gorge déchirée par tant de morgue, il se tortille comme un ver de vase qui refuse de servir de repas à des bouches gourmandes et affamées, le sanglot de la vérité, mais faire confiance aujourd’hui à Penelope et à François, c’est comme péter quand on à la chiasse, le mensonge éclabousse...
  • PENELOPE FILE UN MAUVAIS COTON

    Par | 5 commentaires | 3 recommandés
    La lune aux teintes de zinc dardait de ses rayons la vérité inaliénable, et lorsque l’apparente intégrité donnait des leçons de probités aux Français, ceux-ci écoutaient sagement et tels des enfants soumis, se disaient : - Le ciel était gris, il l’a fait bleu, comme il a raison celui qui nous parle de probité, c’est un homme bien, sa vérité résonne désormais dans...
  • LA DERNIÈRE VALSE

    Par | 1 recommandé
    La dernière Valse... © PAJ La dernière Valse... © PAJ
    … et puis il y a eu ce drame… drame terrible dans la vie d’un homme, horreur subtile de la pression relâchée, symphonie fantastique de l’effleurement de doigts sur une joue ambitieuse autant que ténébreuse.
  • LUMIÈRE… LUMIÈRE…

    Par
    Lumière...Lumière... © PAJ Lumière...Lumière... © PAJ
    Il y a parfois des sujets plus difficiles que d’autres, car, ils traitent de notions qui échappent à la plupart d’entre-nous, celles-ci concernent l’invisible que certains connaissent et que d’autres ignorent, cet invisible est pourtant si présent dans nos vies. Que savons-nous au juste sur l’être humain, nous en connaissons toute la science et la biologie, mais il nous échappe l’essentiel...
  • TERRA NOVA

    Par | 1 commentaire | 1 recommandé
    TERRA NOVA © PAJ TERRA NOVA © PAJ
    C’est un brulant accablement, cette sottise politique que plus rien n’étouffe, l’espace d’un instant nous apercevons l’espoir de l’intelligence et soudain, le voilà, théâtre bouffe, un nouveau scandale arrive...
  • UN AUTRE DÉLUGE

    Par
    UN AUTRE DÉLUGE © PAJ UN AUTRE DÉLUGE © PAJ
    Comme une agate aux reflets d’opale, l’aube tarde à venir ce matin ; à travers la fenêtre de mon bureau dans lequel dort de tout son long le chien, je perçois l’ombre des branches à la sève endormie en cet hiver tragique.
  • PROSÉLYTE

    Par
    Le prosélyte © PAJ Le prosélyte © PAJ
    Je voudrais m’évader à travers champs, fuir ce geôlier de misères, courir comme un homme libre, la tête levée vers le soleil à son zénith, mais la boule géante me pousse, elle me repousse vers le marais de la honte dans lequel, nul ne peut se cacher.
  • DÉCLARER LA GUERRE À L’HUMAINE BÊTISE…

    Par | 1 recommandé
    la guerre à la bêtise © PAJ la guerre à la bêtise © PAJ
    L’odeur étouffe en son sein toutes les résolutions passées, suffoquant les silences embarrassés, des galériens citoyens pris dans les chaines aux talons menus des ministres apparus. Le Bon Dieu aurait-il pitié d’eux, de ceux qui triment comme l’esclave prisonnier des entraves ? Ou serait-ce le démon qui exauce le vœu joyeux du jugement dernier avant même que les citoyens ne soient décédés ?
  • EN SOUVENIR DE CLAIRE SÉVERAC

    Par | 1 recommandé
    La mort qui frappe © PAJ La mort qui frappe © PAJ
    Honneurs des hommes courageux toujours plus tourmentés, qui assistent avec horreur à la disparition fomentée d’une des prophétesses des mystères criminels cachés. Cet arbre jeune avait si bien poussé, aux amers cirques, elle avait même chanté, et de son tronc coulait une Sève rac si claire, que les hommes buvaient ses paroles, ses paraboles jusqu’en enfer.
  • LA FÊTE DE LA NAÏVETÉ !

    Par | 1 commentaire | 2 recommandés
    Fête de la Naïveté © PAJ Fête de la Naïveté © PAJ
    En ces temps troubles de trépassés et de morts subites, jamais en France le mensonge n’avait été employé telle une vérité fatidique. Pour ceux qui comme moi ont fait un beau voyage, ou comme celui-là ou celui-ci qui conquit la toison d’or avec rage, ceux qui lisent à travers le mensonge la vérité des élites, qui se révèle flamboyante au-delà des pupitres.